comment gérer l’après ?

eceni
Messages : 31
Inscription : 15 mars 2019, 12:07

comment gérer l’après ?

Message par eceni » 21 mars 2019, 14:58

bonjour,
De l'annonce à l'img et même après j'ai beaucoup lu sur ce forum, ça m'a aidé , puis j'ai répondue à des messages et maintenant j'arrive à me lancer pour écrire.
Après la découverte d'une grosse clarté nucale à l'écho du premier trimestre puis un diagnostique de t21 puis la présence de malformations grave on a fait le choix d'une IMG à presque 17sa Le 26 février 2018.
Je me pose beaucoup de questions et je n'arrive même pas à soir comment je gère, je vais.
j'ai la chance d'avoir une aînée de 19 mois. Avant comme après l'img j'ai le plus possible essayé de ne pas pleureur et m'effondrer devant elle, même si évidemment elle m'a vue triste et pleurée et que je lui ai expliquée pour quoi. Avant je me suis dit qu'il fallait tenir pour mon bébé pour elle en me disant que je craquerais après et depuis même si je suis très triste je pleure peu, en fait ça me parait trop difficile.
Je sais que ma grossesse est terminée, que mon bébé est partie, mais ça me parait irréaliste. D' autant que là on a pas de bébé mais nous aurons due en avoir que cet été. L'accouchement c'est passé très rapidement et "facilement" pour mon corps, avec seulement le début du protocole, en pleine nuit avant le jour prévu.
Pour mon aînée nous n'avons pas voulu savoir le sexe avant la naissance. Et là pareil mais pour le moment nous n'avons pas voulu le savoir et ne lui avons donc pas donné de nom. Nous avons fait ce choix pour lorsque l'on verrait un bébé du même sexe ne pas se remuer un couteau dans la plaie.
La semaine où nous avons su que notre bébé avait un problème, mon beau frère et ma belle sœur nous ont annoncé qu'ils attendaient un bébé, alors qu'il n'avaient pas prévu d'en avoir d'autres, et pour les mêmes dates qu'était prévu le notre. Avec ça mes beaux parents, on va le dire comme ça, ont manqués et ils manquent de tact. C'est aussi pour ça que nous ne voulions pas savoir le sexe au cas ou ça serait le même que celui de ce bébé.
La faute à pas de chance à fait que notre bébé avait un problème et que pour les mêmes dates mon beau frère et ma belle sœur qui n'en voulaient plus ont la chance d'en avoir un. J'ai peur que chaque fois que je vois cet enfant ça me remue le couteau dans la plaie. D'autant qu'on les voit pour Noel et l'été au moment de l’anniversaire prévu. Déjà que les relations avec mes beaux parents étaient difficiles, lâ ma belle famille devient pour moi difficile à fréquenter. Je me sens très égoïste ce qui ne me ressemble pas, mais c'est trop dur. Je ne me sens pas capable d'aller les voir cet été ni aux fêtes de fin d'année. En même temps, je culpabiliser d’empêcher mon aînée de voir ses grands parents.
Du coup après vous avoir fait un petit bilan, voici mes questions :
Je me demande si j'arrive à réellement réaliser que ma grossesse est bien terminée et tous ce que cela implique. Est-ce que je réaliserais lorsque la date du terme (la veille de mon anniversaire)sera dépassée ? est-ce que le fait de ne pas connaitre le sexe et ne pas lui avoir donné de prénom comme pour mon aînée après l'accouchement ne laisserait pas les choses en suspend et donc non terminées ?
si vous avez eu un enfant prévue au même moment que le votre dans votre entourage, comment avez vous géré ? comment ça se passe lorsque vous le voyez ?
Comment avez- vous su que votre deuil était fait ? Je voudrais en être sûr avant d'envisager un autre enfant ?
merci de m'avoir lu

Eleo
Messages : 34
Inscription : 12 mars 2019, 21:34

Re: comment gérer l’après ?

Message par Eleo » 21 mars 2019, 18:35

Bonsoir

J ai eu une img il y a 1 mois à 34sa ...j ai l impression comme toi que c est irréel...j ai ma petite soeur qui accouche début avril comme pour moi d un petit garçon comme moi...j appréhende beaucoup...je lui ai déjà expliqué mon ressenti et elle comprends elle est même mal à l aise et ne profite pas bien de sa grossesse...ce qui était une bonne nouvelle être à 2 a accoucher presque au même terme, devient une épreuve...je lui ai dit que je n irai pas à la maternité et qu il me faudrait du temps...j ai peur de voir son bb...je ne sais pas comment gérer bon plus...bon courage...
Eleonore mamange de mon petit Naël, le 21 février 2019 suite IMG à 34sa pour syndrome de bardet...mon joli bébé je t'💞

eceni
Messages : 31
Inscription : 15 mars 2019, 12:07

Re: comment gérer l’après ?

Message par eceni » 21 mars 2019, 21:21

Merci Elo d'avoir pris la peine de me répondre et de partager ton état d’âme et ta situation. Courage à toi

Eleo
Messages : 34
Inscription : 12 mars 2019, 21:34

Re: comment gérer l’après ?

Message par Eleo » 21 mars 2019, 22:01

Merci ca fait du bien de se rassurer et de voir qu on est pas seule...
Eleonore mamange de mon petit Naël, le 21 février 2019 suite IMG à 34sa pour syndrome de bardet...mon joli bébé je t'💞

vega174
Messages : 516
Inscription : 22 juin 2018, 08:51

Re: comment gérer l’après ?

Message par vega174 » 22 mars 2019, 13:46

Bonjour,

Je n'ai pas eu une img maison accouchement spontané a 22 SA. Ma belle soeur était enceinte en même temps que moi. Nous avions le meme terme a qq jours près.
Sa fille est née fin septembre alors que j'ai eu la mienne en mai.
Ca a été très difficile. Quand j'ai reçu le texto de l'annonce, j'ai beaucoup pleuré.
Mon conseil: ne vous forcez pas. J'ai essayé, et ca a été terrible.
J'ai vu ma nièce début novembre. Elle avait 2 mois. J'ai ete heureuse de la voir, mais aussi très triste. J'ai pleuré encore beaucoup. J'ai la chance d'avoir une famille compréhensive. Mon frère et sa femme m'avaient rassurée, en me disant de prendre mon temps. Que mon calendrier serait le leur.
Maintenant ma nièce a 6 mois. Et je la vois sans souci. Mais j'ai toujours un petit pincement au coeur. Nos filles auraient dû avoir le même âge. Et a la fois, la vie avance.
Ca va faire 10 mois que j'ai perdu mon bébé. La douleur s'apaise parfois. Le temps fait son oeuvre.

Pleins de pensées à vos petits.
Maman de Joshua né le 17 février 2015
de Amos né le 17 décembre 2016
et de Hanaé, née sans vie le 28 mai 2018
Ezéchiel né le 1er septembre 2019.

Chris77
Messages : 59
Inscription : 03 février 2019, 20:40

Re: comment gérer l’après ?

Message par Chris77 » 22 mars 2019, 17:40

Heureusement que ce forum existe : il nous permet de nous réconforter car notre entourage est bien nul parfois. Dans ta situation c’est carrément ton entourage très proche qui manque de tact : c’est vraiment triste car tu avais besoin de leur soutien. Je crois vraiment qu’il faut traverser cette épreuve pour comprendre à quel point c’est un drame horrible car nous-même avant de subir l’img nous en avions qu’une vague idée. Mais un peu de compassion ce n’est pas si difficile à avoir et ça permet d’aider un peu quand même la pauvre mamange. Malheureusement nous vivons dans une société d’égoïstes voire d’égocentriques : forcément ils sont incapables de voir un peu plus loin que leur petite personne. Ta belle famille pourrait comprendre que cette terrible correspondance de date est douloureuse pour toi : ce n’est donc pas toi l’égoïste mais bien eux !! Dans mon cas j’ai eu un problème d’infertilité pendant des années, les copines qui avaient le même problème que moi et à qui j’ai présenté ma gynéco de PMA sont tombées enceintes avant moi avec un beau bébé à la clef. A chaque fois elles avaient du mal à me l’annoncer car elles savaient que ça allait me faire du mal et je les remercie aujourd’hui encore de leur tact. Ma meilleure copine a des correspondances de date avec moi comme toi et ta belle sœur : elle a été formidable avec moi en me disant qu’elle savait que je n’allais pas avoir la force de venir la voir à la maternité, d’être présente les 1ers mois et que je devais prendre le temps de penser à moi pour aller mieux. Et bien tu vois elle a été géniale et pourtant c’est dur alors que je n’ose pas imaginer dans ton cas. Je sais qu’il me faudra plusieurs mois avant de pouvoir la voir avec son bébé et c’est ainsi : je ne veux pas me forcer car j’ai envie de penser à moi avant tout.
Pour répondre à tes questions c’était votre choix de ne pas connaître le sexe et je ne pense que ça puisse empêcher le processus de deuil. Et si vraiment un jour tu as le déclic et que tu as envie de savoir tu sais que c’est possible auprès de la maternité donc tu verras bien si c’est le cas un jour. Nous sommes toutes différentes donc ce sera pareil pour le processus de deuil. Pour certaines ce sera la date de conception, pour d’autres la date anniversaire de l’img, pour d’autres la date présumée d’accouchement ou encore Noël ou la fête des mères … ou tout à la fois !! Impossible de le savoir à l’avance malheureusement … J’ai perdu mon petit Gabril il y a quasi 2 mois : ça me semble long et pourtant si proche comme date. Il y a des jours où j’ai l’impression d’avoir accompli un grand pas dans mon processus de deuil et parfois je touche le fond mais bizarrement je me sens prête depuis peu à recommencer à avoir un bébé. Peut être que mon âge avancé ( 41 ans : j’ai commencé la pma à 32 ans ) me force à accélérer la cadence pour m’en remettre mais je me sens prête. Je ne sais pas comment expliquer ça mais je sens que je suis prête … Je pense que tu le sauras toi aussi quand ce sera le cas.
Bon courage pour la suite

Mjjm
Messages : 465
Inscription : 08 décembre 2016, 22:33

Re: comment gérer l’après ?

Message par Mjjm » 22 mars 2019, 18:14

Navrée de t'accueillir sur ce forum aceni.

Je vais essayer de répondre à certaines de tes questions.

La soeur de mon beau frère était enceinte en même tps que moi avec à peu près la même date d'accouchement.
Quand elle a accouché je ne suis pas parti la voir à la maternité car je ne m'en sentais pas capable.

J'ai vue la petite elle avait quelques semaines, je n'ai pas voulu la porter ce qui n'a pas été compris mais le principal c'est que j'ai fais en fonction de se que j'étais capable de faire.

La voir ma fait prendre conscience que mon deuil avais débuté maintenant quand je la vois je ne ressens rien de spécial hormis le fait d'imaginer ou en serais ma fille mais c'est avec le sourire donc tous va bien.

En ce qui concerne notre fille nous étions pas dans la même situation car nous avons eu besoin de la voir de lui donner un prénom Emna ❤ elle est sur notre livré de famille on a géré ses funérailles.
Nous avons eu besoin de faire tous ça pour nous rendre compte que j'ai vraiment été enceinte de notre premier bébé et que malheureusement ça ne c'est pas bien fini.

Ensuite je ne voulais pas d'autre grossesse immédiatement car j'avais peur que ce nouveau bébé ce dise qu'il était un bébé de remplacement, mon mari a été très patient et au bout de 9 mois j'ai senti l'envie d'une nouvelle grossesse.

J'ai eu quelques problèmes médicaux ensuite une fc mais actuellement je suis enceinte de 31 sa tous va bien, nous avons décidés de ne pas connaître le sexe afin d'éviter d'être stressé.

J'espère t'avoir un peu aidé.
Mamange de Emna née le 08/10/2016
Notre histoire http://www.petiteemilie.org/forum/viewt ... f=12&t=563
Fc le 22/06/18 à 10 se.
Bébé arc en ciel 🎉 né le 19/05/19 😍

eceni
Messages : 31
Inscription : 15 mars 2019, 12:07

Re: comment gérer l’après ?

Message par eceni » 26 mars 2019, 16:10

Chris77 a écrit :
22 mars 2019, 17:40
Heureusement que ce forum existe : il nous permet de nous réconforter car notre entourage est bien nul parfois. Dans ta situation c’est carrément ton entourage très proche qui manque de tact : c’est vraiment triste car tu avais besoin de leur soutien. Je crois vraiment qu’il faut traverser cette épreuve pour comprendre à quel point c’est un drame horrible car nous-même avant de subir l’img nous en avions qu’une vague idée. Mais un peu de compassion ce n’est pas si difficile à avoir et ça permet d’aider un peu quand même la pauvre mamange. Malheureusement nous vivons dans une société d’égoïstes voire d’égocentriques : forcément ils sont incapables de voir un peu plus loin que leur petite personne. Ta belle famille pourrait comprendre que cette terrible correspondance de date est douloureuse pour toi : ce n’est donc pas toi l’égoïste mais bien eux !! Dans mon cas j’ai eu un problème d’infertilité pendant des années, les copines qui avaient le même problème que moi et à qui j’ai présenté ma gynéco de PMA sont tombées enceintes avant moi avec un beau bébé à la clef. A chaque fois elles avaient du mal à me l’annoncer car elles savaient que ça allait me faire du mal et je les remercie aujourd’hui encore de leur tact. Ma meilleure copine a des correspondances de date avec moi comme toi et ta belle sœur : elle a été formidable avec moi en me disant qu’elle savait que je n’allais pas avoir la force de venir la voir à la maternité, d’être présente les 1ers mois et que je devais prendre le temps de penser à moi pour aller mieux. Et bien tu vois elle a été géniale et pourtant c’est dur alors que je n’ose pas imaginer dans ton cas. Je sais qu’il me faudra plusieurs mois avant de pouvoir la voir avec son bébé et c’est ainsi : je ne veux pas me forcer car j’ai envie de penser à moi avant tout.
Pour répondre à tes questions c’était votre choix de ne pas connaître le sexe et je ne pense que ça puisse empêcher le processus de deuil. Et si vraiment un jour tu as le déclic et que tu as envie de savoir tu sais que c’est possible auprès de la maternité donc tu verras bien si c’est le cas un jour. Nous sommes toutes différentes donc ce sera pareil pour le processus de deuil. Pour certaines ce sera la date de conception, pour d’autres la date anniversaire de l’img, pour d’autres la date présumée d’accouchement ou encore Noël ou la fête des mères … ou tout à la fois !! Impossible de le savoir à l’avance malheureusement … J’ai perdu mon petit Gabril il y a quasi 2 mois : ça me semble long et pourtant si proche comme date. Il y a des jours où j’ai l’impression d’avoir accompli un grand pas dans mon processus de deuil et parfois je touche le fond mais bizarrement je me sens prête depuis peu à recommencer à avoir un bébé. Peut être que mon âge avancé ( 41 ans : j’ai commencé la pma à 32 ans ) me force à accélérer la cadence pour m’en remettre mais je me sens prête. Je ne sais pas comment expliquer ça mais je sens que je suis prête … Je pense que tu le sauras toi aussi quand ce sera le cas.
Bon courage pour la suite
merci beaucoup pour ta réponse et ce message où tu as pris le temps d'écrire. Aujourd’hui est un jour particulier ça fait pile un mois et je me sens toujours aussi vide, dans un monde irréelle (comme si le monde c'était arrêté pour moi mais qu'il continuait pour les autres) avec la fin de mon arrêt maladie qui approche. Je me sens incapable d'aller travailler. Ma belle mère qui ne fait que parler de son autre petit enfant à naître. Je n'ai envie de voir personne et de parler à personne hors mis ma famille qui était là au moment de l'img.

eceni
Messages : 31
Inscription : 15 mars 2019, 12:07

Re: comment gérer l’après ?

Message par eceni » 26 mars 2019, 16:13

Mjjm a écrit :
22 mars 2019, 18:14
Navrée de t'accueillir sur ce forum aceni.

Je vais essayer de répondre à certaines de tes questions.

La soeur de mon beau frère était enceinte en même tps que moi avec à peu près la même date d'accouchement.
Quand elle a accouché je ne suis pas parti la voir à la maternité car je ne m'en sentais pas capable.

J'ai vue la petite elle avait quelques semaines, je n'ai pas voulu la porter ce qui n'a pas été compris mais le principal c'est que j'ai fais en fonction de se que j'étais capable de faire.

La voir ma fait prendre conscience que mon deuil avais débuté maintenant quand je la vois je ne ressens rien de spécial hormis le fait d'imaginer ou en serais ma fille mais c'est avec le sourire donc tous va bien.

En ce qui concerne notre fille nous étions pas dans la même situation car nous avons eu besoin de la voir de lui donner un prénom Emna ❤ elle est sur notre livré de famille on a géré ses funérailles.
Nous avons eu besoin de faire tous ça pour nous rendre compte que j'ai vraiment été enceinte de notre premier bébé et que malheureusement ça ne c'est pas bien fini.

Ensuite je ne voulais pas d'autre grossesse immédiatement car j'avais peur que ce nouveau bébé ce dise qu'il était un bébé de remplacement, mon mari a été très patient et au bout de 9 mois j'ai senti l'envie d'une nouvelle grossesse.

J'ai eu quelques problèmes médicaux ensuite une fc mais actuellement je suis enceinte de 31 sa tous va bien, nous avons décidés de ne pas connaître le sexe afin d'éviter d'être stressé.

J'espère t'avoir un peu aidé.
merci pour avoir partager ton vécu avec moi

elodela
Messages : 15
Inscription : 12 mars 2019, 14:08

Re: comment gérer l’après ?

Message par elodela » 26 mars 2019, 16:23

eceni a écrit :
21 mars 2019, 14:58
bonjour,
De l'annonce à l'img et même après j'ai beaucoup lu sur ce forum, ça m'a aidé , puis j'ai répondue à des messages et maintenant j'arrive à me lancer pour écrire.
Après la découverte d'une grosse clarté nucale à l'écho du premier trimestre puis un diagnostique de t21 puis la présence de malformations grave on a fait le choix d'une IMG à presque 17sa Le 26 février 2018.
Je me pose beaucoup de questions et je n'arrive même pas à soir comment je gère, je vais.
j'ai la chance d'avoir une aînée de 19 mois. Avant comme après l'img j'ai le plus possible essayé de ne pas pleureur et m'effondrer devant elle, même si évidemment elle m'a vue triste et pleurée et que je lui ai expliquée pour quoi. Avant je me suis dit qu'il fallait tenir pour mon bébé pour elle en me disant que je craquerais après et depuis même si je suis très triste je pleure peu, en fait ça me parait trop difficile.
Je sais que ma grossesse est terminée, que mon bébé est partie, mais ça me parait irréaliste. D' autant que là on a pas de bébé mais nous aurons due en avoir que cet été. L'accouchement c'est passé très rapidement et "facilement" pour mon corps, avec seulement le début du protocole, en pleine nuit avant le jour prévu.
Pour mon aînée nous n'avons pas voulu savoir le sexe avant la naissance. Et là pareil mais pour le moment nous n'avons pas voulu le savoir et ne lui avons donc pas donné de nom. Nous avons fait ce choix pour lorsque l'on verrait un bébé du même sexe ne pas se remuer un couteau dans la plaie.
La semaine où nous avons su que notre bébé avait un problème, mon beau frère et ma belle sœur nous ont annoncé qu'ils attendaient un bébé, alors qu'il n'avaient pas prévu d'en avoir d'autres, et pour les mêmes dates qu'était prévu le notre. Avec ça mes beaux parents, on va le dire comme ça, ont manqués et ils manquent de tact. C'est aussi pour ça que nous ne voulions pas savoir le sexe au cas ou ça serait le même que celui de ce bébé.
La faute à pas de chance à fait que notre bébé avait un problème et que pour les mêmes dates mon beau frère et ma belle sœur qui n'en voulaient plus ont la chance d'en avoir un. J'ai peur que chaque fois que je vois cet enfant ça me remue le couteau dans la plaie. D'autant qu'on les voit pour Noel et l'été au moment de l’anniversaire prévu. Déjà que les relations avec mes beaux parents étaient difficiles, lâ ma belle famille devient pour moi difficile à fréquenter. Je me sens très égoïste ce qui ne me ressemble pas, mais c'est trop dur. Je ne me sens pas capable d'aller les voir cet été ni aux fêtes de fin d'année. En même temps, je culpabiliser d’empêcher mon aînée de voir ses grands parents.
Du coup après vous avoir fait un petit bilan, voici mes questions :
Je me demande si j'arrive à réellement réaliser que ma grossesse est bien terminée et tous ce que cela implique. Est-ce que je réaliserais lorsque la date du terme (la veille de mon anniversaire)sera dépassée ? est-ce que le fait de ne pas connaitre le sexe et ne pas lui avoir donné de prénom comme pour mon aînée après l'accouchement ne laisserait pas les choses en suspend et donc non terminées ?
si vous avez eu un enfant prévue au même moment que le votre dans votre entourage, comment avez vous géré ? comment ça se passe lorsque vous le voyez ?
Comment avez- vous su que votre deuil était fait ? Je voudrais en être sûr avant d'envisager un autre enfant ?
merci de m'avoir lu
Alors moi j'ai accouché de Rafaël à 22sa +2,il y a maintenant 1 mois et 1 jours, mon fils Nathanaël est ma force j'ai une très bonne amie qui doit accouché en juin soit 1 mois avant le terme prévu.
La première fois que je l'ai revu après avoir perdu Rafaël j'ai pleuré et je suis sorti de la pièces. Maintenant je la revoi sans problème.
Je vois aussi d'autre personne avec des bébé est la j'arrive depuis peu à parler avec la maman les larmes aux yeux mais je n'arrive pas à prendre le bébé dans mes bras.
Bon courage à toi
Maman de Nathanaël né le 10 juin 2016
Mamange de Rafaël né le 25 février 2019 à 22sa +6

Mes fils, mes amours, je vous aime et je vous aimerait toujours

Répondre