Dear Ellie and Oliver (BC)

Eloj
Messages : 21
Inscription : 17 octobre 2019, 17:45

Dear Ellie and Oliver (BC)

Message par Eloj » 17 octobre 2019, 18:57

Bonjour,

Dans le flou et dans la douleur j'ai décidée que je voudrais partager notre histoire, pour trouver peut être d'autres qui ont malheureusement vécu la même chose, qui pourraient ressentir les mêmes pienes. Je me sens si seule dans ma coupabilite face à cette tragédie. Malgré que tout le monde dit "c'est pas ta faute". Difficile de manger, de dormir, de sortir. Cette coupabilite me prends par les tripes et me dévore de l'intérieur.

J'ai été diagnostiqué avec une béance du col suite à la perte de nos jumeaux le 13 octobre.

J'ai décidée d'écrire une lettre pour eux. Plus facile quand c'est adressé à eux. C'est un peu long et peut être dur à entendre, mais j'ai besoin de raconter leur histoire. (je suis pas française donc désolé pour les fautes)

"Pour nos chers enfants,

Cela faisait 4 ans qu'on vous attendais impatiemment. Des rendez vous chez les médecins, psychologues, biologistes. Des opérations quand les examens ne marchait pas. Deux ponctions d'ovocytes, et des piqueurs des fois douloureux. Mais tout ça, on se disait que ça valait le coup. On se battais pour un miracle.

Au mois de Mai, à nouveau un transfert. J'avais perdue toute espoir. J'étais sûr que ça serait négatif. Et ben non, HCG a plus de 41! On était sur la lune, enfin ça a marché ! Les prochains trois mois on a gardé le secret, par précaution. On a aussi appris que vous étaient deux ! Pas un miracle, mais deux !!

Une fois passé les trois mois on a pu dire à toute la famille que vous étiez là, et qu'est qu'on a fêté ensemble.

On a préparé votre chambre, 16 semaines passé. Encore un cap. Vous grandissez et tout se passe bien. Vous êtes parfait.

18 semaines, on décide de voyager un peu, et de profiter de notre vie à deux avant que vous arrivez. On part en voyage, et c'est dans la voiture ce jour là, ou vous avez commencé à gigoter tellement fort que je vous ai senti pour la première fois. Même papa a pu sentir vos petits mouvements.

20 semaines, et on sait enfin vos sexes, en plus le jour d'anniversaire de votre maman. Un garçon et une fille. Quel bonheur, quel joie. On vous nomme Ellie Lynne et Oliver James. Des noms qu'on a choisi depuis très longtemps, et qui vous vont si bien. Je vous sens bouger de plus en plus. Ellie, je sais que ce ballon que t'aimais autant donner des coups de pied est rigolo, mais ça s'appelle un vessie.

Lors de l'échographie, ne crois pas qu'on t'a pas vu, Oliver, donner des coups de pieds dans la tête de ta sœur. Mais Ellie a une astuce, un genou bien placé pour se défendre.

Encore un samedi, encore un cap. 22 semaines. Et c'est ce jour là où tout s'écroule.

Je commence à d'abord à avoir des choses bizarre, ensuite du sang. On part en panique en urgence. Quand les médecins regardent, ils voient toute suite une membrane dans la voie. On le saura après, c'est toi ma précieuse Ellie. Tes petits pieds étaient déjà en train de sortir.

Les médecins ont donné des médicaments pour arrêter les contractions, il faut tenir encore deux semaines. Une fois en chambre, je continue à avoir des contractions de plus en plus forts. Le docteur décide que c'est temps d'essayer de sauver Oliver. Nous allons te perdre ma fille.

Un dernier échographie, tu es déjà partie, tu étais trop longtemps dans la voie. Trop fragile pour ce monde.

Nous avons même pas le temps d'assimiler ton départ, il faut pousser pour sauver ton frère. Ils t'ont pris toute suite, nous t'avons pas vu.

On te vois Oliver, tu te bats fort même si c'est dur de dire au revoir à ta sœur. Malgré ta poche d'eau proche de la sortie, tu reste très loin de la voie, et tu gigotes dans tous les sens. Par contre c'est trop dangereux pour faire un cerclage. Encore des médicaments pour arrêter les contractions. Encore de l'attente difficile.

Ma chère Ellie, j'ai pu te tenir dans mes bras, même si ce n'étais pas assez long...on aurait pu nous donner tout le temps au monde ça n'aurait jamais suffit. Tu étais si belle, si fragile. On a pu te dire tout ce qu'on avait sur le cœur pour toi, tout l'amour qu'on porte pour toi qui ne partirais jamais.

J'ai encore beaucoup de pression dans la bas voie, ta poche est très prêt. On se bats ensemble mon fils. On s'est battu pendant des heures dans la douleur. Mais, ça ne suffirait pas. Je perds les eaux, et tout nos espoirs avec. Il n'y a même pas le temps pour un péridurale, tu est déjà dehors, c'est déjà fini.

Quelques heures plus tard, j'ai pu enfin te tenir dans mes bras. Tu ressembles à ta sœur, mais tu a mes lèvres.
Tu est parfait. On reste ensemble un moment, voulant revenir en arrière, de ne pas devoir vivre un temps "après" vous.

Les au revoirs sont si difficile, mais on vous promets une chose, nos chers enfants. On ne vous oublierez jamais. Vous resterez à jamais dans nos cœurs et dans nos vies.

We will always carry you.

Love,

Vos parents"
Dernière édition par Eloj le 18 octobre 2019, 08:36, édité 5 fois.
Mamange d'Ellie Lynne & Oliver James (13/10/19)
💙💜 Forever loved. 💜💙

Hannah_Haley
Messages : 401
Inscription : 18 juin 2019, 12:37

Re: Dear Ellie and Oliver (BC)

Message par Hannah_Haley » 17 octobre 2019, 19:25

Bonjour elo
Bienvenue sur ce forum, tu trouveras pleins de gens avec qui partager ton histoire, tes sentiments, quels qu'ils soient. Nous avons tous ici des histoires plus ou moins differentes, mais ton histoire résonne en moi. J'ai perdu mes jumelles en mai à cause d'une béance de col, malgré un cerclage et un traitement contre les contractions. Ce forum m'a beaucoup apporté, j'ai énormément partagé, m'enrichissant de la force et de la bienveillance de tout le monde. Douces pensées à ta famille et à tes anges
Anaïs, équipe de modération petiteemilie.org

Maman de 2 petites étoiles jumelles

On peut trouver le bonheur même dans les endroits les plus sombres, il suffit de se souvenir d'allumer la lumière.
Albus Dumbledore

MariEve
Messages : 292
Inscription : 09 novembre 2018, 05:24

Re: Dear Ellie and Oliver (BC)

Message par MariEve » 17 octobre 2019, 22:22

Bonsoir Eloj,

Rassure-toi, ta lettre n'est ni difficile a entendre, ni difficile a comprendre.. je la trouve meme jolie, tellement empreinte de ton amour de maman pour Ellie Lynne et Oliver James.. alors oui, elle raconte votre drame, mais elle raconte votre histoire et on sent que tu l'as ecrite avec le coeur.

Tu trouveras ici plein de temoignages sur cet "après", sur comment on survit, puis comment on re-apprend a vivre, comment on se releve.. chaque personne a un vecu different, et pour autant il y a tant de points communs entre toutes.

Douces pensées a tes bebes partis trop tot..
Maman de 3 petits garçons :
Jules né le 19/01/16
Nolan né sans vie le 14/09/17 (IMG à 13SA)
Paul né sans vie le 25/10/18 (IMG à 36SA)

Isa&co
Messages : 585
Inscription : 20 septembre 2018, 09:31
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Dear Ellie and Oliver (BC)

Message par Isa&co » 18 octobre 2019, 14:10

Bonjour Eloj,

nacrée de t'accueillir ici...
Tout comme MariEve je trouve ta lettre très jolie, pleine de l'Amour fou que tu portes à tes enfants, alors même si c'est triste à en pleurer, qu'y a t il de plus beau que de l'Amour maternel ? :oops:

Nos histoires se ressemblent : après un parcours pma je suis tombée enceinte de jumeaux, deux garçons, mais à l'échographie des 22sa c'est la douche froide : plus de col, hospitalisation d'urgence, interdiction de sortir...
Nous tenons 12 jours. Mais à 24sa+3 les médecins n'arrivent pas à arrêter les contractions, Sven nait dans la chambre, Jona quelques minutes plus tard en salle d'accouchement. Ils ont été pris en charge aussitôt mais trop petits, trop fragiles, malgré leur courage digne des lions nous avons dû les laisser partir 4 jours plus tard... Dans nos bras... Entourés d'Amour...
Nous ne savons pas pourquoi mon col a lâché, je n'ai pas de béance ni aucune malformation... la "'faute à pas de chance" qui n'est pas la mienne mais la culpabilité n'y croit pas... Après tout il faut bien que ça soit de la faute de quelqu'un non ? C'est mon corps donc la mienne, malgré tout ce que dit tout le monde c'est ce que je ressens toujours. Et je vivrais toujours avec.
C'était il y a bientôt 14 mois... Les larmes sont toujours au bord des yeux en l'écrivant. La gorge toujours nouée en le revivant dans ma tête et dans mon coeur. Mais après tout ce temps, j'arrive à sourire en pensant à eux, je les fais vivre dans mes mots, dans mes gestes, avec ma tête et de tout mon coeur de maman. Un coeur qui, même s'il a été brisé, n'a jamais cessé d'aimer et ne cessera jamais...
J''espère que ceci t'apportera un peu d'espoir d'un avenir meilleur, ou du moins plus apaisé, tes enfants dans ton coeur pour toujours <3

Douces pensées pour toi, pour Ellie Lynne et Oliver James, tes Tout Petits Enfants pour l'éternité <3<3

PS : n'hésite pas à venir partager ici, ça fait du bien de se sentir "moins seule", tu peux me joindre en mp aussi si tu préfères.
Maman une première fois en 2014 ♥,
mes Tout Petits Amours : 21-24 Aout 2018 (24sa3jrs) ♥♥

Pour mettre des mots sur nos maux :
https://notrefamilleetoilee.wordpress.com

Eloj
Messages : 21
Inscription : 17 octobre 2019, 17:45

Re: Dear Ellie and Oliver (BC)

Message par Eloj » 19 octobre 2019, 11:18

Merci à vous pour vos mots douces et vos histoires qui résonnent également en moi.

Demain, cela ferait une semaine. La peine revient comme une vague d'océan qui me reprends dans le mer. Cette journée rejoue dans ma tête, celle ou nos vies ont basculés pour toujours.

Mon mari se releve plus vite que moi, et c'est difficile de le voir continuer alors que j'ai du mal a avancer, mes jambes aussi lourdes que celles d'un éléphant. Je voudrais que le temps s'arrête, juste un moment pour pouvoir rester dans un temps plus proche d'eux que plus loin.

Hier, retour aux urgences, pile dans la salle ou j'ai accouché d'Oliver. J'ai une gêne qui me fait peur, une infection peut-être? Ils regardent, c'est une petite déchirure qui commence à se soigner et donc je le ressens. Soulagée, mais traumatisé on est repartis. Je n'ai même plus la force de pleurer, il y a une vide qui s'installe.

Comme toi, Isa, je ressens un profond coupabilité qui ne croit pas des "c'est pas de ta faute" une seconde. Mon cerveau logique l'entends, mais pas le cerveau émotionelle, le cerveau de Maman qui me dit que tous ce qu'ils attendaient de moi c'était de les protèger. Je n'ai pas réussi.

Très douces pensés pour vos petits anges partis trop tôt. <3
Mamange d'Ellie Lynne & Oliver James (13/10/19)
💙💜 Forever loved. 💜💙

MariEve
Messages : 292
Inscription : 09 novembre 2018, 05:24

Re: Dear Ellie and Oliver (BC)

Message par MariEve » 19 octobre 2019, 12:37

C'est "normal" que ton mari évolue differemment de toi. Il est fréquent que les hommes repartent dans des activités rapidement, ils semblent digerer la chose "bien mieux" en tout cas "plus vite".. en fait ça se vit differemment, plus a l'interieur, plus inconsciemment.
Mais ça ne veut pas dire qu'il n'est pas affecté par la perte de vos bébés, ça ne veut pas dire que sa reaction est bonne et la tienne mauvaise, ça ne veut pas dire non plus que ta reaction est bonne et la sienne mauvaise.. en fait vous etes des etres differents, pas soumis aux meme hormones, n'ayant pas le meme vecu corporel de ce qui s'est passé, donc vos deux réactions sont justes pour chacun.
Christophe Fauré (psychiatre qui parle tres bien du deuil) le dit bien dans une de des conferences.. le lien est posté ici sur le forum, dans la partie "le chemin de la reconstruction", le message "Des mots qui font du bien".

La culpabilité est encore forte chez toi, il semblerait qu'elle fasse partie des "etapes" du processus de deuil. Ne cherche pas a la combattre, ton cerveau rationnel voit bien que ton coeur ne l'entend pas, alors laisse vivre ce que ton coeur te dis et quand il aura assez crié tout ce qui lui fait mal, ça s'apaisera. On le voit chez tellement de monde au travers de leurs temoignage que ça s'apaise au bout d'un moment, au fil des rencontres, des activités.
Ce que j'aime bien dire "tout passe", au final, seul l'amour qu'on porte a nos enfants reste, les souvenirs se font plus doux, les angles si douloureux au debut s'émoussent et s'adoucissent.
Maman de 3 petits garçons :
Jules né le 19/01/16
Nolan né sans vie le 14/09/17 (IMG à 13SA)
Paul né sans vie le 25/10/18 (IMG à 36SA)

Eloj
Messages : 21
Inscription : 17 octobre 2019, 17:45

Re: Dear Ellie and Oliver (BC)

Message par Eloj » 20 octobre 2019, 22:19

J'ai vu que d'autres personnes ont posté le lien pour ce conférence, mais je pense pas entre en capacité encore de l'écouter. Merci pour les conseils.

Tout ça me semble assez loin pour l'instant, mais le deuil ne va pas se faire en une semaine, un mois, ni un an.

Je continue à avouer des cauchemars tous les nuits, puis quand je me réveil le cauchemar continue. Dormir c'est compliqué, être réveillé c'est compliqué.
Mamange d'Ellie Lynne & Oliver James (13/10/19)
💙💜 Forever loved. 💜💙

Eloj
Messages : 21
Inscription : 17 octobre 2019, 17:45

Re: Dear Ellie and Oliver (BC)

Message par Eloj » 23 octobre 2019, 20:09

Premier rencontre avec un voisin aujourd'hui qui demande les nouvelles de la grossesse, les enfants. Je lui dit qu'on a perdu les jumeaux. Il me dit c'est pas grave, on en aura d'autres dès enfants, qu'il me connaît plus forte que ça... Mon cœur se brise à nouveau, je pars en courant, seule moyen de ne pas m'effondrer devant lui.

Même si je sais que les intentions sont bonnes, mais les paroles font tellement mal.

Comment faites vous en face des situations pareil ?
Mamange d'Ellie Lynne & Oliver James (13/10/19)
💙💜 Forever loved. 💜💙

Hannah_Haley
Messages : 401
Inscription : 18 juin 2019, 12:37

Re: Dear Ellie and Oliver (BC)

Message par Hannah_Haley » 23 octobre 2019, 20:30

Bonsoir Eloj,
Nous entendons toutes sortes de phrases, la plupart viennent du fait que notre entourage ne sais pas comment régir face à cette situation "nouvelle" et inconnue, et se sentent obliger de sortir des phrases qu'ils pensent être de circonstance. Notamment la "fameuse" phrase tu en aura d'autres!
Je pars du principe que les gens qui me sont proches peuvent comprendre ma situation, je prends donc le temps de leur expliquer que leur phrase n'est pas adapté et que oui peux être que j'aurais d'autres enfants, mais cela n'effacera jamais la peine d'avoir perdue mes jumelles. La plupart des gens comprennent et petit à petit ces phrases disparaissent (pour ma part) et ceux qui ne comprennent pas, je les évite!

Aujourd'hui je suis allez boire un verre avec 2amies proches, l'une d'elle a commandé une boisson sans alcool et devant le regard de la 2ème à fait une blague "en fait je dois vous annoncer....JE RIGOLE", cette blague que l'on a toutes faite, moi aussi certainement, ne passe plus du tout de la même façon aujourd'hui. Cela m'a comme glacé le sang, je lui ai donc expliqué que je n’appréciais plus trop ce genre de blague. Elle a compris, n'a pas arrêté de s'excuser (m'a encore envoyé un message à l'instant pour s'excuser...)

Tout ça pour dire que je pense que la plupart des gens sont maladroit car ils ne savent pas ce qu'ils peuvent nous dire ou non, à nous de le leur expliquer!

J'ai posté sur facebook une lettre de Christophe Fauré, qui s'appelle "lettre à celui ou celle qui veut m'aider" qui explique très bien ce que l'on ressent et ce que l'on aimerait ou non entendre. J'ai eu beaucoup de retour suite à ce post, notamment des gens que je n'avais pas vu depuis trèèèèèès longtemps, j'ai beaucoup apprécié.

Après malheureusement nous ne sommes jamais à l'abris d'une maladresse!
Anaïs, équipe de modération petiteemilie.org

Maman de 2 petites étoiles jumelles

On peut trouver le bonheur même dans les endroits les plus sombres, il suffit de se souvenir d'allumer la lumière.
Albus Dumbledore

Eloj
Messages : 21
Inscription : 17 octobre 2019, 17:45

Re: Dear Ellie and Oliver (BC)

Message par Eloj » 23 octobre 2019, 23:04

Bonsoir Hannah_Haley,

J'avais déjà eu celui la de la part du médecin quand j'ai été pour demander quelque chose pour pouvoir dormir quelques heures la nuit. (D'ailleurs je change de médecin traitant suite à ça)

J'étais pas prête à le dire, et j'étais pas prête à entendre ce qu'il a dit. Je comprends que ça vient du fait qu'on sait pas trop quoi dire dans les moments là. Je me dis que même moi, sans avoir perdu les jumeaux je n'aurais jamais su quoi dire à quelqu'un en souffrance.

Tu est forte pour pouvoir dire à tes proches ce qui pourrait te faire mal, et de les aider a trouver les bons mots. Je pense pas en être capable ,en tout cas pas pour le moment.

Je pense que j'aurais eu exactement la même réaction intérieur que toi, mais je n'aurais pas pu le dire à haute voix. Il me manque encore des mots, et sûrement du temps pour aider à aiguiller les proches. Même moi je sais pas pour l'instant quoi dire à eux, comment réagir en face. Donc j'évite, je me cache dans mon "cave" (mes draps et mon lit).

Je vais lire la lettre, merci pour tout tes conseils et ton histoire, tu me rappelles à nouveau que je suis pas seule.
Mamange d'Ellie Lynne & Oliver James (13/10/19)
💙💜 Forever loved. 💜💙

Répondre