Ma bête à bon Dieu

Coccinelle79
Messages : 135
Inscription : 24 février 2020, 11:32

Re: Ma bête à bon Dieu

Message par Coccinelle79 »

Ma chérie,
9 mois de toi. Autant de temps de vie, que de mort.
Nous passons une étape aujourd'hui, celle où ton existence sera moins longue que ton absence.
J'appréhendais plus que tout cette date, ma prochaine étape après celle de tes 6 mois. Tant est si bien que les mots me manquent, je ne sais pas trop quoi te dire, quoi faire, comment réagir.
Qu'est-ce que je pourrais bien te dire de plus que tu ne sais déjà ?
Tu me manques affreusement. C'est une douleur insupportable tapisse la moindre de mes cellules.
Alors, pour éviter de ressentir de plein fouet cette détresse, j'ai occupé mon temps. Moi qui, jusqu'alors, passais ces 12 en ne pensant qu'à toi... j'ai passé ma journée à penser à moi, et aux autres.
Non pas que je ne t'aime pas, tu sais comme je t'aime.
Mais t'aimer, c'est accepter de continuer à vivre et faire vivre à travers moi. À travers nous.
Merci pour cette belle journée.
Je t'aime plus que tout dans cet univers.
A bientôt,
Ta maman.
Alexia.
MFIU en cours d'accouchement : ma Coccinelle décédée à sa naissance. 👼🐞
"Seigneur, fais moi un arc-en-ciel, je le ferais briller sur ma mère." : petit Scarabée en cours 🤰🐉
Rachel
Messages : 9
Inscription : 15 novembre 2020, 19:03

Re: Ma bête à bon Dieu

Message par Rachel »

Bonjour Alexia,
Merci pour tes témoignages, tes déclarations d’amour, ta sincérité.
Aujourd’hui était la date de mon terme.
Avant, il n’y avait pas de jours dans l’année que j’appréhendais...
Mayeul73
Messages : 1
Inscription : 12 novembre 2020, 20:20

Re: Ma bête à bon Dieu

Message par Mayeul73 »

Coccinelle79 a écrit : 12 avril 2020, 11:34 Deuxième mois sans toi ma fille. Un deuxième mois très étrange, et très difficile.
Étrange parce que nous sommes en période de pandémie, tout un chacun doit rester confiné chez lui.
Difficile parce que ce confinement aurait dû se passer avec toi. Ton papa ne travaille que 2 jours par semaine, nous aurions pu passer de merveilleux moments à veiller sur toi, à t'observer grandir. Ce qui est d'autant plus difficile que nous avons eu les résultats de ton autopsie. Tu n'avais rien. Tu étais parfaite. En parfaite santé. Parfaitement parfaite. Si belle. Si bien formée. On nous dit juste "C'est la vie" pour expliquer une bradycardie inexpliquée, d'une durée inconnue.
En 1h, tu as disparu. As-tu souffert ? Personne ne peut me le dire avec exactitude, mais cela me hante.
J'enchaîne les nuits blanches qui sont si sombres pourtant, du fait de cette colère immense qui prend racine en moi et dont je n'arrive pas à me défaire. Quand je suis dans cet état, ton papa ne m'aide pas vraiment. Ce que je croyais être de la pudeur pour ne pas me rajouter de peine, je m'aperçois finalement qu'il est beaucoup plus détaché que moi dans cette histoire. Il me dit qu'il sait que là où tu es, tu ne souffres pas alors que tu aurais pu vivre avec de nombreuses séquelles. Mais là où tu aurais été le mieux, c'est dans mes bras, en bonne santé. L'injustice de la situation me ronge. Je peux passer des jours entiers sans adresser la parole à quiconque, parce qu'aucun mot n'arrive à sortir de ma gorge, même si je le voulais.
Ce que je suis habituellement, ******** dispose d'apparence impénétrable, surplombant l'océan de la vie, isolée de tout, mais remplie de forces armées, prêtes à faire face au moindre danger ; cela n'est plus. Je ne suis qu'une vieille bâtisse, attaquée par l'ennemi : la douleur, la tristesse, la peur.
Les forces ne sont plus égales. Je n'arrive plus à faire face. Je me fais détruire, la bâtisse tombe en ruines, elle s'effrite. Je m'effrite. Et quand je relève la tête, je le vois, j'imagine les soldats blessés, sidérés de l'attaque, ils errent, ne sachant où aller car peu importe où ils vont, des traces de l'attaque sont présentes. "Colosse aux pieds d'argile". Je ne suis pas forte. Je suis faible. Je suis traumatisée.
Je suis traumatisée depuis des années, colmatant petit à petit les dégâts des attaques passées de la vie. Un abandon paternel ; des deuils à répétition ; des relations toxiques aussi bien personnelles que professionnelles... Et pourtant à chaque attaque, je reviens, plus forte que jamais, je ressurgis de cet océan de la vie qui aurait voulu m'engloutir mais NON ! L'enfer c'est moi ! Jamais je ne trépasse...
... jusqu'à toi. Jusqu'à ton départ.
Comment une si petite fille peut-elle mettre à mal 27 ans de carapace ? 27 ans de douleur dont la plupart ne sait même pas comment j'en suis ressortie vivante ? La mort d'un enfant bouleverse l'ordre établi... tu as réussi à bouleverser ma vie, qui j'étais, qui je suis et qui je deviendrai.
Au milieu de cette allégorie de moi-même, si brute, si dure ; mon souhait le plus cher est de te pouponner. Moi qui n'ai jamais été tendre, je veux te cajoler, je veux enfouir ma tête contre ton corps si chaud, si potelé. Si parfait. Tu aurais pu me rendre tellement meilleure que je ne le suis. Un enfant bouleverse une vie. As-tu imaginé un tel bouleversement pour nous ? Suis-je réellement obligée de continuellement commencer par le pire, avant d'obtenir le meilleur ? Si oui, est-il vraiment possible d'obtenir mieux que toi ? Malgré cette sensation d'inachevé de cette grossesse, la réalité c'est que cette grossesse est achevée. Elle ne s'est pas achevée comme je le voulais. Mais elle est finie. Et retomber enceinte pour aboutir à un enfant vivant ne te fera pas revenir. Ce ne sera pas toi. C'est toi que je veux, pas un autre.
Pourtant, depuis 2 jours je vois des arc-en-ciel régulièrement. Pas dans notre ciel car il fait particulièrement beau, mais sur des photos. Auparavant je n'avais pas l'impression d'en voir si souvent... est-ce que j'y fais davantage attention ? Est-ce toi qui m'envoie un signe pour me faire comprendre que nous aussi, nous y aurons droit un jour au calme après la tempête ? Je vais m'accrocher à la 2nde option, et y repenser quand les jours seront durs. J'y crois encore plus quand j'ai trouvé une coccinelle sur le carrelage hier soir. Je sais que c'est toi.
Malgré le petit regain d'espoir des quelques derniers jours, je sais que dans 15 jours je suis censée reprendre le travail. Je ne l'imagine même pas. Comment retourner là-bas, dans ce contexte sanitaire si anxiogène ? Ai-je vraiment besoin de ça ? Je ne crois pas. Revenir et faire semblant alors que je suis dévastée ? Impossible. Revenir pour écouter aimablement les futilités des personnes accueillies ? Inenvisageable.
La forteresse vue du dessus n'est qu'un néant où tout disparaît à travers. Ta maman n'est pas celle qui devait être. Pardonne-moi de cette faiblesse, mon amour.
Je saurai te faire honneur, un jour.
Je t'aime.
Bonjour, je ne sais pas comment vous le dire, mais vous êtes plus que doué vraiment! Bravo!
Dernière modification par Urbanie le 19 novembre 2020, 23:10, modifié 1 fois.
Raison : les liens commerciaux sont interdits
Coccinelle79
Messages : 135
Inscription : 24 février 2020, 11:32

Re: Ma bête à bon Dieu

Message par Coccinelle79 »

Ma chérie,
Voilà 10 mois de toi.
Est-ce bien raisonnable de continuer à compter ? J'ai rencontré une personne au travail, son frère jumeau est décédé à la naissance, et lui-même est en situation de handicap suite à cette naissance. Il a 31 ans.
Un jour, tu auras 31 ans.
Tu auras été morte 31 ans, pendant que nous aurons 31 ans de plus.
Cela me semble tellement inhumain, quand je sais qu'aujourd'hui, chaque mois est un supplice de plus. Aujourd'hui ce sont des mois. Mais un jour, ce sera des années. Où en serons-nous, avec ton papa ? Que va-t-il advenir de nous dans ces 31 prochaines années, et encore celles d'après ?
On ne sait pas. Ce que je sais c'est que la pente ascendante sur laquelle je me trouvais il y a encore quelques jours a subitement disparue. Comme nos randonnées en montagne, à l'époque : "Aller, quand on monte, on finit toujours par descendre !"
Putain, il est où le plateau où on pourrait s'installer ? Où il n'y aurait ni montée, ni descente ? Juste le calme ?
Ce plateau arrivera-t-il avec la naissance de ton petit frère ? Mais d'ici là, quel sera le chemin ? Comment sera-t-il ? Aurais-je des chaussures assez solides ?
Le changement de cap dans cette randonnée du deuil m'a chamboulé, et malgré les interdits sociétaux actuels, je me suis réfugiée un après-midi entier chez une amie. Celle qui m'a toujours écoutée, sur ce chemin depuis 10 mois. Elle était encore là, elle a encore écouté mes peurs, mon chagrin, mes espoirs.
Mourir de maladie ou mourir de solitude, j'avais fait mon choix ce jour-là, et je sais que j'ai fait le bon, même si ce n'est pas ce qu'il faudrait faire, pour le bien-être collectif.
Mais je ne veux plus tout respecter. J'ai été élevée correctement. Je laisse le trottoir aux personnes âgées. Je laisse traverser les piétons. Je partage mon repas ou ma chemise. Mais la vie ne me remercie pas. "La vie ne m'apprend rien" qu'il disait. Si si, elle m'apprend à être encore plus malheureuse que je ne l'avais jamais été jusqu'à toi.
Je continuerai à être cette bonne personne. Mais je veux, j'aimerais, rien qu'une fois, que cela aille aussi un peu dans mon sens.
Penses-tu pouvoir m'y aider ?
Peux-tu me donner la protection nécessaire pour trouver ce plateau ? Je ne veux plus monter, mais surtout je ne veux plus descendre.
Je t'aime. Et je t'attends.
Maman.
Alexia.
MFIU en cours d'accouchement : ma Coccinelle décédée à sa naissance. 👼🐞
"Seigneur, fais moi un arc-en-ciel, je le ferais briller sur ma mère." : petit Scarabée en cours 🤰🐉
Coccinelle79
Messages : 135
Inscription : 24 février 2020, 11:32

Re: Ma bête à bon Dieu

Message par Coccinelle79 »

Patrickduclos11 a écrit : 19 décembre 2020, 14:48 **********
Dites-dont Patrick, je vous saurai quand même gré de ne pas venir diaboliser ma fille avec vos publicités ! Et cela vaut pour l'entièreté des post ! 🙄
Alexia.
MFIU en cours d'accouchement : ma Coccinelle décédée à sa naissance. 👼🐞
"Seigneur, fais moi un arc-en-ciel, je le ferais briller sur ma mère." : petit Scarabée en cours 🤰🐉
AlineR
Messages : 87
Inscription : 27 avril 2017, 14:42

Re: Ma bête à bon Dieu

Message par AlineR »

Coccinelle 79,

Malheureusement un bot (robot) est venu sur le forum pour faire de la pub. Je viens juste de le remarquer mais je m'occupe de les supprimer.
Pas la peine d'y répondre, derrière, ce n'est qu'un logiciel informatique.
Désolée pour la gêne occasionnée.

Bonne soirée,
Aline
Equipe de modération de Petite Emilie
Urbanie
Messages : 159
Inscription : 10 janvier 2018, 19:46

Re: Ma bête à bon Dieu

Message par Urbanie »

Le bot vient d'être banni du forum, avec toutes nos excuses. :(
Urbanie
Equipe de modération de Petite Emilie
Coccinelle79
Messages : 135
Inscription : 24 février 2020, 11:32

Re: Ma bête à bon Dieu

Message par Coccinelle79 »

Ma très chère petite fille,
2020 se termine.
Je croyais avoir perdu mon insouciance depuis plusieurs années déjà, errant d'épreuve en épreuve, de déception en déception, de bataille en bataille.
Ce n'était rien par rapport à ce que je traverse depuis presque 11 mois, par rapport à ce que je traverse aujourd'hui, et ce que je traverserai chaque jour que j'aurais à vivre sans toi alors que j'aurais aimé vivre avec toi.
En commençant 2020, je n'aurais jamais cru la terminer aussi malheureuse. 100% misérable comme disait l'autre, essayant tant bien que mal de continuer à me battre et tenir debout. Mais c'est peine perdue. 2021 sera une année où tu ne seras toujours pas auprès de moi. Rien ne va disparaître, ni le chagrin, ni le manque, ni la haine. Peut-être s'adoucir, avec le temps. Mais certainement pas disparaître.
La vie ne sera plus jamais comme avant, cela m'aura au moins appris à comprendre ce qui compte vraiment.

À très vite, et avec tout mon amour,
Maman.
Alexia.
MFIU en cours d'accouchement : ma Coccinelle décédée à sa naissance. 👼🐞
"Seigneur, fais moi un arc-en-ciel, je le ferais briller sur ma mère." : petit Scarabée en cours 🤰🐉
Coccinelle79
Messages : 135
Inscription : 24 février 2020, 11:32

Re: Ma bête à bon Dieu

Message par Coccinelle79 »

Mon amour,
Voilà déjà 11 mois que tu es venue pour disparaître.
Comment est-ce donc possible que nous soyons à l'aube de ta première année, déjà ? Comment est-il possible que cela soit passé si vite, alors même que j'avais la sensation que la vie, le temps, tout s'était arrêté en une fraction de seconde il y a 11 mois de cela.
Chaque mois est une nouvelle claque en pleine figure, je ne sais pas si je pourrais m'habituer à ce temps qui passe, qui file... sans toi. Il est probable qu'il file encore plus vite, lorsque ton petit frère sera parmi nous. Je fêterai tes 1 an loin de toi, et si proche de lui. Il n'aurait jamais existé sans toi. Je n'aurais jamais existé en tant que mère, sans toi.
Tu me manques chaque jour un peu plus, chaque jour un peu moins. Je ne saurai expliquer ce chamboulement des émotions qui me traversent, elles sont tout aussi indicibles que de se dire que tu es morte.
Vais-je finir par oublier cette douleur qui m'accompagne ? Est-ce que je pourrais, un jour, enfin déposer ce bagage qui pèse lourd ? Ce bagage qui dit "j'ai déjà un enfant... que personne ne voit, que personne n'a vu et que personne ne verra...".
Je t'en supplie, veille sur nous, sur lui, sur elle, sur eux. Éventuellement, s'il te reste assez de lumière, veille sur moi...
Notre amour ne se délitera pas.
Je t'aime.
Maman.
Alexia.
MFIU en cours d'accouchement : ma Coccinelle décédée à sa naissance. 👼🐞
"Seigneur, fais moi un arc-en-ciel, je le ferais briller sur ma mère." : petit Scarabée en cours 🤰🐉
Sarah Victoria
Messages : 126
Inscription : 04 janvier 2021, 22:33

Re: Ma bête à bon Dieu

Message par Sarah Victoria »

Merci pour ton témoignage.
Je me dis que je ne suis qu’au début de ce lourd chemin que tu empruntes depuis 11 mois, hier cela faisait 2 semaines que nous avons perdu notre fille. 30 décembre 2020. Ma petite fille qui devait naître en février 2021, pour qui nous nous sommes battus depuis mi octobre et la découverte de la hernie diaphragmatique qu’on n’allait pas réussir à combattre.

Tes mots et surtout ta souffrance résonnent en moi.

Elle me manque si terriblement, je me sens si vide sans son petit cœur qui battait en moi, sans le contact de sa peau si douce à la naissance.

Je ressens cette peine dont tu parles, le ressenti face au monde, aux autres...

je voudrais tant pouvoir revivre cette grossesse dans cette maudit échographie du T2 qui a été comme un effondrement effroyable dans nos vie.

Ma petite fille chérie, parfaite, ces deux heures passées avec toi dans mes bras ont dû certainement être les moments les plus forts de toute ma vie et puis ont laissé place à une douleur si aiguë.
À notre petite fille, notre petite puce, partie trop tôt à 32 SA, le 30 décembre 2020. Tu nous manques tellement 🌟❤️
Répondre