comment gérer l’après ?

Chris77
Messages : 59
Inscription : 03 février 2019, 20:40

Re: comment gérer l’après ?

Message par Chris77 » 30 mars 2019, 23:29

eceni a écrit :
26 mars 2019, 16:10
merci beaucoup pour ta réponse et ce message où tu as pris le temps d'écrire. Aujourd’hui est un jour particulier ça fait pile un mois et je me sens toujours aussi vide, dans un monde irréelle (comme si le monde c'était arrêté pour moi mais qu'il continuait pour les autres) avec la fin de mon arrêt maladie qui approche. Je me sens incapable d'aller travailler. Ma belle mère qui ne fait que parler de son autre petit enfant à naître. Je n'ai envie de voir personne et de parler à personne hors mis ma famille qui était là au moment de l'img.
Pour moi ça faisait 2 mois il y a 2 jours et je n'ai pas pu aller sur le forum pendant 2-3 jours car je n'avais plus de force ni le goût. J'aime venir sur ce forum pour avoir du réconfort mais surtout pour en donner et là je ne me sentais capable de rien. Malheureusement ce sera comme ça toute notre vie : parfois ça ira et parfois sans savoir pourquoi ça n'ira pas. Je n'ose pas penser à mon état pour les dates anniversaires ou les fêtes.
Moi aussi j'ai repris au bout d'un mois et ma foi la 1ère semaine c'était compliqué car je n'avais aucune envie d'être là et surtout je trouvais que les gens se prenaient la tête pour des conneries alors que je venais de vivre quelque chose de grave. Du coup moi aussi j'avais la désagréable impression d'être déconnectée de tout et de tous car les autres avaient continué de vivre pendant que je vivais mon drame et mon deuil. Et puis petit à petit on se remet dans le bain, on reprend le rythme et j'avoue que ça m'a aidé à passer le temps : le temps de ma journée de travail je ne pensais plus à mon terrible mal être. Avant de reprendre le boulot je pleurais toute la journée, incapable de sortir de mon lit. Mais si tu te sens vraiment pas capable d'y retourner n'hésite pas à demander une prolongation : c'est justifié et aucun médecin ne va te refuser ce délai si vital pour toi. Perso je pense qu'il faut prendre le temps nécessaire aujourd'hui pour pleurer la perte de ton enfant : c'est important de le faire en ce moment sinon ça risque de prendre des proportions énormes plus tard.
Et pour ta belle famille il faut les mettre de côté : si ta belle mère n'est pas capable d'être un minimum délicate laisse là loin de toi. Surtout ne pas avoir de scrupule car tu es fragile.

eceni
Messages : 31
Inscription : 15 mars 2019, 12:07

Re: comment gérer l’après ?

Message par eceni » 02 avril 2019, 10:47

Merci chris, ton témoignage me rassure pour quand je serais obligée de reprendre le travail.
Je suis toujours dans cet état une grande fatigue lassitude, envie de ne rien faire, je regarde des séries, filmes et dés que je me trouve un petit truc à faire je suis très rapidement fatiguée, je n'ai pas envie de voir les gens. Mon généraliste m'a prolongé mon arrêt de 4 semaines. Au tour de moi on me dis que je devrais m'en remettre maintenant, de faire attention de ne pas devenir dépressive. Je dois toujours me justifier sur le fait que ça ne va pas et que oui je ne fait pas grand choses pas par fléme mais parce que j'en suis incapable. J'ai l'impression de compliquer la vie de mon mari et je vois bien que pour m'occuper de mon aînée même si j'essaie, elle a la pauvre une mère pas complètement là. J'avais pris un conger parentale jusqu'à ses 10 mois pour elle (elle a 20 mois). Et là alors que je suis à la maison je la fait garder 3 j/semaine parce que je me sens incapable de la garder toute la semaine. et les 2 j ou je la garde toute seule j'ai du mal, j'ai tendance à m'énervée. J'essaie de faire le mien mais c'est difficile. Elle le ressent forcément.

Isa&co
Messages : 595
Inscription : 20 septembre 2018, 09:31
Localisation : Nantes
Contact :

Re: comment gérer l’après ?

Message par Isa&co » 02 avril 2019, 14:18

Bonjour eceni

Que tu souffres, que tu aies du mal à reprendre le dessus, me semble tout à fait justifié par ce que tu as vécu. Toi seule est dans ta tête, dans ton coeur, toi seule sait ce qui est le mieux pour toi, ce dont tu as besoin. Ne laisse pas les autres dicter ta conduite. Ecoute toi.
Que ça soit famille, ami ou inconnu, qui sont ils pour te juger sans savoir ce que tu traverses ? Je ne pense pas qu'il faille s'isoler non plus mais si tu as des gens positifs et empathiques à tes côtés (même s'il y en a peu), ça sera plus facile.

La fatigue, l'impression que tu es arrêtée alors que le monde continue de tourner, sans toi, je l'ai ressenti aussi, et nous ne sommes pas les seules. ça finit par passer, avec le temps. ça te paraît peut être inconcevable maintenant, mais promis, ça finit pas passer.
Que tu sois ici sur ce forum et que tu te poses des questions montrent déjà ta volonté de faire face, à ta manière. Et c'est déjà un premier pas, pas évident à faire.

Pour t'occuper de ta grande, elle sent que tu souffres, les enfants sont des éponges, prends le temps de lui dire pourquoi, qu'elle n'y est pour rien. Mon grand a eu besoin d'être rassuré sur le fait que ce n'est pas sa faute. Ensuite il venait me faire un câlin ou essayait de me faire rire quand il voyait que ça n'allait pas. Tu aimes ta fille puisque tu t'inquiètes pour elle. Dis le lui aussi, encore et encore. Elle rebondit plus vite que toi et c'est normal, c'est l'innocence de l'enfance... Elle peut aussi devenir le moteur qui fait tourner ton monde pour t'aider à reprendre la marche...

Pour les bébés des autres, plusieurs naissances ont eu lieu autour de moi, je vois ceux qui sont nés avant mes Amours mais je ne les prends pas dans mes bras non plus, je ne les regarde presque pas. C'est comme ça, je ne me forcerai pas. Les gens comprennent ou non, tant pis. Une amie a accouché 1 mois après ma dpa, je n'ai toujours pas vu la petite. Nous les voyons Samedi pour la première fois depuis la naissance, je prends sur moi parce que je ne veux pas me couper du monde non plus. Mais je ne retiendrai pas mes larmes, ils comprendront.

Pour la grossesse suivante, tu le sentiras quand tu seras prête. Personnellement j'ai eu besoin de passer la dpa avant de repartir en pma. Mais chacun fait comme il le sent. Nous sommes toutes différentes, uniques.

Je ne sais pas si ça t'aide, en tous cas tu n'es pas seule,
douces pensées à ton étoile <3
Maman en 2014 💗
mes Tout Petits Amours : 21-24 Aout 2018 💖💖
Petit Oisillon 02-2020 💗

Pour mettre des mots sur nos maux :
https://notrefamilleetoilee.wordpress.com
Pour vos Étoiles :
https://notrefamilleetoilee.wordpress.c ... s-etoiles/

eceni
Messages : 31
Inscription : 15 mars 2019, 12:07

Re: comment gérer l’après ?

Message par eceni » 02 avril 2019, 20:53

merci si ça m'aide, savoir que je n'ai pas des ressentis toutes seules, mais que d'autres réagissent comme moi. je parle à ma fille aînée et lui explique tous adapté depuis ça naissance , donc aussi tous ce qui passe mais ça n’empêche la culpabilité qu'elle n'ai pas une maman au top.

Répondre