Anaée, mon petit coeur

gpracht
Messages : 10
Inscription : 16 décembre 2019, 11:50

Anaée, mon petit coeur

Message par gpracht » 17 décembre 2019, 16:01

Je t'ai tellement désirée ma petite puce que ta maman, qui n'a pas eu la chance de rencontrer un papa, est allée jusqu'en Belgique pour avoir la joie de t'avoir dans son ventre. Je ne remercierai jamais assez ton "papa graine" qui m'a permis de te sentir bouger, de ressentir ce si grand bonheur en moi pendant 7 mois. Anaée, tu es ce que j'ai fait de plus beau dans ma vie...
Après, plus d'un an d'un parcours pma en Belgique, j'ai eu la joie d'apprendre en mai dernier que j'étais enceinte de toi. J'ai tout de suite su que tu étais une petite fille et ton prénom, Anaée, m'est apparu comme une évidence.
Physiquement, ma grossesse a été formidable. Mais les différents examens que j'ai du faire suite aux inquiétudes des différents médecins ont mis mon moral à rudes épreuves. Pourtant, pendant les 5 premiers mois, j'étais sûr qu'ils se trompaient. Dès la 1 ère écho, ton retard de croissance intra utérin les ont interpellé. S'en suit le dpni, par deux fois ininterprétable et l'amniocentèse.Premier résultat négatif pour les trisomies 13, 18 et 21. Maman est rassurée. Ce résultat me montre que j'avais raison, que tu te portes bien. Puis survient, au bout de 5 longues semaines d'attente, le deuxième résultat: la trisomie 20 ( très rare) et le médecin découvre 1 cardiopathie qui ne pourra pas être opérée si tu es trop fragile à la naissance. Maman est sous le choc.
Les médecins me demandent alors de prendre une terrible décision. J'ai eu besoin d'un mois avant de pouvoir leur donner. Je voulais encore pouvoir partager avec toi, ancrer ce lien d'amour qui s'était construit durant ces 7 mois. Je veux que tu saches que ta maman a pris cette décision par amour pour toi, car elle ne voulait pas que tu sois dépendante des autres toute ta vie, elle ne voulait pas que tu sois malheureuse. Si j'avais pu, Je t'aurai garder dans mon ventre pour toujours...
Mon Amour, tu t'es envolée vers les étoiles le jeudi 21 novembre 2019. Ce jour restera à jamais gravé dans ma mémoire, car c'est, avant tout, le jour de notre rencontre. Quelle belle rencontre! Tu étais magnifique. J'ai pu passer 2 belles heures à tes côté, les plus belles heures de ma vie...
Sache, ma choupinette d'amour, que tu seras pour toujours dans mes pensées. Et je sais, qu'un jour, nous aurons l'immense joie de nous retrouver...
Je t'aime mon ange ...

Géraldine, mamange d'Anaée née sans vie le 21/11/2019
Dernière édition par gpracht le 18 juillet 2020, 17:35, édité 1 fois.

Elena76
Messages : 21
Inscription : 06 septembre 2019, 05:57

Re: Anaée, mon petit coeur

Message par Elena76 » 18 décembre 2019, 00:29

Chère Geraldine,

Je suis vraiment désolée de lire votre histoire, à vous et à Anaée. Votre histoire me touche beaucoup surtout et elle fait écho à la mienne. Ca fait 3 mois que j’ai perdu ma fille Anouk suite à une IMG à cause d’une trisomie 21. Tout comme vous, je suis maman solo car le temps a passé trop vite et je n’ai réussi trouver le bon compagnon pour fonder une famille. Alors tout comme vous j’ai décidé de ne plus attendre et de me lancer dans la maternité seule. Ce que je ne savais pas était que je me suis lancée trop tard et le résultat a été dramatique, la maladie de ma petite Anouk. Anouk et moi, nous nous sommes séparées après quatre mois et demi de grossesse, les mois les plus intenses de ma vie. Vous connaissez sûrement que trop bien la montagne russe d’une grossesse extrêmement désirée comme dans notre situation, le bonheur de la nouvelle, l’amour qui grandit de plus en plus dans le coeur d’une mère, d’abord avec chaque semaine de grossesse dépassée, après avec chaque mouvement du bébé. Et puis la torture de la peur et du doute quand la possibilité de la maladie est évoquée... la descente en enfer quand le diagnostique tombe et quand une décision doit être prise. La choix entre le moins pire et le moins pire... et puis la vie d’après, quand il n’y a plus rien d’autre à faire pour son bébé que de l’aimer, sans plus jamais le voir ou le garder dans ses bras, de prononcer son nom en sachant que jamais elle ne répondra « oui, maman »...
Toutes mes douces pensées pour votre petite ! Et courage à vous pour cette épreuve !

gpracht
Messages : 10
Inscription : 16 décembre 2019, 11:50

Re: Anaée, mon petit coeur

Message par gpracht » 18 décembre 2019, 09:34

Chère Elena,
Votre message me touche énormément.
Le parcours pma que vous et moi avons entrepris en tant que maman solo est un parcours difficile. Nous avons eu le courage de nous lancer et ce parcours nous a permis d'avoir eu le bonheur d'avoir nos 2 petits anges Anouk et Anaée. Elles seront à jamais dans nos mémoires.
Il est vrai que, selon les médecins, plus l'âge avance, plus le risque de maladies pour le foetus croît. Mais il y a aussi des histoires qui ont un dénouement plus heureux.
Je ne suis pas prête à y penser, mais je ne ferme pas la porte à l'idée de retenter un jour pour donner un petit frère ou une petite soeur à ma petite princesse. Mais, Je suis consciente aussi que mon âge avançant (42ans pour l'instant) ne me laissera pas le temps d'y réfléchir trop longtemps... Ce que j'essaie de vous dire, c'est qu'il faut garder encore espoir d'être à nouveau maman un jour, que rien n'est impossible...Nos petits anges nous aideront à poursuivre notre combat...
Bien sûr, pour l'instant, Je ne suis pas du tout dans cette optique.
Pour moi, tout s'est figé le 21 novembre dernier. Ma fille me manque terriblement. Bien que je sois très entourée, Je me sens très seule. Les gens sont dans leur vie, et ne parle déjà plus de ma petite fille. J'ai la dure impression que, comme ils ne l'ont pas connu, elle n'a pas vraiment existé pour eux. Et ça, c'est très difficile pour moi. J'aurai besoin d'en parler comme une maman qui vient d'accoucher d'un bébé vivant et qui partagerai ce moment.
Je ne leur en veux pas, car je pense aussi qu'une majorité de ces personnes ont peur de me faire du mal. Les fêtes de fin d'année qui approchent m'angoissent... Heureusement, que ce forum existe. Ça fait du bien de lire des messages de maman qui ont vécu la même chose, car on se comprend vraiment.
Merci pour vos mots...
Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve.
Tendres pensées à vous et votre petite fille Anouk

Géraldine, mamange d'Anaée née sans vie le 21/11/2019

adelineD
Messages : 75
Inscription : 02 novembre 2019, 18:38

Re: Anaée, mon petit coeur

Message par adelineD » 18 décembre 2019, 14:39

Chères Géraldine et Elena,

Je me retrouve dans vos messages excepté que je me suis retrouvée maman solo suite au décès de mon mari. Je vous trouve toutes les deux très courageuses ! Je savais que j'allais probablement devoir accoucher sans mon mari et continuer ma vie sans lui mais le désir d'être parents était plus fort que la mort pour nous. Perdre mon mari pendant la grossesse était la pire chose qui, je pensais, pouvait m'arriver. Eh non... Je vous admire énormément car j'ai ce désir de recommencer. Je me bats pour avoir un autre enfant de mon mari mais il va me falloir affronter les tribunaux avant de savoir si ce rêve est réalisable. Mais en attendant je pleure comme vous la perte de mon petit Émile et je me sens bien seule dans ce combat. Comme je le dis parfois, j'ai l'impression que mon malheur est contagieux. Mais non... Comme vous le dites je pense qu'ils ne savent pas quoi dire de peur d'être maladroits ou encore j'ai compris également que pour ceux qui sont parents ou le désirent, la perte de notre enfant les renvoient aux peurs qu'ils ont enfouient de perdre les leurs. Pour ma part, j'en veux aux médecins de nous presenter la grossesse comme un bonheur absolu.. C'était aussi une grossesse FIV pour moi et une grossesse finalement si médicalisee que j'ai eu beaucoup de mal à l'investir. Puis je vous demander un truc fou : avez vous eu de mauvais pressentiments avant le diagnostic ? J'ai toujours su que quelque chose n'allait pas alors que jusqu'au début du 6eme mois tout allait bien aux échos. Mon bébé a décidé de partir tout seul. Il a rejoint son papa. Mais comment continuer à avancer auprès des autres sans eux ? Je vous admire dans votre force !

Tendres pensées

Adeline
Adeline.
Femme de Germain parti le 24. 07.2019
Maman d'Émile qui m'a lui aussi quitté le 21.10.2019 d'une MFIU à 38SA

gpracht
Messages : 10
Inscription : 16 décembre 2019, 11:50

Re: Anaée, mon petit coeur

Message par gpracht » 18 décembre 2019, 20:29

Bonsoir Adeline,
Je n'ose pas imaginer à quel point cela doit être difficile de perdre les 2 êtres les plus chers au monde à quelques mois d'intervalle. C'est moi qui vous trouve très courageuse. Je vous souhaite plus que tout que les tribunaux comprennent l'importance de vous donner la chance d'avoir un autre enfant de votre mari. Que Germain et Émile vous donne la force de continuer à vous battre.
Comme vous le dites si bien, les autres peuvent être gênés de nous parler de la perte de nos êtres chers de peur de nous faire du mal ou alors cela renvoit à des angoisses qu'ils ont au fond d'eux. Pourtant, nous, on a besoin de parler d'eux, de continuer à les faire vivre à travers nos mots. C'est très important et, cela, il ne le comprenne pas forcément. Heureusement que ce forum existe, car les messages de personnes qui ont vécu la même chose que nous sont si précieux...
Pour répondre à votre question, pour ma part, je n'avais pas pressenti que quelque chose n'allait pas pendant les 1ers mois de ma grossesse. J'étais tellement heureuse que même si, rapidement, les médecins ont été inquiet à cause d'un retard de croissance intra uterin, moi, je me disais, c'est 1 fille, c'est normal qu'elle soit petite ( suite aussi à des amies qui avaient eu des filles plus petite que la moyenne en très bonne santé) Et puis, on ne parle que des grossesse qui se terminent de manière heureuse et très peu des autres. Du coup, je pensais naïvement ( ou peut-être que je préférais penser pour me protéger), qu'une fois le fameux premier trimestre passé, rien ne pouvait arriver...Je me suis bien trompée.
Surtout, Adeline, ne perdez pas espoir dans cette difficile épreuve. La vie peut encore apporter de très belles surprises. N'hésitez pas à écrire pour trouver un peu de chaleur. Je suis de tout coeur avec vous.
Tendres pensées à vous, à Germain et à votre petit Émile.

Géraldine, mamange d'Anaée née sans vie le 21/11/2019
Dernière édition par gpracht le 18 décembre 2019, 22:13, édité 1 fois.

Elena76
Messages : 21
Inscription : 06 septembre 2019, 05:57

Re: Anaée, mon petit coeur

Message par Elena76 » 18 décembre 2019, 21:55

Chères Geraldine et Adeline,

Je vous remercie pour vos messages, moi aussi je vous trouve très courageuse Adeline de traverser une période si difficile, une telle perte, votre mari et votre bébé. Moi non plus je n'ai pas eu de presentiment, mais j'ai eu très peur. Je viens d'avoir 43 ans donc mon age fait que les médecins m'ont prévenu des risques de fausses couches, surtout les premiers trois mois. Du coup j'ai eu assez peur jusqu'à la premiere échographie mais après je suis partie dans le délire d'une mere qui rêve les yeux ouverts. Au fait pour être honnête j'étais deja très investie dans cette grossesse, j'ai parlé à mon bébé dès la premiere seconde qu'il a été mis dans mon ventre, en le priant de rester avec moi car tout ira bien. Je l'ai vu comme un miracle et une fois le premier trimestre passé et une premiere échographie sans problème décelé, j'ai cru à fond que ca va aller. Quand j'ai reçu le tritest mauvais j'ai oscillé entre espoir et angoisse terrible, mais le temps passé, juste avant la tombée du diagnostique je ne dormais carrément plus. Avant le résultat j'avais trouvé sur un forum le témoignage d'une dame qui avait le meme risque que moi et les mêmes résultats aux analyses et finalement le bebe était en pleine santé, du coup j'ai sauvegardé ce témoignage sur mon telephone et je le regardais je ne sais pas combien de fois par jour pour calmer mon angoisse, comme une prière que ca soit mon cas aussi, que j'ai juste très peur mais que tout passera.
Adeline, j'espère de tout coeur que vous allez trouver la manière d'être maman, d'avoir le bébé de votre mari. Je ne suis pas très au courant mais j'ai cru que votre demande est légale en France, car votre projet parental existe depuis avant le décès de votre mari et vous avez comment prouver ca car votre grossesse a commencé avant la perte de votre mari. Je vous souhaite de la force et du courage pour arriver à voir votre rêve réalisé.
Vous avez raison Geraldine, les gens sont embêtés de parler avec nous de ce qu'on a vécu, sauf s'ils ont connu une experience pareille. Sinon, l'attente est de passer à autre chose, "de ne pas se complaire dans le deuil" comme une connaissance m'a dit à juste une semaine après l'IMG. C'est un sujet sur lequel on ne me parle pas, jusqu'au point qu'on me demande si ca va mais si j'essaye de dire que c'est difficile la réponse est que je vois tout en noir et qu'il faut pas oublié qu'il y a pire ailleurs. Au fait jamais de ma vie je ne me suis pas sentie si seule... Du coup je préfère ne pas en parler du tout, sauf avec ma mère et aux mamanges qui acceptent mon besoin de parler de ma fille, de l'appeler par son nom. Pour la suite, je ne sais pas ce que ca va m'arriver, mon age est vraiment contre moi, le temps aussi. Je ne me suis pas encore remise ni meme physiquement après l'accouchement, donc pour l'instant tout ma vie est en attente, en pause. Je ne sais pas comment expliquer mais je vis ces moments comme un temps en dehors du temps, en dehors de ma vie car ce n'est plus ma vie d'avant Anouk, ce n'est pas ma vie avec Anouk mais c'est ma vie sans elle et a cette vie j'ai beaucoup du mal a donner un sens, au moins pour l'instant. Je veux croire qu'un jour je tiendrai dans mes bras mon deuxième bebe, vivant et en bonne santé mais d'autre cote j'ai tellement peur de croire, comme si en croyant je vais provoquer le destin de s'acharner contre moi... C'est très compliqué, c'est une période très difficile.
Adeline, je n'arrête pas depuis trois mois (ca c'est demain...) de me demander tout comme vous, comment continuer après une telle épreuve, je demande ca a la psychologue que je vois régulièrement depuis et son réponse est toujours "donnez vous du temps". Alors espérons que le temps fera plus son travail et nous aidera à cicatriser nos blessures. Et puis je pense qu'on a besoin de parler, alors n'hésitez pas d'écrire, on peut déjà parler entre nous.
Je vous souhaite du courage et je pense bien à vous et à vos petits anges.

gpracht
Messages : 10
Inscription : 16 décembre 2019, 11:50

Re: Anaée, mon petit coeur

Message par gpracht » 18 décembre 2019, 22:19

Chère Elena et Adeline,

Je vous comprends complètement...
Le temps est comme figé. Je ne vis plus, Je survis...

Tendres pensées à nos petits anges et à vous.

Géraldine, mamange d'Anaée née sans vie le 21/11/2019
Dernière édition par gpracht le 18 juillet 2020, 17:36, édité 1 fois.

Elena76
Messages : 21
Inscription : 06 septembre 2019, 05:57

Re: Anaée, mon petit coeur

Message par Elena76 » 19 décembre 2019, 13:06

Geraldine, j’ai repensé à votre histoire et quelle coïncidence, on était enceinte en même temps, en mai aussi j’étais enceinte. Anouk aurait dû arriver fin janvier ou début février. Pour moi aussi elle était le plus beau cadeau de la vie mais malheureusement ca a duré trop peu et ca c’est fini si mal...
Je pense bien fort à vous...

gpracht
Messages : 10
Inscription : 16 décembre 2019, 11:50

Re: Anaée, mon petit coeur

Message par gpracht » 19 décembre 2019, 20:47

Effectivement Elena, on était enceinte en même temps. Anaée aurait dû naître aux alentours du 15 février.
Aujourd'hui, ça fait 4 semaines qu'on a arrêté son petit coeur. Dur, dur,....Je suis allée au cimetière pour allumer une bougie.
Les fêtes de fin d'année approchent, je les appréhende. Je n'ai pas le coeur à ça...

Chaleureuses pensées à vous et nos petites princesses

Géraldine, mamange d'Anaée née sans vie le 21/11/2019

Elena76
Messages : 21
Inscription : 06 septembre 2019, 05:57

Re: Anaée, mon petit coeur

Message par Elena76 » 24 décembre 2019, 12:31

Juste un petit mot, pour vous transmettre mes douces pensées à vous, Geraldine et Adeline, et à vos anges !

Répondre