À mon tour

Coccinelle79
Messages : 110
Inscription : 24 février 2020, 11:32

Re: À mon tour

Message par Coccinelle79 » 28 février 2020, 15:21

Tout à fait. Au-delà de l'aide dont on a besoin pour traverser cette épreuve, il y aura besoin aussi d'un suivi psy important au cours d'une nouvelle grossesse pour la vivre "sereinement". Et même après, je pense que la peur ne nous quittera jamais... d'où l'importance d'être accompagnée car ça peut se répercuter négativement. Mais nous n'en sommes pas encore là...
Alexia.
MFIU en cours d'accouchement : ma Coccinelle décédée à sa naissance. 👼🐞
"Seigneur, fais moi un arc-en-ciel, je le ferais briller sur ma mère." : petit Scarabée en cours 🤰🐉

Mjjm
Messages : 477
Inscription : 08 décembre 2016, 22:33

Re: À mon tour

Message par Mjjm » 28 février 2020, 21:56

Être informé de tous n'est peu être pas non plus la solution rappelé vous le stress lors de la prise de sang pour la t21 ou lors de la glycémie pour celles qui ont été jusque là.

La culpabilité je te rassure sera moins forte avec le tps même si celui-ci peu être vue comme un ennemi la c'est un allié.

Courage à vous toutes dans cette épreuve qui est ressente mais je peux vous dire qu'avec mes 3,5 ans de recul le tps appaise la douleur, bien sûr je n'oublie pas ma fille et ne l'oublierai jamais mais maintenant quand je pense à elle je n'ai plus mal rarement envie de pleurer.
Je me dit qu'elle est passé dans ma vie telle une étoile filante pour que je comprenne que la vie peu passer très vite, qu'il ne faut pas se prendre la tête pour des futilités.
Il y a des combats qui sont nécessaires et d'autres non ce n'ai pas à peine de gaspiller mon énergie.

Emna à fait de moi une maman une femme différente et je l'aime d'un amour incommensurable tous comme j'aime mon fils mais d'une façon différente.
Mamange de Emna née le 08/10/2016
Notre histoire http://www.petiteemilie.org/forum/viewt ... f=12&t=563
Fc le 22/06/18 à 10 se.
Bébé arc en ciel 🎉 né le 19/05/19 😍
Fc le 12/03/2020 à 9sa

Coccinelle79
Messages : 110
Inscription : 24 février 2020, 11:32

Re: À mon tour

Message par Coccinelle79 » 28 février 2020, 23:11

En ce qui me concerne, je n'ai jamais été stressée des résultats de chacune de mes pds ou examens...
En revanche chaque "palier" de grossesse m'a effectivement angoissée (les 3 mois, les 26 sa qui enlèvent la grande prématurité, entamer le 9e mois...) car je voulais que mon enfant bénéficie de chaque jour dans mon ventre pour avoir le maximum de bienfaits. Et j'avais pas totalement tort de lui avoir permis de prendre tout ce qu'il y avait à prendre, puisque c'est la naissance qui l'a faite mourir... Comment ne pas se sentir coupable de ne pas avoir mené sa mission à bien alors qu'il ne me restait que quelques minutes avant de l'avoir avec moi en pleine santé ?... je ne sais pas en quoi ce sentiment est un allié pour le moment... mais je comprendrai sûrement quand j'aurai autant de recul que vous...
Alexia.
MFIU en cours d'accouchement : ma Coccinelle décédée à sa naissance. 👼🐞
"Seigneur, fais moi un arc-en-ciel, je le ferais briller sur ma mère." : petit Scarabée en cours 🤰🐉

Juju34
Messages : 51
Inscription : 24 février 2019, 20:37

Re: À mon tour

Message par Juju34 » 29 février 2020, 11:02

Salut,

Je suis désolée pour toi, ton conjoint et surtout pour ta fille,
J'ai vécu la même chose que toi, l'urgence, l'hypothermie..a la différence que mon fils, Léandre, s'est accroché a la vie et que nous avons dû arrêter les thérapeutiques après une semaine, quand tous les examens ont démontré les lésions trop importantes au cerveau.

C'était il y a un an,
J'ai parfois l'impression que c'était hier, parfois que c'est une douce parenthèse de nos vies...
Oui, aujourd'hui je peux dire que c'était une douce parenthèse, une semaine hors du temps, un moment d'infini....
On a fait et on fait encore plein de chose en souvenir de notre fils,
On a eu et on a encore une super prise en charge...ça me semble essentiel pour avancer dans notre histoire.

Si tu le souhaites nous pouvons échanger, ça fait toujours du bien d'exprimer ce qu'on ressent et de parler de nos bébés

Douces pensées 💕

Linda37
Messages : 13
Inscription : 22 décembre 2019, 23:23

Re: À mon tour

Message par Linda37 » 29 février 2020, 20:07

Coccinelle79 a écrit :
28 février 2020, 11:06
Bonjour à toutes et tous,
Je n'aurais jamais imaginé une telle situation, mais malheureusement cela existe, vous le savez aussi bien que moi.
Je viens ici pour trouver un certain réconfort, des réponses, du partage.
Après une grossesse surprise, puisque pas prévue ni attendue, j'ai accouché le jour de mon terme, à savoir le 12/02/2020. Ma fille est "morte" lors de sa naissance. Après seulement 4h à la maternité, 1h de monitoring impeccable, puis 2h de bain, le monitoring suivant faisait état d'un pouls à 0... L'équipe a malgré tout effectué une césarienne en urgence, une réanimation de 20 minutes.
À mon réveil, j'apprends qu'elle est sédatée et en hypothermie pour éviter d'aggraver les potentielles lésions neurologiques. J'ai pu la voir et la prendre quelques minutes avant son transfert au CHU le plus proche. J'ai été moi-même transférée le lendemain. À mon arrivée, la pédiatre nous a annoncé que tous ses organes étaient défectueux, probablement à cause d'un manque d'oxygénation trop important. Elle est morte officiellement 24h après sa naissance.
Pour moi, elle est morte dès sa naissance, car elle était de toute façon branchée de partout et le moindre tuyau débranché aurait eu le même effet, à savoir la tuer.
Suite à l'annonce, nous avons demandé qu'elle soit justement débranchée, nous refusions catégoriquement un acharnement quelconque, qu'elle subissait déjà, pour de toute façon être condamnée. On nous l'a refusé, mais heureusement notre enfant a décidé de s'en aller, d'elle-même, et malgré les machines, son cœur a cessé se battre de lui-même.
Nous avons fait pratiquer une autopsie, dont les résultats devraient arriver dans 2 à 3 mois. Je ne crois pas qu'il y ait d'explication purement médicale, la grossesse s'est hyper bien déroulée, aucune malformation visible. On nous parle d'un travail beaucoup trop violent, qu'elle n'a pas supporté.
Aujourd'hui, j'oscille entre le soulagement car elle ne souffre pas, elle n'a pas à vivre avec un handicap lourd (je travaille dans ce domaine et je sais à quel point c'est difficile), nous n'avons pas non plus à affronter son handicap si elle avait dû vivre avec (ceci est notre avis, je comprends aussi le point de vue selon lequel malgré un handicap, au moins elle serait tjs en vie...) ; et une douleur intense, un manque indescriptible d'un enfant que je n'ai connu qu'à travers moi...
J'ai l'impression d'être dans une intellectualisation de la situation pour me protéger, pour ne pas sombrer. Je sais ce qu'il se passe, mais parfois j'ai la sensation que ce n'est pas à moi que cela arrive. Et à d'autres moments, tout revient et je ne peux m'empêcher de pleurer le manque de son corps contre le mien, même si cela n'a duré que quelques instants. Je me "console" en me disant que c'est probablement pire pour les parents qui perdent un enfant après plusieurs jours/semaines/mois/années de vie... bien que dans ces circonstances, il n'y a pas de meilleures ou de plus mauvaises situations... et pourtant sur le coup, j'ai été en colère et j'ai même pensé que j'aurais préféré que cela arrive en cours de grossesse plutôt que d'aller jusqu'au bout. Je sais que cela va en choquer plus d'une d'entre vous, et je vous présente mes excuses pour ces mauvaises pensées parce qu'au fond, ce n'est souhaitable pour absolument personne et à n'importe quel stade de la grossesse. J'étais juste... anéantie.
Mon mari est un roc, il ne dit rien et ne montre rien. Je sais qu'au fond il est triste aussi, mais pour lui il faut se montrer fort pour m'aider, il estime que j'ai la double peine entre le choc moral mais également les douleurs physiques. J'ai aussi un probable trauma suite à la césarienne en urgence, où l'équipe a fait certes son travail mais ne nous a absolument rien dit, nous avons été séparés, arrachés l'un à l'autre, j'ai été triturée, endormie sans que l'on ne m'explique rien... et au réveil je n'avais ni ventre ni bébé...
Je compte prendre contact avec un psy prochainement car je ne crois pas pouvoir traverser cela sans aide. Je veux prendre le taureau par les cornes, ne pas laisser s'installer mon désespoir, et aller mieux est un signe fort pour notre entourage pour que toutes les personnes qui gravitent autour de nous puissent aussi s'en remettre... je le fais aussi évidemment pour mon couple, car je sais que mon mari est fort mais il n'a pas à s'oublier simplement pour moi. Même si je sais qu'il vit les choses différemment, pour lui c'est évidemment dramatique mais le pire aurait été de me perdre moi et il vit la situation (pour le moment) un peu comme un soulagement que ce ne soit pas ce cas de figure... si je vais mieux avec le temps, j'espère qu'il se laissera aller aussi à une certaine tristesse car je sais bien que quoiqu'il arrive, un jour, cette tristesse reviendra encore plus forte et qu'il sera encore plus difficile d'y faire face.
Nous avons aussi espoir que 2020 puisse nous refaire sourire car nous ne souhaitons pas attendre trop longtemps avant d'essayer d'avoir un nouvel enfant. Ce 2e enfant n'aura évidemment pas pour objectif d'effacer notre 1er, mais nous avons le caractère où nous n'aimons pas rester sur des échecs, nous avons à cœur de prouver à la vie que nous sommes plus forts que les épreuves qui se trouvent sur notre chemin.
Mes seules craintes sont bien entendu que cela ne fonctionne pas, même après plusieurs mois (alors que cette première grossesse a vraiment été une cadeau, un tour de magie pour que cela prenne d'un coup), et nous aimerions une 2e fille car même si j'ai tjs imaginé avoir un garçon nous étions si heureux d'avoir une fille... même si avec les circonstances j'imagine que j'aurais simplement la joie d'avoir un enfant en vie. Probablement qu'il est trop tôt et qu'avec le temps nous nous dirons qu'il faut attendre, ou pas, je ne sais pas...
Nous attendons de toute façon les résultats de l'autopsie, par principe, et surtout que les désagréments liés à l'accouchement/césarienne se dissipent. La contraception qui m'a été prescrite par le CHU, je ne sais pas encore si je souhaite la prendre... je préfère que mon corps prenne ses aises. Qu'en pensez-vous ?
Navrée pour le pavé, qui, en plus d'être extrêmement long est aussi clairement désorganisé. Il manque sûrement encore plein de choses que j'aimerais dire, des réponses que j'attends désespérément...
Merci à celles qui auront eu le courage d'aller jusqu'au bout, je réitère mes excuses si je choque certaines personnes également...
A.
Bonjour Alexia,

J’ai eu les larmes aux yeux en te lisant parce que j’ai lu mon histoire à travers tes mots. Nos histoires sont très similaires. J’ai accouché à 38 semaine d’un beau petit garçon. Un accouchement normal bien que long et douloureux a 20h. Mais bébé est né, a fait ses premiers cris. Comme j’ai fais une hémorragie de la délivrance, j’ai perdu énormément de sang donc on m’a transféré en réanimation afin de vérifier si je récupérais correctement. J’ai dû donc laisser mon fils avec les pédiatres qui venaient souvent me rassurer en me disant que bébé allait bien. A 3h du matin, une pédiatre vient me réveiller pour m’annoncer que le bébé n’allait pas bien, que son cœur avait lâché et qu’ils ont essayé de le réanimer pendant plusieurs minutes et que le manque d’oxygène avait fait beaucoup de mal a ses organes. Ils m’ont demandé si je voulais le voir car il lui restait peu de temps. Il était branché de partout, j’ai pleuré comme je n’ai jamais pleuré de ma vie, je hurlais de douleur dans cette chambre de réanimation. Je voulais m’enfuir, me reveiller car pour moi c’était un vrai cauchemar. C’était mon premier bébé tellement attendu. Il est décédé dans mes bras 11h après sa naissance. Nous n’avons pas encore les résultats d’autopsie et on nous a dit que ça pouvait durer 1 an. Mon mari et moi ne voulons pas attendre tout ce temps, la douleur est trop dur. Nous avons besoin de retrouver de l’espoir et de nous attacher a lui.
Après mon retour de couche 2 mois et demi après nous avons décidé de retenter et surprise bébé est venu se nicher au premier essai. Soit 3 mois et demi après le décès de mon fils. Je viens tout juste d’apprendre la nouvelle. Je suis aujourd’hui partagé entre bonheur et angoisse. C’est pour ça que je compte aller consulter un psychologue parce que j’ai peur que le stress que je ressens ne nuise à m grossesse.
Je suis désolé pour ce que tu as vécu mais si ton corps et ton esprit se sentent prêts, alors fonce.
Comme toi mon mari est un roc et j’ai une énorme chance de l’avoir. Sans lui j’aurais déjà sombrer.
Je te souhaite beaucoup de courage.
Mamange novembre 2019

Coccinelle79
Messages : 110
Inscription : 24 février 2020, 11:32

Re: À mon tour

Message par Coccinelle79 » 31 mars 2020, 09:37

Bonjour à toutes et tous,
Je reviens ici pour donner qques nouvelles.
L'hôpital dans lequel j'ai accouché (pas le même que dans lequel Coccinelle est partie...) car avec tout ça ils ne m'avaient pas proposé de rdv post accouchement. J'ai donc rdv vendredi de cette semaine. Initialement c'est un examen clinique : qu'est-ce qu'on va me faire ? Vous qui êtes passés par là déjà, peut-être que vous pourrez me renseigner.
De plus, c'est le même obstétricien qui m'a fait la césarienne. Donc j'en ai profité pour demander à ce qu'on fasse le débriefing de la décision de la césarienne, ce qu'il a vu etc... j'ai aussi exigé que mon mari vienne, sinon pas d'examens. Ils ont accepté 💪
Bref tout ça pour aussi vous demander : selon vous, qu'est-il important de lui demander lors de ce rdv ? J'aimerais préparer des questions indispensables car je sais que l'émotion va me revenir en pleine gu**** pendant l'entretien et je ne veux pas perdre mes moyens.
Si vous êtes passés par là ou si vous vous posez des questions suite à mon histoire, dites-moi... des regards extérieurs peuvent aussi aider.
Je vous remercie,
À bientôt,
Alexia
Alexia.
MFIU en cours d'accouchement : ma Coccinelle décédée à sa naissance. 👼🐞
"Seigneur, fais moi un arc-en-ciel, je le ferais briller sur ma mère." : petit Scarabée en cours 🤰🐉

Coccinelle79
Messages : 110
Inscription : 24 février 2020, 11:32

Re: À mon tour

Message par Coccinelle79 » 07 avril 2020, 10:21

Bonjour à toutes et tous.
Je réécris ici pour faire suite à mon histoire.
Nous avons rencontré le gynéco qui m'a opéré. Il avait réceptionné les résultats d'autopsie.
Eh bien... RAS. Épisode aigu de bradycardie sans prédiction possible au 1er monitoring. Pour le gynéco, c'est l'absence de contrôle constant entre le 1er et 2nd monito qui a fait qu'on n'a pas saisi la détresse fœtale. Néanmoins, comme aucun indice ne laissait présager cet événement, ils ne peuvent pas considérer que l'absence de contrôle est une faute professionnelle, ce que je conçois. La rapidité avec laquelle l'état s'est dégradé est aussi un facteur, il est probable que malgré un contrôle permanent, il aurait peut-être été trop tard malgré tout.
Tous les examens sont bons d'après lui.
Je les ai transmis à la SF pour une autre lecture car j'ai une confiance modérée dans ce praticien (je ne raconte pas ici les traumatismes que nous avons pu vivre du fait de certains professionnels de soin qui ont été très peu humain...).

J'écris tout cela pour aider quiconque un jour aura peut-être malheureusement à vivre la même chose.

Alexia
Alexia.
MFIU en cours d'accouchement : ma Coccinelle décédée à sa naissance. 👼🐞
"Seigneur, fais moi un arc-en-ciel, je le ferais briller sur ma mère." : petit Scarabée en cours 🤰🐉

Murielle
Messages : 22
Inscription : 31 mars 2020, 09:52

Re: À mon tour

Message par Murielle » 07 avril 2020, 11:17

Bonjour Alexia,

J'espère avoir les mêmes résultats que vous.. D'un côté il doit être rassurant d'avoir des "bons"résultats et frustrant à la fois..
De mon côté, mon amniocentèse effectuée avant l'accouchement montrait très clairement une souffrance fœtale avec liquide teinté, je trouve que les résultats de l'autopsie sont très long..Alors certes d'un autre côté je me dis et puis alors, qu'est ce que ça changera à ma douleur, qu'est ce que ça changera au final ? Mais j'ai besoin d'être rassurée également.
Je vous souhaite de tout cœur de trouver la sérénité et d'avoir un petit frère ou sœur en pleine santé..Vous aurez droit au bonheur, et nous aurons droit à nos sourires.
C'est le chemin le plus difficile de ma vie, mais l'espoir fait vivre
Maman d'Iris partie à 1 jour du terme d'une MFIU. Née le 10.01.2020

AnaetMinhTri
Messages : 31
Inscription : 08 janvier 2020, 20:40

Re: À mon tour

Message par AnaetMinhTri » 07 avril 2020, 12:24

Coccinelle79 a écrit :
31 mars 2020, 09:37
Bonjour à toutes et tous,
Je reviens ici pour donner qques nouvelles.
L'hôpital dans lequel j'ai accouché (pas le même que dans lequel Coccinelle est partie...) car avec tout ça ils ne m'avaient pas proposé de rdv post accouchement. J'ai donc rdv vendredi de cette semaine. Initialement c'est un examen clinique : qu'est-ce qu'on va me faire ? Vous qui êtes passés par là déjà, peut-être que vous pourrez me renseigner.
De plus, c'est le même obstétricien qui m'a fait la césarienne. Donc j'en ai profité pour demander à ce qu'on fasse le débriefing de la décision de la césarienne, ce qu'il a vu etc... j'ai aussi exigé que mon mari vienne, sinon pas d'examens. Ils ont accepté 💪
Bref tout ça pour aussi vous demander : selon vous, qu'est-il important de lui demander lors de ce rdv ? J'aimerais préparer des questions indispensables car je sais que l'émotion va me revenir en pleine gu**** pendant l'entretien et je ne veux pas perdre mes moyens.
Si vous êtes passés par là ou si vous vous posez des questions suite à mon histoire, dites-moi... des regards extérieurs peuvent aussi aider.
Je vous remercie,
À bientôt,
Alexia
Bonjour,

J'ai accouché par césarienne également. Lors du rdv post accouchement, un mois après, mon obstétricienne a regardé la cicatrice et palpé le ventre pour savoir si l’utérus se replaçait bien. Tout va bien de ce côté. Je cicatrise très bien (massages quotidiens).
La césarienne n'était pas en question car petit Camille était en siège. En revanche, on a su pourquoi : j'ai un utérus cloisonné qui donne moins de place au bébé pour se retourner (on l'a vu pdt la césarienne). J'ai donc demandé s'il fallait opérer cette cloison. Elle pense que non mais pour un 2e avis m'a envoyé vers un professeur gynéco d'une maternité parisienne. Je dois donc prendre rdv dès que possible.
J'ai également demandé s'il y avait risque de récidive. On avait pas encore les résultats de l'autopsie mais elle m'a dit que a priori non, elle pensait à un pbm de placenta et c'est en effet le cas (on a reçu les résultats de l'autopsie 3 mois pile après la naissance de Camille).

On a parlé d'une future grossesse : elle m'a conseillé d'être suivie dans une autre maternité (j'étais dans le privé, en niv 2) à Paris. C'est mieux psychologiquement et médicalement. Ce sera une grossesse plus suivie avec un traitement favorisant les transmissions placenta/bébé.
J'ai encore d'autres questions à poser : ayant fait au début une biopsie du trophoblaste, est-ce que ça a fragilisé le placenta ? Est-ce que si mon uterus reste cloisonné, j'accoucherais par cesarienne et n'y a-t-il pas plus de risque pour le dvlmpt du bébé ? (apparemment non car tout allait bien de ce côté pour Camille). Est-ce qu'on me fera accoucher plus tôt la prochaine fois ?

Mais concernant le décès de petit Camille, je n'ai pas d'autres questions... Je suis en colère contre la Nature (saleté de placenta qui nous a lâchés comme un c** !!), l'injustice mais je ne veux pas me focaliser dessus. Camille est parti au paradis des bibous mais je pense qu'il nous enverra un petit frère ou une petite soeur. Et il n'aimerait pas, je pense, nous voir trop tristes.
Maman de petit Camille, né sans vie le 2 janvier 2020.

Claiwe
Messages : 112
Inscription : 29 mars 2020, 16:25

Re: À mon tour

Message par Claiwe » 07 avril 2020, 13:38

Bonjour,
Ou est ce qu'on t'a conseillé d'aller pour ton pb d'uterus ? On m'a detecté le meme pb il y a plusieurs années (uterus en Y). On m'avait dit que la cloison était fine dc pas besoin d'operation ms qu'on devrait se reposer la question en cas de fausse couche. Dc la j'attends pr prendre rdv. Ms j'ai du faire une écho chez un specialiste puis une consultation chez un autre qui a donné son avis pr.l'operation.
Tout depend de ton cloisonnement (il y en a plusieurs) selon si la cloison s'etend sur toute la longueur de l'uterus. Selon les cas (ce qu'on m'avait dit pr moi), tu peux mener une grossesse à terme (ou presque) avc peut etre bébé en siege et de l'osthéo pr l'enfant à la naissance.

C'est quoi le traitement pr les échanges placenta/bébé ? Quel était ton taux de papp-a ? Le mien etait bas et a priori ca peut avoir des consequences sur le placenta (je n'ai pas les resultats de l'analyse du placenta, l'IMG était il y a 10 jrs).

Répondre