Du rêve au cauchemar à l'aube de mes 45 ans IMG le 09/12

Athies
Messages : 70
Inscription : 06 décembre 2019, 03:18

Re: Du rêve au cauchemar à l'aube de mes 45 ans IMG le 09/12

Message par Athies » 06 décembre 2019, 04:26

Bonjour Dounithe
Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis. Depuis des semaines je parcours les pages de ce forum, à la recherche de je ne sais quoi. Pardon les filles Marie eve, perrineck, j'ai lu beaucoup de vos messages, j'essaie de me consoler, mais je n'y parviens pas réellement. Après tout se console t on vraiment un jour de tout cela ? j'essaie de me convaincre que la décision que je vais prendre sera "la plus juste pour mon enfant".
Dounithe, mon img est prévue lundi. Ce lundi 9 décembre 2019. Ce jour là, je perdrai ma fille. J' ai l'impression que tout aura basculé pour moi. Je me sens bien tant qu'elle est auprès de moi mais j'ai l'impression qu'une partie de moi va mourir avec elle. Et l'approche des fêtes me rend encore plus malheureuse. Quelles fêtes ? Quelle joie ? Une fois que j'aurai perdu mon enfant, presque par ma faute... Et moi aussi mon anniversaire arrivera c le 20 décembre. J'ai l'impression que je vais m'eteindre.
Nous avons découvert depuis presque 2 mois maintenant que notre fille avait une trisomie 21. J'ai voulu prendre réellement le temps de la réflexion. Ne pas me précipiter dans l'img, j'en suis heureuse car cela m'a permis de m'attacher à ma fille et de lui donner l'amour qu'elle mérite. Nous avons cherché des moyens de la garder, car tu vois contrairement à ton enfant, ma petite sera viable, elle pourrait vivre sans trop souffrir.. Du moins tant qu'on sera vivant, mais j'ai peur de ce qui lui arrivera après notre mort, et c'est pour ça qu'on a pris la décision de ne pas lui donner la vie. Et j' ai beau me raisonner, ce sentiment de culpabilité me ronge.
Ton enfant à une trisomie 18. Lundi, ne te dis pas que tu vas accoucher d'un bébé mort. Lundi tu vas faire le plus grand des sacrifices, un grand geste d'amour pour ton enfant, lui épargner des souffrances qui lui sont inévitables.
Je te souhaite beaucoup de courage.
Maman d'Agnès née en 2017.
Maman de Mathilde, porteuse de T21, née sans vie le 09/12/19 suite à une Img.

Eden972
Messages : 20
Inscription : 14 novembre 2019, 04:05

Re: Du rêve au cauchemar à l'aube de mes 45 ans IMG le 09/12

Message par Eden972 » 07 décembre 2019, 18:38

Bonjour,
Je suis désolée que tu ai à passer par là. Je me permet de te raconter mon histoire personnelle concernant l’img et l’accouchement de mon bébé sans vie. Histoire encore toute fraîche car la crémation a eu lieu hier.
A 22 sa on a détecter chez mon bebe un syndrome poly malformatif grave qui entraînerai de lourd handicap moteur et probablement mentale. Ça nous a « suffit » avec mon conjoint pour prendre la décision de l’Img. Une décision de « raison » car coter sentiment et émotion mon bébé aurai pu avoir 3 bras pas de jambes .... je l aime infiniment et savoir qu on prend la décision d’arrêter sa vie à été le pire pour moi.
Aujourd’hui je suis en paix avec cette décision car je sais que je ne pouvais pas imposer une vie de souffrance physique et mentale à mon bébé.
L’accouchement me faisait très peur également et l’ aussi l’arrêt de vie...
je voulais une césarienne, une anesthésie... qu on me l enlevé vite sans que je me rende compte de rien .....
et finalement grâce à ce forum et à l’équipe médicale j’ai était plus « sereine » face à tout ça.
Le temps est très important, il ne fait pas précipiter l img, il y a déjà (selon moi) un travail d acceptation avant et aussi ne pas avoir de regret et être sure ... personnellement j’ai demander un second avis et bien sur le médecin a confirmer le diagnostic mais m entendre répéter que ça maladie était grave et incurable m’a rassurer sur mon choix et a diminué progressivement ma culpabilité de lui ôter la vie. Entre le diagnostic et l img il y a eu 22 jours durant lesquels j’ai bcp pleurer mais aussi tout preparer « dans ma tête » lui prévoir un doudou des vêtements .... réfléchir à le voir ou pas ... prendre en charge ses obsèques, garder bcp de souvenir de lui des vidéo de mon ventre qui bouge ... lui chanter des chansons ... le caresser à travers mon ventre ... lui parler lui expliquer notre décision lui dire merci de m avoir choisi comme maman de me permettre de vivre ses moments si intenses entre nous .... qu il allait tjs être dans mon cœur et que je l accompagnerai jusqu au bout. ..
l’img a eu lieu le 28 novembre à 25 sa+4j. J’ai pris 3 comprimer donner par la sage femme deux jours avant pour commencer à préparer le col. C était très dur et j’avais très peur au vu de l état de tristesse et de peur dans lequel j’etait que ce soit pire après et que je n arrive pas à me relever de ces épreuves ....
je suis rentrer à l hopital le mercredi fin d aprèm pour img jeudi matin. Bien sûr très stressant et triste car dernière nuit avec mon bébé.... il y a possibilité d’avoir un médicament pour L’angoisse ....
J’ai bcp parler à mon bébé pour lui expliquer ce qui allait arriver, lui dire qu’il pouvait partir tranquille....
Le jeudi matin direction la salle d’accouchement perfusion avec anxiolytiques... où j’ai eu en premier lieu une péridurale ... ensuite les médecins ont vérifier à l’écho la position du bébé, cordon .... ils ont mis un champs opératoire pour que je ne puisse plus voir ... il y avais de la musique et une sage femme essayer de me parler ... je sentais mon bébé bouger ... c était très dur de me dire que c était les toutes dernières fois mais j’etait contente d’être consciente pour partager encore ça avec lui..... une fois l’arrêt de vie pratiquer ils ont poser les bâtonnets pour dilater le col et j ai pris un cachet pour declancher les contractions ... pas de douleurs du tout avec la peri.
J ai pris le temps de faire un projet de naissance pour me rassurer et indiquer a l’équipe que je souhaiter voir mon bébé ... la sage femme qui c est occuper de moi à était extraordinaire. On a discuter du projet et elle a pris bien soin de faire tout ça qui était en son possible pour que je puisse profiter de mon bébé comme je le souhaitais sans avoir de regret après au cas où je ne soit pas « capable » de faire ce que j’avais prévu que l’équipe puisse m aider....
Trois heures après la pose des bâtonnets au moment de les changer, de vérifier l’état du col, j’ai commencer à avoir des douleurs dans le bas ventre ... la sage femme l a immédiatement pris en compte l’anesthésiste est venue augmenter la peri .... après quelques minutes d’entente j’ai était soulager et la poche des eaux c est percer ....
la sage femme a contrôler mon bébé était là prêt à naître. Deux petites pousser et il est né, encore dans sa poche. La sage femme m’a demander si je voulais voir, et c était vraiment pour moi très beau mon tout petit bébé encore bien en sécurité dans sa poche il était là où il a tjs était tranquille. Elle la sorti de la poche lui a mis un petit bonnet et le la donner. J’ai pu le garder quelques heures, j’ai fait tout ce que j avait prévu, photos.... j’avais prévu une jolie couverture pour faire de jolie photo en essayant d’avoir un fond agréable .... je l ai porter embrasser je lui ai encore parler bcp bcp bcp. Ça a était un moment très calme et serein et ma peur c est arrêter là. Je suis bien triste c est sur mon garçon me manquera toute ma vie mais je sais qu’il est bien mieux ainsi. J’ai eu une jolie grossesse, un bel accouchement et un magnifique bébé que j’aurai voulu garder à jamais prêt de moi mais ce n était pas prévu ainsi.
J’espère que mon témoignage t’aidera un peu et j’espère que tu es bien entourer car c est très important aussi.
N’oubliez pas que tu es sa maman et que tu fait ton maximum pour l’accompagner dans sa petite vie qui sera que on utero mais qui existe bel et bien.
Courage pour toute ses épreuves, je te souhaite de laisser tes peurs dans la salle d’accouchement.

Lilou0000
Messages : 6
Inscription : 16 janvier 2020, 08:25

Re: Du rêve au cauchemar à l'aube de mes 45 ans IMG le 09/12

Message par Lilou0000 » 19 janvier 2020, 18:04

Bonjour,
Ton histoire me fait penser à moi, j’ai 44 ans aussi dernière chance. Je suis à 15SA, 17 SA au moment de l’img.

Suite à un gros traumatisme de 35 ans en arrière et une histoire très compliquée, je ne peux tout simplement pas voir une aiguille sans m’évanouir, ou m’évanouir à chaque prise de sang. Je suis très phobiques au point de pas pourvoir entrer dans un hôpital et tous soins médicaux me sont compliqués , même chez le dentiste on me met un gaz d’azote, des patchs pour un vaccin.

Alors je ne peux pas envisagé l’img sans anesthésie générale.

Je ressens pas le besoin de passer par un accouchement pour faire mon deuil.

Nous sommes entrain de voir des solutions, car avec l’img par voie basse, ce sera une double peine.

Merci de m’avoir lu .

Répondre