Page 1 sur 3

Comment réussir à se reconstruire

Publié : 10 février 2018, 12:44
par Lyzea
Bonjour,

Je m'appelle Maëlle j'ai 25 ans. J'étais enceinte pour la première fois d'une petite fille qui s'appelle Lizéa elle était prévue pour le 13 juin 2018 elle était en bonne santé elle bougeait beaucoup dans mon ventre. Mais malheureusement il y a seulement 4 jours à cause de mon col qui s'est ouvert bien trop tôt j'ai perdu ma petite Lizéa le 6 février 2018 à seulement 22 sa +5 elle était si belle ma petite fille. Je suis tellement triste, je m'en veux de l'avoir perdu et elle me manque tellement. C'est tellement dur de ne pas la sentir bouger, de ne plus imaginer le futur avec elle. Seulement 4 jours que je l'ai perdu et j'ai l'impression que cela devient de plus en plus difficile. Avez-vous des conseils pour réussir à faire ce deuil ? Comment est-ce possible de trouver la force de surmonter ça? La vie est tellement injuste parfois. Avez-vous eu d'autres enfants après ce drame ? Merci pour vos témoignages.

Re: Comment réussir à se reconstruire

Publié : 10 février 2018, 14:18
par Mon
Bonjour, je suis une mamie. Ma fille a vécu une IMG le 6 février également et j essaie de trouver les moyens de l'aider en l entourant tout en évitant d être omniprésente car elle a son mari qui l a très bien accompagnée dans ces jours terribles et elle a aussi son petit garçon de 17 mous dont elle continue a bien s occuper. Je la trouve triste, peu encline à communiquer contrairement à "avant". Je sais, c est encore trop tôt, néanmoins je me fais beaucoup de soucis. Que faire ? Ne pas faire ? Que dire ? Ne pas dire ?

Re: Comment réussir à se reconstruire

Publié : 10 février 2018, 14:43
par Haras
Bonjour Maelle et Mon.
Tout d'abord Maelle je suis désolée de t'accueillir ici et comme toutes celles et ceux qui sont ici je te comprend. C'est très très récent encore. J'ai perdu ma fille Sarah il y a un mois. La première semaine à été totalement atroce.Notre douleur s'apaise petit à petit mais il y a encore des moments très durs. Toute personne réagit différemment mais moi ce qui me fait du bien c'est de pouvoir parler de ma fille avec ma maman ou mon mari ou encore une véritable amie. Je m'autorise aussi beaucoup de pleurs et je regarde souvent la photo de ma petite puce. Ce qui m'aide c'est de me remémorer tous les jours qu'elle a existé qu'elle est mon 3 ème enfant et qu'elle le restera toujours. Je me suis fait faire un pendentif avec les prénoms de toute la famille pour avoir toujours mes amours avec moi. Ta petite Lizéa fait partie de votre famille et peut-etre que dans quelques temps elle aura un petit frère ou une petite soeur. Si tu as quelques souvenirs d'elle ( photo empreinte de pieds etc...) tu peux te faire un joli coffre que tu pourras ouvrir régulièrement pour te souvenir d'elle et la pleurer. Je pense aussi qu'il va falloir réussir à intégrer le fait qu'elle vous manquera toute votre vie. Si tu en ressens le besoin n'hésite pas à consulter : un psy un kinesiologue un rebouteux ou tout ce que tu crois qu'il pourra t'aider. Tu peux aussi écrire ici ou dans un carnet pour toi l'histoire de ta grossesse de ton accouchement et tout ce qui te traverse l'esprit et te transperce le coeur. N'hésite pas à venir sur ce forum car il y a beaucoup d'aide et de soutien à prendre et à donner 💖

Mon, ma maman habite à 8000 km de chez moi de l'autre côté de l'atlantique. Elle était en vacances chez nous lorsque j'ai accouché et est restée avec nous pendant 3 semaines. Son soutien m'a été indispensable et depuis qu'elle est repartie on se téléphone beaucoup. C'est normal qu'elle soite triste etu parfois apathique car c'est très récent ! Moi ce qui m'aide beaucoup c'est qu'elle me parle beaucoup de ma fille et me montre qu'elle pense à elle tous les jours. Elle l'a considère comme tous ses autres petits enfants et ça fait du bien même si ça fait pleurer. J'ai aussi beaucoup apprécié le soutien de mes proches qui me disaient qu'ils ne savaient pas quoi dire ni quoi faire. Je pense que tu peux en parler directzment avec elle : lui faire comprendre qu'elle est libre avec toi de parler de ce qu'elle ressent et de parler de son bébé et lui demander à elle est ce que ça te blesse quand je parle du bébé ? Est ce que tu veux en parler ? Moi c'est ce qui m'a le plus aidé, bien plus que d'aller voir une psy.
Tous les deuils sont différents mais ce sont là les choses qui m'aident à tenir.
Je vous embrasse.

Re: Comment réussir à se reconstruire

Publié : 10 février 2018, 15:47
par Mon
Merci beaucoup pour cette réponse. Je vais continuer de parler avec ma fille bien sur, comme nous le faisions depuis toujours. Mais tout en prenant des précautions car comme pour vous toutes il doit y avoir des moments où elle a besoin de parler et d autres non. J ai la chance d être à proximité. Comme cela doit être difficile d'être si éloignées. Mais même en étant proche de ma fille je me rends compte que je ne peux hélas pas supprimer sa douleur, juste essayer de l accompagner. Je vois aussi sur ce forum que pour chacune de vous toutes le chemin est différent, plus ou moins long. Comme je voudrais une baguette magique pour supprimer la douleur de ma fille et vos douleurs à toutes ! Je crois en plus que cette douleur est souvent masquée car mal comprise de l entourage plus ou moins lointain. Il s agit presque d un sujet tabou comme s'il ne fallait pas en parler, comme s'il était normal de passer à autre chose rapidement, comme s'il fallait oublier... sans doute comme pour beaucoup d événements, si on n'est pas passé par cette épreuve, on ne se rend pas compte... je sais que c est inoubliable, que tous vos BB ont une existence réelle, qu ils seront toujours aimés. Ma fille a tellement besoin de courage, je sais qu'il en faut autant à vous toutes et je suis de tout cœur avec vous.

Re: Comment réussir à se reconstruire

Publié : 10 février 2018, 16:08
par Haras
Oui Mon exactement ! On ne peut pas "passer à autre chose" ni "faire avec..."moi je continue mais SANS ma fille. Je ressens vraiment la difficulté de mes proches à savoir comment faire avec nous ... nos enfants seront toujours dans notre coeur et dans notre tête et nous ne VOULONS PAS les oublier et nous ne le pourrons pas de toute façon. Je pense que le récit est très important : ta fille a-t-elle raconté son accouchement, sa rencontré avec son bébé ? Si ce n'est pas le cas tu peux peut-être lui demander si elle a envie de te les raconter. Je me doute de la douleur qui doit être la tienne car tu souffre aussi d'avoir perdu ce petit-enfant et tu souffre de voir ton enfant subir cette injustice.

Maelle as tu pu raconter aussi cette fabuleuse et terrible rencontré avec ta petite ? As tu pu prendre des photos ? Si tu en ressens le besoin, fais nous connaitre ta Lizéa 💔

Re: Comment réussir à se reconstruire

Publié : 10 février 2018, 16:33
par Mon
Oui ma fille m a tout raconté, nous avons bcp parlé depuis l annonce de la grave maladie, en passant toutes les étapes de "la préparation " à l img jusqua son accouchement. Elle m a dit que je l avais beaucoup aidée. Mais elle se referme depuis son retour à la maison, il me semble. Je souffre pour elle et bien sûr j ai moi aussi perdu ma petite fille. J ai peur d être indélicate, de ne pas avoir les bons mot... nous sommes pourtant très proches. Je dois avoir du mal à admettre qu'elle souffre autant et en tant que maman je voudrais avoir le pouvoir de la soulager. Je dois me rendre à l évidence, l apaisement ne se fera que petit à petit. Mais il faut passer l'étape de l enterrement la semaine prochaine. Je sais que toutes ces étapes participeront à cette reconstruction. Bien sûr pas d'oubli, jamais ! mais que j'aimerais le plus rapidement possible le retour aux sourires. Je vois aux témoignages comme il faut de la patience ! J admire toutes ces mamans comme vous à qui il faut un grand courage !

Re: Comment réussir à se reconstruire

Publié : 10 février 2018, 17:11
par Lyzea
Merci beaucoup pour cette réponse qui me fait prendre conscience que je réussirai à continuer d'avancer malgré la douleur. J'ai la chance d'avoir eu ma mère très présente lors des événements. Je suis très bien entourée et soutenu. J'ai dû mal à exprimer la douleur que je ressens tellement aucun mot ne me paraît assez fort pour l'exprimer. J'ai la chance d'avoir un homme qui me soutient énormément et qui me pousse à ne pas me laisser aller au contraire il fait tout pour que j'arrive à en parler à ma famille, à ma psy afin que la douleur puisse s'estomper. Pour l'instant ma mère est la seule personne auprès de laquelle j arrive à exprimer ce que je ressens.
J'ai vu ma petite Lyzéa après l'accouchement la sage femme me l'a amené dans un petit coufin elle était si belle mais paraissait si fragile. J'ai une photo de ma fille ainsi que ses empreintes de mains et de pieds. J'ai également mis des petits souvenirs avec elle pour qu'elle puisse partir en paix une petite carte, un petit doudou et une rose blanche mais je n'ai pas souhaité la revoir au funerarium je veux garder la première image d'elle que j'ai eu lorsque je venais d'accoucher je n'aurais pas supporter de la voir dans un autre contexte que le contexte "normal de l'accouchement. Je vais faire une grande boîte avec tous les souvenirs que nous avons de ma fille ça sera pour moi le moyen de la garder au plus près de moi. Je lis beaucoup de témoignage de femmes à qui c'est déjà arrivé j'essaie de ne retenir que les témoignages positifs pour me donner le courage d'aller de l'avant. Merci de prendre le temps de répondre ça fait du bien de pouvoir discuter et de s'exprimer auprès de femmes qui ont déjà vécu cette terrible épreuve, de se sentir comprise.

Re: Comment réussir à se reconstruire

Publié : 10 février 2018, 22:48
par Mouja
Bonjour Maelle.
C'est avec beaucoup de peine que je lis ton histoire. On a vécu la même chose, 1ere grossesse, bébé qui va bien mais le col ne tient pas... que c'est dur.
Je te rassure, avec du temps, de la patience, des échanges avec famille, amis et nous autres tu finiras par trouver un peu d'apaisement. Nous ça fait 4 mois et on essaie encore de s'en sortir mais il y a plus de moments de détresse. Ça va finir par s'estomper. N'hésites pas à venir nous partager ton ressenti. Tu trouveras toujours une oreille attentive pour te soutenir et t'accompagner. Je vous souhaite beaucoup de courage.

Re: Comment réussir à se reconstruire

Publié : 11 février 2018, 08:14
par Lyzea
Merci Mouja pour ton message. Ça fait du bien de voir que je ne suis pas seule. Je reviendrai vous faire part de mon ressenti dans quelque temps quand j'irais mieux.
Bon courage à toi dans cette épreuve.

Re: Comment réussir à se reconstruire

Publié : 11 février 2018, 13:15
par Justine1202
Bonjour à toutes je m'appelle Justine j'ai 26ans
Je me suis reconnus et vécu pareil que toi
Samedi 3 février 2018 cela a fait 1 an que mon fils Liam es né à 27SA. Il es sorti à 12h03 et puis il s'en es allé à 12h33.
C'est vraiment quelque chose de déchirant quand sages femmes Chu spécifique... viennent annoncer qu'il on fais tous leur possible pour réactiver son petit coeur mais que sa n'a pas marcher. Pourtant il à bien pleuré quand on à coupé le cordon. Je ne comprend toujours pas ce qu'il m'est arrivée 😣😇
Tout cela c'est passer très vite. 6h30 je me lève pour mal de ventre et je vois au wc des traces légères de sang. Inquiète je réveil mon conjoint pour partir à l'hôpital.
7h30 la sage femme de garde me dis que c peut être que je suis fatigué que le col et long et bien fermer et qu'on attend l'accord du gygy pour me faire partir.
Bref 1h plus tard Gynéco me fais une nouvelle écho et la il me dis que mon col es ouvert à 4cm que jai la poche d eau bomber et que je vais accoucher.
Donc accouchement sans contraction sans rien 3h30 plus tard.
Nous avons donner notre accord pour une autopsie sur notre bébé mais tous étais normal pas d'infection rien donc je ne comprend toujours pas pourquoi il est parti si tôt. 😭😭😢😇
(Maintenant je suis enceinte de 14SA mais c'est avec la peur au ventre que nous avançons dans cette grossesse, mardi on me fait un cerclage) On croisent les doigts 😑