Page 1 sur 4

Ma triste histoire (passer de presque papa à néant)

Publié : 18 octobre 2015, 12:02
par Pat38
Je remet ici mon témoignage de papa pour que les nouveaux arrivant qui n'auraient pas accès à l'ancien forum y est accès.

De plus pas beaucoup de papa partage leur vécu sur Petite Emilie.... En même temps, je ne pensais pas partager non plus au début, c'est suite au décès de ma compagne quelques moi après l'IMG de Nathanael que j'ai commencé à partager et discuter ici alors qu'avant je ne faisais que lire sans rien dire....

Voici donc un résumé de mes 3 années de vie communes avec Virginie (Gasp38 sur l'ancien forum).
De notre rencontre jusqu'au projet bébé, achat maison..... Pour aboutir au néant....

J'ai surtout décidé de partager mon vécu au départ en voyant plein de gens qui voulais abandonner suite à un premier échec (certes le monde s'écroule quand cela arrive, mais profitez du fait que vous avez la chance de pouvoir ré-essayer).
Je donnerai n'importe quoi pour avoir une 2eme chances que je n'aurais jamais...
Alors j'espère que tout ceux et celles qui sont passés par un échec, auront leur bébé espoir par la suite.....

Message de Pat38 » Mar Juin 16, 2015


En ces temps tout noir, envi de parler et de raconter mon histoire.....
Une partie en rapport à notre ange, une partie un peu hors sujet, et une partie pour mes 2 anges

Tout allais très bien pour moi depuis ma rencontre avec virginie (gasp38 sur le forum) depuis Juin 2012
Sur le début de notre relation, elle prend sur elle (je pense que ça a du être très dur pour elle à ce moment là) et m'annonce qu'elle a une maladie génétique: la Neurofibromatose 1. A ça grande surprise je suis resté et je l'ai accepté comme elle était. Elle me raconte ensuite son vécu (une misère l'adolescence pour elle). Elle a eut de multiples opérations avant de savoir ce qu'elle avait (diagnostique donné à 20ans....). Pour elle il était impossible qu'un gars s'interesse à elle...

Nous voilà donc 2 dans notre 35ème année. Heureux et plein de projets. Mise en vente de son appartement, recherche maison, début dossier PACS, projet bébé... ... ... une vie de couple quoi...


2 ans passes...

* Mai 2014 ma voiture donne des signes de faiblesses et on se dit qu'il faut en changer. Je prends une break en prévision poussette et autres tant qu'à faire....
* Courant été 2014 plusieurs RDV à la Tronches à l'Hopital C***** E***** pour commission et accord IMG si sur une future grossesse l'enfant est porteur du gène NF1 (Virginie ne voulais pas qu'il souffre comme elle a souffert de cette maladie) et comme elle avait fait au par avant la recherche du gene en cause sur son ADN (au centre L*** B**** à Bron) il y a déjà les bases de comparaison pour la grossesse. L'accord nous est donné pour l'IMG si besoin d'en arriver là. Vu notre age (37) et le temps d'attente et le fait que ça marche pas chaque fois on nous déconseille l'autre solution dont j'ai zapé le nom (réimplanter un embryon sain). L'adoption on préfère éviter, on veut que ce soit le "notre".
* Septembre 2014 début de grossesse (chanceux on se dit car fonctionné du 1er coup), on continue de visiter des maisons en s'imaginant à 3...
* Octobre 2014 1ère écho de datation (8SA), on entend son coeur, on le voit, on est aux anges, tout est OK coté écho déjà, par contre anxieux car pour le gène NF1 on ne sait toujours pas
* 17 Novembre 2014 DPN et 21 Novembre écho 1er trimestre (13 SA), du coup là difficile de pas avoir les larmes aux yeux. On le revois sachant que des résultats doivent arriver le 27. On espère le revoir mais on se dit que des fois non.... La ça commence à être dur... Très dur...
* 27 Novembre 2014, le monde s'écroule, les résultats son négatif (comme tt le monde on y croyait quand même, 1 chance sur 2, on espérait la bonne chance....). Me voilà parti pour 2sem et demie d'AM pour digérer et de quelques RDV à la Tronches pour la suite des évènements
* 4 Décembre 2014 jour de l'IMG, on est rentré la veille à la Tronche (j'ai eu la possibilité de passer la nuit dans la chambre avec Virginie). Avant d'aller à la Tronche de bon matin dilemme du cachet de non retour et grosses larmes au moment de l'avaler... On repart avec le certificat d'accouchement et les empreintes des pieds dans une enveloppe fermée. là on est sur une autre planète en sortant on se rend plus compte de ce qui nous arrive puis on a des passages de retour à la réalité. Virginie pleure beaucoup et moi (idiot comme un bonhomme je garde tout pour moi) j’essaie de la consolé et quand elle va bien je garde toujours pour moi mes larmes pour pas remuer le couteau) même si je suis la pour parler et essayer de consoler (elle voit bien que ça me remue quand même). Elle culpabilise, dit que c'est de sa faute même si je lui dit que c'est quand même pas elle qui a choisi quel gène aurait le bébé...
* Fin décembre ses parents nous paye un voyage à Barcelonne pour nous changé les idées (1er vol pour la miss). On a bien visité et pendant 3j presque pas de larme, on est dépaysé....
* 31 décembre, réveillon en comité restreint (avec des amis qui était aux courant pour l'IMG) car on a pas le gout de la fête et 38ans de Virginie...
* Janvier 2014 enfin un acheteur pour l'appartement après 1 an de mise en vente (une bonne nouvelle quand même) et recherche location provisoire en attendant de trouver notre maison...
* Février, déménagement en location le 7, signature définitive de la vente le 17. On reprends un peu du poil de la bête, on va un peu mieux même si on pense toujours à notre petit ange. On tante notre chance pour un 2eme essaie mais pas du 1er coup cette fois, de plus Virginie est un peu fatigué, on met ça sur le compte du déménagement, du stress et on attend que ça aille mieux pour recommencer...


Mais en fait c'est le début de la 2ème épreuves "surprise" de la vie.



* La semaine du 16 au 20 Février, Virginie fatigué, nausées, mange rien (et garde même pas le peu qu'elle mange). Début arrêt maladie et sa mère ou soeur ici avec elle pendant que je suis au travail. Etant donnée que ce n'est pas une grossesse, le médecin prescrit un IRM cérébrale (on appelle et on nous donne RDV pour le 17 Mars on trouve pas avant, on est comme des dingues que ce soit si loin au vue des symptomes). Et dans les coincidence à la con ça en est aussi une cette date au finale...
* Le 20 Février sa mère doute d'un AVC au vu de ce que lui disait Virginie sur ces nouveaux symptomes ==> Go Urgence Voiron. Là du coup ils font un IRM. Trouve une petite tache dans le cerveau mais pas d'AVC. Longue attente pendant qu'ils communiquent avec un Neuro de Grenoble. Résultat==> examen complémentaire à faire et on nous fait ressortir (RDV a Bron pour un PET Scan le 2 Mars.
* Virginie passe encore une semaine à se reposer chez nous avec sa mère ou sa soeur. Ca empire doucement. Du coup le 27 on l'oblige à aller se faire hospitaliser (elle voulais rester à l'appartement pas dans un hopital), mais nous on la voyait dépérir à petit feu, rien manger, couché la nuit et la journée, perdre du poid... Du coup direction Bron là où aura lieu le pet scan le lundi. Il trouveront rien au Pet Scan tt le monde est soulagé (mais en fait il aurait mieux fallut quelques choses ça aurait pu etre moins grave....). S'en suit un transfert au Service Neuro de Bron (comme pas d'infection dans le sang, rien au PET Scan), ils se reconcentrent sur l'IRM du 20 et la tache.
* Du 27 au 9 je m'arrange avec mon taf pour changer d'horaire provisoirement (bosser de jour) et pouvoir aller à Bron tous les jours après le taf. (C'était inconcevable de ne pas aller la voir tous les jours, même s'il fallait faire grenoble-lyon-grenoble chaque fois).
* Le 9 Mars est le dernier jour ou je l'ai serré dans mes bras et embrassée. Elle se faisait opéré le 10 Mars pour se faire enlever ce qu'elle avait dans la tête (elle attendait que ça, elle en pouvait plus d'être malade et est partie sereine que ce soit opérable et qu'ils avance même d'un jour l'opération lui donnait le sourir). Il y aura des complications pendant l'opération et elle décèdera le 11 Mars en service réanimation.
Eglise et crémation le jour de ma fête (des fois me demande comment il peut y avoir tant de coïncidence à la con...) le 17 Mars avec appelle de l'hopital la veille pour me rappeller le rdv de l'IRM du 17 (pfffff aux urgence c'est chez eux quelle avait été !!!)


Le monde s'écroule une première fois, on se relève tout doucement, et on se reprend une vacherie en pleine figure pour nous anéantir.
Et c'est très dur de pas devenir fou d'avoir a encaisser autant en si peu de temps, même si bien entouré...


Du coup en souvenir à nous 3, j'ai fais les démarche pour le livret de famille fin Avril (reçu mi Mai) on voulait le faire le jour où la grossesse arriverai à terme au départ. Donné le prénom qui tenait a coeur à Virginie au petit (Nathanaël)

Le 16 Mai mes 38ans (à partir de là je rattraperait et doublerait Virginie qui avait 3-4 moi d'avance sur moi et que je charriais avec ça)

Le 7 Juin date de naissance théorique de Nathanaël si tout avait été bien du début à la fin (avec une série d'anni juste avant. Ma mère le 5 et mon frère le 6). Pour avoir un nouveau souvenir le 7, j'ai regardé les empreintes de pieds qui état restée dans l'enveloppe depuis le 4 Décembre

Donc voilà les cadeaux que la vie m'a réservé me laissé tant d'année à trouver la perle rare (hein mon ange Virginie), profiter de la vie à fond à 2 pendant presque 3 ans, puis à presque 3 pendant un moment pour au final tout m'enlever en 4 mois... La seule chose de presque positif (même si c'est pas une consolation loin de là) dans cette suite de malheurs est que le petit est été malade, qu'on l'est pas gardé et que le 2eme essais est échoué. J'ose même pas imaginer cette histoire si le petit avait été sain à 7 mois de grossesse. La maman aurait été loin d'être sereine pour l'opération (si opération possible) et si on nous avait demander de choisir alors qu'on aurait été tellement content au départ que le petit passe au travers du mauvais gène....

Enfin, la vie reste bien triste et mal foutue des fois...

Et moi qui pleurait presque pas pour l'IMG (même si ma me tordait le ventre), je me retrouve à tout lâcher depuis 3 mois, et avec le rappelle que je suis tt seul chaque fois que je me couche, me lève, rentre du travail, voit les enfants de mon frère ou du beaux frère ou en ville.... Enfin plein de chose qui rappelle à l'ordre quand on essaie de se changer les idées 5 minutes.... Malgré tout la vie doit continuer avec toute cette souffrance en soi où plus grand chose n'a d'importance au final. Plein de truc important sont passé au dernier plan... On survit comme on peu avec les gens qui nous entoure et qui ont une partie de ma peine en eux...


Je sais qu'il y a du Hors sujet certainement dans tous ce que j'ai écris. dsl


Patrice, un pap'ange qui lutte comme il peut.... Qui a de grosses pensées tous les jours pour ses 2 anges, je vous aime très fort

Re: Ma triste histoire (passer de presque papa à néant)

Publié : 19 octobre 2015, 09:59
par sampauline
Bonjour Pat,

On ne se connaît pas, je suis inscrite depuis peu sur ce forum (malheureusement).
Ton histoire m'a beaucoup touché, comment rester insensible à tant d'injustice :(
J'espère que tu es bien entouré par ta famille, tes amis.

Il y a une phrase qui m'a interpellé, sur le fait qu'il fallait garder espoir et que l on avait cette chance de pouvoir essayer un petit bb espoir, je n'en suis pas encore à cette étape, c'est tout frais pour moi mais tu as raison, il y a encore cet espoir de donner un petit frère ou une petite sœur à notre ange et c'est tellement précieux.

J'espère que la vie t'apportera à toi aussi de la joie par la suite, la vie peut être cruelle mais parfois surprenante aussi.

Bisous
Sampauline

Re: Ma triste histoire (passer de presque papa à néant)

Publié : 19 octobre 2015, 10:51
par Pat38
Bonjour sampauline.

Coté famille & belle famille oui heureusement je suis bien entouré. mieux que par les amis finalement...
je verrai bien ce que me réserve la vie. A aujourd'hui j'en attend pas grand chose...

Après oui, quand je dis "qu'il fallait garder espoir et que la plupart du temps les gens ont la possibilité d'une autre chance d'un bb espoir" je pense bien que c'est pas pour le lendemain de leur mauvaise nouvelle qui quoi qu'il en soit est très dur à faire passer. il faut quand même se garder le temps de faire son deuil...

Une pensée pour ton ange.

Patrice

Re: Ma triste histoire (passer de presque papa à néant)

Publié : 29 octobre 2015, 07:45
par Emilieee
Cher Pat,

Je suis vraiment touchée par ton histoire, car, je m'y retrouve un peu. Mon compagnon n'est pas décédé après l'IMG mais il m'a rejeté et aujourd'hui, je suis retourné chez mes parents avec mon fils de 4 ans (alors qu'il y a 3 ans j'avais tout quitté (appart, boulot) pour le suivre dans son travail à l'étranger.
Malgré tout, j'essaye de voir le côté positif à se nouveau départ. Heureusement, nous avons quelques irréductibles proches qui sont toujours là même s'ils peuvent être maladroit dans leur compassion.
Je te souhaite vivement de te remettre de ces 2 douloureuses épreuves et j'espère que la vie te réserve de belles surprises pour la suite.

J'envoi une douce pensée à ta Virginie et ton Nathanael, et beaucoup de courage pour toi.

Re: Ma triste histoire (passer de presque papa à néant)

Publié : 29 octobre 2015, 14:06
par Pat38
Bonjour.

Merci pour le message.
Je suis encore loin de tout ça moi, nouveau départ ou autre, c'est pas encore pour maintenant. Je me contente de "vivre" au jour le jour.
Rentrer tt les soirs du taf, se lever tt les matins, trainer tt les we... Et ce tout seul tout le temps ça fait toujours aussi vide pour moi...
Enfin, merci pour tes pensés et courage a toi aussi
+++
Patrice

Re: Ma triste histoire (passer de presque papa à néant)

Publié : 03 novembre 2015, 23:34
par Sabrina
Bonsoir Pat... ton histoire me touche. Qui ne pourrait pas être bouleversé en te lisant. Et encore, je trouve que tu arrives à synthétiser tout ce que tu vis... Bravo pour ce témoignage. Bravo de continuer. Oui, au jour le jour, oui, tu te sens seul, que je te comprends... tu sembles tenir debout. Il faudra du temps pour imaginer le futur... le vivre, encore plus. Ou des déclics, ou des rencontres qui t'amèneront à donner un sens à ces coïncidences dont tu parles. En attendant, n'hésites pas à consulter des kinésiologues, ou micro kinésithérapeutes, ou sophrologues. Des gens qui te permettent d'extérioriser ce que tu ressens dans ton coeur, et ce que ton corps somatise. Courage à toi. Douces pensées à tes anges.... Take care.

Sabrina

Re: Ma triste histoire (passer de presque papa à néant)

Publié : 04 novembre 2015, 01:50
par Pat38
Bonsoir.
A aujourd'hui (depuis presque 9 mois) j'ai tenter un psy, j'y suis allé 4 fois et j'ai arrêté (j'y trouvais aucuns intérêts et aucuns plus en ressortant)
Alors du coup, je gère ça "tt seul" (J'ai toujours été solitaire dans la vie avant de rencontrer Virgine, donc je gère, j'enfile mon masque.... .... etc ...), puis a tt ça faut rajouter encore du stress au taf (avec des chef qui disent oui oui on est sur le coup..... (mon oeil))
Enfin, j'ai pas encore craquer, je sais pas si je craquerais ou non, mais je suppose qu'a un moment l'élastique cassera a cause du taf car ça aide pas mine de rien... Mais ça ils verront bien....

Re: Ma triste histoire (passer de presque papa à néant)

Publié : 05 novembre 2015, 09:32
par ethanmonange
Patrice,
Je ne sais pas si j'étais déjà intervenue sur l'ancien forum (mémoire de poisson rouge... :oops: ), mais je me permets d'intervenir ici...
Tout d'abord, tu as un courage énorme, ce que tu as vécu en si peu de temps, on ne peut le souhaiter à personne...
Pour ce qui est du psy, je ne sais pas parler, enfin je ne sais pas extérioriser surtout, du coup je me suis tournée vers autre chose: magnétiseur, acupuncteur... Peut-être peux-tu tenter d'autres médecines douces, afin de pouvoir laisser sortir tout ce stress, cette douleur... Je pense qu'il vaut mieux que ça sorte avant que tu ne craques, pour retrouver une sérénité...

En tout cas, je te tire mon chapeau pour ton courage, et j'espère que le temps t'aidera à guérir au mieux.

Marion

Re: Ma triste histoire (passer de presque papa à néant)

Publié : 06 novembre 2015, 02:10
par Pat38
Bonsoir,

Je suis pas adepte non plus des magnétiseur, acupuncteur.
Pour le moment je fais avec mes "ressources" et quand y en aura plus, on s’arrêtera. Ca laisse encore du temps au taf pour régler mon pb...

Re: Ma triste histoire (passer de presque papa à néant)

Publié : 30 novembre 2015, 13:08
par Pat38
Virginie, je viens de me renseigner pour savoir où était le carré des souvenirs. Vendredi direction Giers pour les 1an de notre bébé.
Je n'y suis encore jamais allé, c'était bien trop dure (désolé Virginie, désolé Nathanaël)... Par contre je passe quasi tous les jours te voir Virginie et je pense bien a vous 2 chaque fois...
J’essaie aussi de rassembler encore d'autres souvenirs (d'autres échographies entre autre que l’hôpital C***** E***** pourrait avoir lors des examens, ça s'ajoutera aux echos "traditionnelles"). Je réfléchie encore a un tatouage pour vous avoir près de moi tout le temps, mais je me suis pas encore décidé... (j'ai pas avancé bien vite en 2015, surtout trainé les pieds...)
Je vous aime, vous me manquez

Sources (sur mon PC, je sais plus d'où vient l'image)
http://nsa38.casimages.com/img/2015/11/ ... 336506.jpg