Page 1 sur 1

Surmonter l'infidélité

Publié : 26 novembre 2020, 14:58
par Claire2502
Désolée d’avance pour ce très long message…

Vous devez vous demander quel est le rapport de ce poste dans un forum sur le deuil périnatal… mais hélas il y a toute sa place.

Je fais un petit retour en arrière pour le contexte :

Sur le papier nous sommes la petite famille parfaite, en couple depuis bientôt 20 ans nous avons 2 beaux enfants de 7 et 4 ans, tout le monde est en forme, nous avons de bons boulots et une vie bien remplie.

En octobre 2019 nous découvrons que je suis enceinte du petit troisième. Nous ne nous y attendions pas forcément mais nous embrassons vite la nouvelle et sommes ravis d’agrandir la famille. Nos deux ainés sont très investis et nous entamons 2020 sous les meilleurs hospices.

Mais notre petit monde s’écroule lors d’une écho de contrôle en février 2020 ou l’on découvre une malformation cardiaque sur le fœtus. Cette malformation est irréversible et il n’existe aucun traitement nous prenons donc la terrible décision d’interrompre la grossesse (j'avais d'ailleurs trouvé du soutien sur ce forum). L’IMG a lieu le 25 février 2020 et nous perdons notre petite fille, Manon, à 26 SA.

La gestion du deuil est douloureuse et difficile mais j’ai la chance d’être bien entourée, d’avoir eu un suivi médical en or, d’être suivi par une psy, des amies proches et bienveillantes et nous nous soutenons avec une amie qui a vécu la même déchirure de l'IMG quelques mois après moi. Mon conjoint dans tout cela est exemplaire, il me porte, m’accompagne dans mes choix et le confinement nous aide en nous recentrant sur notre cocon familial. L’été passe en famille et avec des amis et nous fait à tous beaucoup de bien et nous organisons même une jolie cérémonie pour Manon avec nos 2 grands dans un endroit cher à nos yeux 6 mois après sa disparition.

Septembre arrive avec la « vie qui reprend », un retour de bâton pour moi car je me projette beaucoup dans ce que nous ne ferons jamais avec notre petite fille. Et puis la question d’un nouvel essai me taraude beaucoup mais mon conjoint ne souhaite pas trop en parler. Au contraire, il fuit un peu, sort pas mal et n’est pas très disponible.

Le nouveau confinement arrive et je me dis que cela sera surement une bonne chose pour nous, qu’une nouvelle fois cela nous rapprochera et qu’il fait lui laisser du temps pour faire son deuil à sa manière.

C’était sans compter sur la déflagration qui a balayé tous mes repères et certitudes, le dernier soir avant le confinement : je le surprends en train d’embrasser une de ses collègues dans la rue.
Le cliché : la petite collègue, 15 ans plus jeune, à qui il passait son temps à envoyer des messages. Je l’avais interpellé là-dessus pendant l’été mais « ça n’était rien du tout, juste une pote avec qui je m’entends bien ».
Je découvre qu’il y a eu un deuxième baiser lors d’un séminaire en septembre mais – me jure-t-il – rien d’autre.

Et là TOUT s’effondre, mes certitudes, ma confiance c’est bête mais je me disais que jamais ça ne nous arriverait, nous étions trop solides, trop amoureux.
Mais surtout je me demande comment il a pu nous faire ça après Manon, après ce que je pensais être un moment si difficile qu’il nous avait soudé comme aucun autre. Comment – même s’il considérait que ça n’était « rien » - il a pu bafouer autant ma confiance, notre famille et notre petit ange ?

Il s’est bien sûr excusé, m’a juré que ça ne comptait pas, rien qu’une échappatoire et deux bisous, mais c’est déjà TELLEMENT.

Je n’arrive pas à voir le bout du tunnel, je suis complètement perdue, j’ai l’impression qu’au-delà de notre couple il a balayé tout espoir d’avoir un quatrième enfant (j’approche de la quarantaine…) et surtout je ne sais pas comment me relever de cette nouvelle épreuve.

Alors je jette cette bouteille à la mer pour savoir si d’autres sont passés par là et surtout comment vous vous en êtes sortis ? Comment passer sur cette rancœur ? Comment ne pas lui en vouloir tout le reste de notre vie ? Ou comment savoir quand il est trop tard et que ce qui est cassé ne se réparera pas ?

Je vous remercie de ne pas m’envoyer de message du type « quel salop » … c’est déjà assez difficile comme ça quand une personne que l’on aimait aveuglement vous déçoit autant. Mais si jamais vous avez vécu des choses similaires, tout vos conseils seront les bienvenus.

Merci d’avance

Re: Surmonter l'infidélité

Publié : 26 novembre 2020, 16:10
par MariEve
Bonjour Claire !

Je suis désolée d'apprendre cette deflagration supplémentaire que tu/vous vivez actuellement.

J'ai pour le moment la chance de ne pas connaître cette situation, mais je me permets de te répondre car j'ai accompagné des amis en trouble dans leur couple il ya plus d'une année. Leur contexte était different, mais on pourrait résumer a un parcours de parentalité très compliqué sans entrer dans les détails et la dernière étape qu'il vivaient à ce moment-la (qui pourtant etait positive, car accueil de leur 2nd enfant vivant) était en plein en train de se vivre, les a beaucoup bousculés tous les deux, avec des problématiques qui ressemblent à ce que tu décris. Je ne souhaite pas m'étendre a leur sujet en ligne par discretion, mais tout ça pour te dire qu'a force de suivi psy pour chacun, et en séances de couple, leur histoire continue tous les 4 avec un grand sourire. Il leur aura fallu quelques mois pour traverser tout ceci (peut etre plus sans en parler autour d'eux ensuite, je ne sais pas)

Je pense à toi..

Re: Surmonter l'infidélité

Publié : 26 novembre 2020, 20:39
par Claire2502
Merci MariEve de ton message d'espoir et de tes pensées.

Re: Surmonter l'infidélité

Publié : 28 novembre 2020, 10:19
par Joca
Bonjour Claire,

Je suis navrée que cette épreuve vienne s'ajouter à la perte de Manon. Je ne pourrai imaginer ce que tu ressens face à cette situation, je ne l'ai pas vécu mais je me permets de te répondre car elle fait écho à ce que j'ai pu dire à mon conjoint à la sortie de l'échographie où est tombé le diagnostic de notre fils : "On a toujours échangé mais là, il va falloir qu'on le fasse encore plus, pour tout, y compris si ça ne nous semble pas forcément opportun ou que ça peut faire mal. Si un jour, tu as des doutes sur nous et que tu te poses la question d'aller voir ailleurs, parle-moi en". Je crois qu'à ce moment, j'ai pris conscience que non seulement notre avenir à 3 volait en éclats mais que notre avenir à 2 le pouvait aussi.
Ce que je veux dire, sans vouloir chercher d'excuses à ton mari, c'est peut-être qu'il a voulu s'évader de sa douleur et que comme c'est un homme (désolée c'est un peu réducteur mais c'est mon avis), il a trouvé ce moyen dans les bras d'une autre...

Je vous souhaite que vous puissiez apaiser les choses (si c'est ce que tu souhaites) et que le soleil brille à nouveau chez vous.

Je pense bien à toi, ainsi qu'à Manon.

Re: Surmonter l'infidélité

Publié : 29 novembre 2020, 15:35
par Claire2502
Bonjour Joca et merci de ton message, il y a clairement quelque chose comme ce que tu décris qui l'a poussé à l'acte et le besoin de parler et d'échanger (même quand ca ne semble pas opportun comme tu le dis) est crucial.
merci de ton soutien et d'avoir pris la peine de partager ces quelques mots.

Claire

Re: Surmonter l'infidélité

Publié : 06 décembre 2020, 12:17
par Isa&co
Bonjour Claire as tu reçu mes messages ? J'ai l'impression que ça ne quitte pas la boîte d'envoi ...

Re: Surmonter l'infidélité

Publié : 12 décembre 2020, 14:51
par Claire2502
@Isa, je me suis déconnectée et reconnectée et j'ai (enfin!!) reçu tes messages...
Je te réponds en MP