ISG grossesse géméllaire

melanthohugo
Messages : 377
Inscription : 02 février 2016, 22:55

Re: ISG grossesse géméllaire

Message par melanthohugo » 12 mai 2016, 15:12

Ca sera vite là, j'espère que ça se passera "bien". Plein de bonnes ondes pour cette journée qui ne sera de toute façon pas simple.
Pensées pour tout nos petits anges et pour ce petit gars tant attendu
Mam'ange d'Hugo, né le 16/02/2016, 27SA+4, T13
Je t'aime petit trésor

Petit espoir en route pour fin octobre 2017 <3

Amanda
Messages : 36
Inscription : 28 janvier 2016, 10:01

Re: ISG grossesse géméllaire

Message par Amanda » 02 juin 2016, 16:13

Bonjour à tous,

Quelques nouvelles:

Lundi 16 mai: Je devais rentrer le soir à l’hôpital pour tenter le déclenchement...Je devais me présenter à 23h histoire de faire un monito, une pds et de faire mon admission à 12h01 pour pouvoir gagner une nuit en plus en hospitalisation. J'ai passé une journée dans un état d'esprit assez triste et bouleversé avec énormément de doutes. Le soir juste avant de manger, j'ai commencé à me sentir mal, à avoir des nausées et des palpitations. Mes jambes avaient gonflé d'un coup, j'ai fait un test pipi pour l'albumine et voilà que pour la première fois depuis que je test que j'ai des protéines dans les urines! Pour finir je prends ma tension qui est de 18/10...Panique à bord... Je me dis "Le jour J quoi!!! Pourquoi?"...
J’appelle donc la maternité et j'explique mon cas. Ils me disent de venir et de ne pas attendre 23h.
Une fois arrivée sur place, ils sont satisfaits du monito, je refais le test protéine et une pds. Ouf... ils vont déclencher.

J'ai passé beaucoup de temps à discuter avec la sage-femme de garde que j'avais pu rencontrer avant et qui connaissait mon cas. Une chance...

Bref, ils me mettent un ovule sur le col et me disent qu'ils viendront vérifier le lendemain matin à 6h. J'ai passé une nuit horrible, avec des contractions de plus en plus fortes.

Mardi 17 mai: A 6h la sage-femme vient et me dit que j'ai une ouverture à 1cm... ils décident de me mettre un deuxième ovule. Mon mari était toujours avec moi. Vers 11h, je n'en peux plus, les contractions sont infernales. Je vais prendre une douche pour me calmer un peu... dur dur...Mon mari, lui le pauvre, est décomposé et ne peut même pas prendre de douche!

A 12h, ce n'est plus gérable, on passe en salle d'accouchement, je supplie pour une péri, ouf ils me la mettent enfin...En même temps la sage-femme vient m'examiner et m'explique le plus doucement possible que mon col est toujours à 1cm et qu'elle n'aime pas le monito, que le fœtus est en souffrance...Dans la foulée je perds les eaux. Elle m'explique que nous allons passé en césarienne d'urgence, que ma gynéco arrive. Tout va très très vite. On m'installe, je me sens très mal et angoissée, je n’arrête pas de pleurer et de trembler comme une feuille. Mon mari est à côté de moi. Ma gynéco m'explique gentiment qu'elle va d'abord chercher et sortir le bébé "vivant"...L'équipe est vraiment super, très humaine et très pro. Quelques minutes après je sens une pression énorme dans mon ventre et j'entends ma gynéco dire: "13h" et puis le silence. Le temps s’arrête...jusqu'à ce que j'entende mon fils pleurer tout doucement... Mon cœur s'emballe, je ne voyais rien...Enfin on me le montre au dessus du champ... Mon mari et moi pleurons et sanglotons. Tout est tellement violent émotionnellement... Directement, ils le mettent sur moi, j’imagine aussi pour que je ne réfléchisse pas trop à la suite. A 13h01 ma fille est née sans vie.

Par la suite, nous sommes passés dans une petite salle de réveil; ils m'ont tout de suite proposé de m'apporter la petite. Ils ont pris mon fils et nous avons passé un peu de temps avec elle. Que dire? Tant d'émotions contradictoires. Cela m'a fait un bien fou de la voir et de pouvoir lui parler.

Les journées qui ont suivi, furent difficiles, je ne voulais pas quitter l’hôpital. J'ai pu encore voir la petite avant de partir avec mon mari et le petit une dernière fois et de donner quelques affaires pour elle.

Le retour à la maison fût très dur. Énormément de larmes et un baby blues. Je regardais mon fils et fondais en larmes, je ne me sentais pas à la hauteur. Je me surprenais à regretter de ne plus être enceinte, et puis je culpabilisais, envie de retourner en arrière, de reprendre la grossesse avant le drame, de revivre un accouchement normal...bref un cercle sans fin...

Le 27 (le jour de la dpa!), eu lieu la cérémonie et la crémation de ma petite. J'étais entourée de quelques proches qui ont souhaité venir. C'était très simple et beau.

Depuis, je commence à me sentir un peu mieux, le petit est une merveille et la petite est reconnue légalement comme étant la jumelle de mon fils. Je me sens un peu plus en paix. J'ai encore des moments de tristesse mais j'ai le sentiment d'avoir fait ce que je voulais faire et ne pas avoir de regrets... du moins pour le moment.

Je vous souhaite à toutes d'arriver à une sorte de paix et d'arriver à vivre avec et je vous remercie pour tous vos témoignages qui m'ont fait me sentir moins seule tout au long de ce parcours.

Amanda
Dernière édition par Amanda le 02 juin 2016, 21:29, édité 1 fois.

Nena
Messages : 246
Inscription : 16 décembre 2015, 14:04
Localisation : Toulouse

Re: ISG grossesse géméllaire

Message par Nena » 02 juin 2016, 21:10

Bonsoir Amanda, ton récit m a fait pleuré. je vous souhaite du courage pour la suite.
Profite bien de ton petit garçon et tendres pensées pour ta petite fille.
Valerie
2 petits bouts, 3 FC, mon etoile Paloma (21/12/2015) atteinte du syndrome x fragile, 2 FC

Irmala
Messages : 334
Inscription : 17 juin 2016, 23:01

Re: ISG grossesse géméllaire

Message par Irmala » 30 juin 2016, 22:27

J'ai tout lu , en pleurs certes , mais tout lu
Quel courage ...

Pensées pour nos anges
- Mam'ange d'une petite Méline , née sans vie le 23 mai 2016 à 34SA (2kgs160 et 46 cm)
- Maman de Mathis (bébé espoir)
Né le 16 août 2017 (3kgs390 et 48,5cm )

marion34
Messages : 2
Inscription : 09 avril 2017, 08:36

Re: ISG grossesse géméllaire

Message par marion34 » 17 avril 2017, 10:23

Bonjour à toutes
J'aimerais discuter avec des personnes ayant vécu le choix de l'isg, la grossesse et l'accouchement d'un bébé né sans vie, connaître vos ressentis aujourd'hui, savoir comment se porte votre jumeau etc...

Mon fils a 6 mois aujourd'hui et se porte à merveille, je me demande toujours quel impact a ou aura la perte de son frère sur lui.
Quant à moi j'ai l'impression que c'est plus dur aujourd'hui car quand je le vois grandir, évoluer, rire je me dis qu'ils devraient être 2.
Au moment où tout a basculé j'étais trop abasourdie et surtout vraiment fixée sur le fait d'avoir un bébé en vie et en bonne santé, je ne pensais qu'à lui et je me disais que si je le perdais aussi je ne m'en remettrais pas.
Le jour de l'accouchement et les jours qui ont suivi, bizarrement, j'étais dans un véritable état d'euphorie, tellement heureuse d'avoir mon beau petit bébé, bref j'étais dans une sorte de déni lui laissant toute la place.

J'espère pouvoir partager tout ça avec des personnes l'ayant vécu, mes proches ne parlant jamais de mon petit Léo comme si c'était tabou ou comme si plus personne n'y pensait. Moi je pense à lui tout les jours.

Natange
Messages : 443
Inscription : 01 mars 2017, 20:58

Re: ISG grossesse géméllaire

Message par Natange » 17 avril 2017, 21:43

Bonjour marion34,

je n'ai pas du tout vécu le choix de l'isg et je ne pourrai donc pas partager avec toi mais j'espère que tu trouveras quelqu'un qui pourra échanger avec toi à ce sujet.

Pour ce qui est de l'entourage, c'est malheureusement pareil dans beaucoup de famille. Je pense qu'ils ne savent tout simplement pas ce qu'on peut ressentir. Avant d'avoir vécu moi-même une img, je pense que j'aurais peut-être réagi comme eux.

marion34
Messages : 2
Inscription : 09 avril 2017, 08:36

Re: ISG grossesse géméllaire

Message par marion34 » 18 avril 2017, 17:28

Je comprends et ce n'est surtout pas une critique envers eux, c'est justement pour cela que je suis venue sur ce forum, pour pouvoir discuter de tout cela librement, par écrit, à des personnes vivant ce genre de choses.
Du coup même si ce n'est pas une isg, les interrogations sont les mêmes (j'ai lu ton histoire) à savoir comment aborder tout cela avec l'aîné (ma fille n'avait pas encore 3 ans au moment de l'isg en juin 2016 et eu 3 ans 2 jours après la crémation de Léo en octobre 2016), est-ce qu'on veut le voir?qu'est ce qu'on fait de son corps?comment le faire exister?etc...

Amanda
Messages : 36
Inscription : 28 janvier 2016, 10:01

Re: ISG grossesse géméllaire

Message par Amanda » 18 avril 2017, 19:45

Bonjour à tous,

Pour ma part, j'ai eu "la chance" de ne pas devoir finalement passer par l'ISG étant donné que ma petite est partie avant d'elle-même...

Aujourd’hui, mon fils a 11 mois et se porte comme un charme! Nous avons décidé de ne faire aucun tabou et parlons ouvertement et avec beaucoup de simplicité de sa sœur jumelle avec tout l’entourage et lui-même. J'ai gardé dans une boîte toutes les échos, photos, empreintes, souvenirs etc la concernant et je les lui montrerai éventuellement un jour s'il manifeste de l’intérêt. J'ai un portrait de lui et une échographie d'elle que j'ai encadré et accroché, côte à côte, au mur près de ma tête de lit.

Etant donné que je ne sais pas du tout comment il va ressentir ou percevoir les choses, je ne veux pas lui imposer cette histoire et lui en parler trop souvent, de manière à ne pas "idolâtrer " sa sœur et de ne pas le faire culpabiliser...J'aimerais que les questions viennent de sa part sans toutefois faire de mystère.

Je pense que nous essayons toutes de faire au mieux en fonction de notre vécu et de la situation!

J'en profite pour donner quelques nouvelles... 4 mois après la naissance de mes petits, je suis retombée enceinte, spontanément... Je n'arrivais pas à y croire. Après tout ce parcours en PMA avant...J’étais persuadée qu'un malheur allait arriver.

Je suis passée par de nombreux états d'esprit.

Beaucoup de peur, surtout lors des examens, échos, NIPT etc... et un réel malaise quand ils m'ont annoncé que c'était une fille...

Aujourd'hui, j'en suis à 32SA et je n'arrive toujours pas à réaliser.

Courage à toutes et je vous souhaite de trouver la paix et la sérénité dans ce long chemin et douces pensées à tous nos anges.

Natange
Messages : 443
Inscription : 01 mars 2017, 20:58

Re: ISG grossesse géméllaire

Message par Natange » 18 avril 2017, 20:06

marion34, effectivement les questions sont les mêmes pour la plupart de nos histoires. Ca fait du bien de les partager sur le forum. :)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité