Un chemin bien difficile à parcourir

-Marie-
Messages : 196
Inscription : 17 octobre 2015, 10:47

Re: Un chemin bien difficile à parcourir

Message par -Marie- » 05 mars 2018, 19:04

Bonsoir Lilou

Le retour sur les lieux sont tellement difficiles. Comment ça c'est passé aujourd'hui ?
Je me souviens aussi le retour chez ma sage femme pour faire la rééducation et être entouré d'un groupe de toues jeunes mamans présentes pour un cours de massage / portage pour bébé. Tellement dur.... Et personne pour en parler... (Sauf ici ;-) ).
Comment te sens-tu après cette épreuve aujourd'hui ?

Courage
Marie
Maman de Zoé née en Juillet 2013, de Léo né sans vie à 34SA en Avril 2015 (CMV) et de Mina née en Mars 2016
http://www.petiteemilie.org/phpbb/viewt ... =14&t=4414

Lilou2
Messages : 29
Inscription : 26 février 2018, 14:24

Re: Un chemin bien difficile à parcourir

Message par Lilou2 » 05 mars 2018, 19:13

1h avec la psy et j'ai eu l'impression que cela avait duré 10 min j'ai beaucoup beaucoup beaucoup pleuré. Je la revoie lundi et m'a conforté dans le fait que je ne suis pas prête de reprendre le travail (infirmière dans l'hôpital où notre merveilleuse étoile s'est envolée).
Et elle m'a parlé de "petiteemilie" je lui ai dit que cela m'aide beaucoup de parler avec des mamanges😉
La journée s'estfinie par une balade avec ma fille et cela fait du bien tellement.
Et vous les filles comment ça va?
Maman de lilou née le 25 novembre 2015
Et maman de ma merveilleuse princesse né sans vie à21 sa le 22 février 2018

Claire0124
Messages : 274
Inscription : 29 août 2017, 10:28
Localisation : Vendée

Re: Un chemin bien difficile à parcourir

Message par Claire0124 » 05 mars 2018, 21:06

Bonsoir les filles,

C'est vrai que c'est difficile de se voir comme des mamans.. Mais nous avons bien mis au monde nos anges ! C'est vraiment compliqué comme sentiments car tout nous renvoie à la figure que nous ne sommes pas des mamans "conventionnelles"!

Aujourd'hui j'avais l'entretien prénatal avec une sage femme libérale.
Elle nous a demandé la façon dont on souhaitait aborder les cours de préparation à l'accouchement.. Seuls ou en groupe ? Avec des parents qui attendent leur premier ou leur deuxième ? Ça m'a brisé le cœur de me dire que c'était plus simple de faire comme si c'était notre premier..

En ce qui concerne les rdv psy, ça me fait toujours du bien même après 6 mois !

Je vous souhaite une belle soirée. Tendres pensées à nos Étoiles ❤️
Claire
⭐ Mam'ange de Victor né le 14/09/17 à 29sa+2 ⭐
💜 Maman d'Agathe née le 23/08/18 à 41sa+3 💜
⭐ Mam'ange d'Alix née le 13/02/2020 à 17sa+4 ⭐

Mapetiteplume2017
Messages : 1168
Inscription : 31 janvier 2018, 19:14

Re: Un chemin bien difficile à parcourir

Message par Mapetiteplume2017 » 06 mars 2018, 05:52

J’ai eu mon rdv psy hier et l’impression aussi que ça a duré 10 minutes, j’ai tellement de choses à exprimer... D’ailleurs petite insomnie pcq trop de choses en tête ^^ J’y vais toutes les 2-3 semaines pour l’instant et ça me fait bcp de bien...
Claire je comprends ton sentiment par rapport au fait que ce soit plus facile de faire comme si c’etait une première grossesse... dis toi que ce n’est que du pratico-pratique et que ton ange ne t’en veut certainement pas de te « simplifier la vie ». Et puis ton premier accouchement restera pour toi ta première expérience 😉
Toutes mes pensées à nos jolis anges qui veillent sur leur maman là-haut 💕
Sophie... Mamange de ma petite plume de 25 S.A, envolée le 28/12/17 suite à une IMG.
Et maman de Marius, petit arc en ciel après la pluie, né le 2 août 2019 en super forme ❤️🌈

Sophie07
Messages : 30
Inscription : 18 décembre 2017, 09:15

Re: Un chemin bien difficile à parcourir

Message par Sophie07 » 07 mars 2018, 13:49

Bonjour à toutes,

C'est drôle, j'ai toujours l'impression - comme vous - que les rdv chez la psy durent 10 mn... Lilou, je suis vraiment désolée pour toi... J'espère que tu te sens un peu mieux. Les retours dans certains lieux sont tellement difficiles que je te comprends. Je m'habitue progressivement à retourner au CHU pour voir la psy, mais le rdv chez mon gynéco a été très compliqué car cela m'a renvoyé à l'échographie durant laquelle il a décelé un problème. L'autre jour, j'étais chez mon médecin généraliste et cela a été dur également.

J'espère que vous allez toutes bien. Je pense fort à vous et à nos étoiles.

Lilou2
Messages : 29
Inscription : 26 février 2018, 14:24

Re: Un chemin bien difficile à parcourir

Message par Lilou2 » 07 mars 2018, 13:58

Bonjour les filles
Après le rdv lundi avec la psy hier était celui du rdv avec mon gynéco.
Je pensais que lundi avait été terrible ce n'était rien à coté de ce que j'ai vécu hier. Les larmes n'ont cessé d'être présentes. Écho de contrôle pour vérifier l'utérus et sa remise en place . Quelle terrible image de se vide où 2 semaines avant tu vivais encore ma merveilleuse étoile. Le comble c'est que je travaille en tant qu'infirmière dans cet hospital. je sais qu'il me faudra du temps pour retravailler.
Les filles nous sommes aussi nos psy entre nous et qu'elle chance de vous avoir. Un bon café ou thé entre nous serait fort utile 😉
À tous nos anges je pense à vous
Maman de lilou née le 25 novembre 2015
Et maman de ma merveilleuse princesse né sans vie à21 sa le 22 février 2018

Sophie07
Messages : 30
Inscription : 18 décembre 2017, 09:15

Re: Un chemin bien difficile à parcourir

Message par Sophie07 » 07 mars 2018, 14:02

Lilou, je suis vraiment désolée... Ce rendez-vous a dû être très compliqué à gérer...

Travailler dans l'hôpital en question doit être très dur. Déjà que la perspective de reprendre le travail me fait énormément peur, je n'ose imaginer ce que tu dois ressentir.

Lilou2
Messages : 29
Inscription : 26 février 2018, 14:24

Re: Un chemin bien difficile à parcourir

Message par Lilou2 » 07 mars 2018, 14:06

Parfoisje ne m'imagine ne pas reprendre. La journée d'aujourd'hui semble moins compliquée.
Comment se passe la tienne sophie?
Ma petite plume est toi?
Maman de lilou née le 25 novembre 2015
Et maman de ma merveilleuse princesse né sans vie à21 sa le 22 février 2018

Elise
Messages : 13
Inscription : 05 février 2018, 00:58

Re: Un chemin bien difficile à parcourir

Message par Elise » 07 mars 2018, 15:03

Bonjour Sophie, bonjour à toutes,
mon bébé est né le 14 décembre 2017, et j'ai vite repris le travail, pour garder la tête hors de l'eau et me prouver que la vie continue, qu'elle continuera, et qu'il faut s'en réjouir :j'en avais vraiment besoin pour ne pas sombrer trop profondément.
Aujourd'hui je quitte ce travail, pour des raisons professionnelles, mais je sens que mon moral a enfin de la place pour chuter de manière parfois vertigineuse. Et autour de moi, des femmes enceintes, partout. Ma cousine, ma collègue, 3 collègues de mon compagnon. Hier soir encore, nous avons appris au restaurant, à table avec 14 personnes, que la femme assise à côté de nous attendait un bébé pour septembre. Ce matin un courrier qui m'annonce que ma mutuelle prend en charge les frais d'obsèques de notre bébé. Et au coin de la rue, une femme enceinte, le ventre tout rond. Mes amies ne m'appellent plus particulièrement, ma famille non plus. C'est pourtant maintenant que j'ai le plus mal. Je me sens maman (c'était notre premier enfant) mais personne ne le sait. Je me sens maman qui a perdu son enfant, mais personne ne le reconnait. Ma meilleure amie a même pris ses distances, ayant apparemment peur que je sois trop dans le drame et pas assez positive. Je positive pourtant, je sais que nous y arriverons, à aller mieux, à aller bien, à être heureux même. Je me lève, je vais au travail, nous déménageons, bref, je vis. Mais ce monde parallèle qui s'est créé en moi me rend encore plus triste, car crée un éloignement fou entre mes proches et moi, avec les moins proches même. Comment répondre à la question "vous avez des enfants ?", comment expliquer que l'on vit un des moments les plus douloureux de notre vie de femme, de parents, et que ça va être long, même si ce moment est aussi plein de bonheurs, de plaisirs ? Je suis parfois en rage de réaliser combien ce sujet est tabou dans notre société : à la douleur et l'injustice de la perte s'ajoutent l'incompréhension des autres, leur manque de considération, l'interdiction parfois d'en parler, ou de montrer sa tristesse, le manque de connaissance de ce sujet qui force à se justifier... Je suis en train de me questionner sur le fait d'être plus souvent seule pour traverser ce deuil, le vivre vraiment, pour retrouver les autres plus tard, quand j'aurai moins besoin d'en parler. Aujourd'hui je devais prendre ma voiture et aller préparer quelques cartons dans ma maison, à 1h30 de notre appartement actuel, mais depuis 10h ce matin je n'arrive pas à bouger. Je vous remercie mille fois d'être là et de lire ce message, de le comprendre, et à la fois je suis tellement triste de n'avoir aucune personne de ma famille ou de mes amis à appeler dans ces moments-là.
Merci à vous, plein de tendres pensées,
Elise
maman de iann, envolé le 14 décembre 2017
maman de virgile, né le 18 mars 2019

Sophie07
Messages : 30
Inscription : 18 décembre 2017, 09:15

Re: Un chemin bien difficile à parcourir

Message par Sophie07 » 07 mars 2018, 15:15

Bonjour Elise,

Que de force dans ton message... Je suis vraiment navrée pour toi, navrée que tu vives ça aussi, navrée qu'aujourd'hui ce soit un jour "sans".

J'ai également dit au revoir à mon bébé mi-décembre. J'ai également appris plusieurs grossesses depuis, dont une ce matin. Ma meilleure amie a aussi pris ses distances, car elle est enceinte et je ne le suis plus. Les gens ne comprennent pas, ou parfois ne veulent pas comprendre, que perdre un bébé pendant une grossesse est une terrible épreuve. Oui, on perd un enfant, notre enfant. On doit dire au revoir à ce petit être qui était si bien dans notre ventre. Et malgré tout, la plupart des gens ne comprennent pas que l'on traverse un deuil, un vrai deuil. Que notre enfant a été inhumé, qu'il est sur notre livret de famille. J'ai du mal à concevoir le fait que mon enfant était bien réel, que j'ai des preuves tangibles de son existence (les photos, les empreintes de ses pieds), que je l'ai tenu dans mes bras mais que, pour les autres, il relève de la pure fiction. Quelques jours après mon accouchement, un membre de ma famille proche a eu le culot de dire "c'est bon maintenant, c'est du passé". Donc je te comprends tellement... Je ne sais pas si je peux t'aider, mais n'hésite surtout pas à écrire sur ce forum ou en message privé si tu as besoin de le faire.

Douces pensées.

Sophie

Répondre