Après une IMG, l'impact silencieux sur soi et son entourage

Sophie**
Messages : 4
Inscription : 21 mars 2018, 09:36

Après une IMG, l'impact silencieux sur soi et son entourage

Message par Sophie** » 21 mars 2018, 10:14

Bonjour,

Je m'appelle Sophie. Mon ami (je l'inclus car lui aussi a souffert et en souffre encore) et moi avons vécu une interruption médicale de grossesse en septembre 2017. Notre petit Tom est né sans vie, à 14 SA pour cause d'importantes malformations fœtales. Heureusement notre "grand" garçon de 3 ans Simon est là et nous apporte toute la joie qu'un enfant peut transmettre autour de lui.

Seulement quelques jours après l'accouchement, j'ai repris un nouveau travail (je travaille dans le secteur artistique et enchaîne de nombreuses missions dans des structures variées). Cela m'a permis de me plonger dans une activité sans pour autant mettre de côté cette épreuve et cette tristesse qui l'accompagne. J'ai beaucoup lu de témoignages et de livres permettant de mieux comprendre et intégrer ce deuil. Cette peine a eu la force de libérer ma parole à l'égard de personnes et d'événements dans lesquels je ne me reconnais pas. Ce petit Tom m'a quelque part transmis une énergie nouvelle.

Mais cette énergie est aujourd'hui ternie par une terrible anxiété. J'ai terminé mon travail début février et me retrouve donc à la maison. Je m'occupe, mais je fais un véritable transfert d'angoisse sur mon garçon Simon. Je crains qu'il lui arrive quelque chose de grave, qu'il disparaisse à son tour. A la moindre petite infection (et il les enchaîne car il est en petite section de maternelle!), au moindre bleu sur sa peau, au moindre signe de fatigue, je panique littéralement. C'est une réaction incontrôlable, irrationnelle qui me stresse et m'épuise (je peux ne pas en dormir). J'essaie de me raisonner, j'en échange avec mon ami (mais pas trop, de peur de lui communiquer ce stress) mais j'ai beaucoup de mal à gérer cette inquiétude permanente.

Je sais que j'approche de la date d'accouchement que devait être celui de Tom, je sais que d'être sans activité me renvoie en pleine face sa perte et je sais aussi que je suis enceinte de quelques semaines! Cette nouvelle est bien sûr réjouissante, mais je ne fais que me focaliser sur mon garçon Simon qu'il soit en pleine forme et n'ait aucun bobo. C'est une réelle répercussion du décès sur le vivant. Je revois la psychologue du CHU bientôt car j'en ai grandement besoin. Mais je voulais savoir si certain.e.s d'entre vous avez connu cet effet boomerang, cette sensation de pouvoir perdre ce qui est là à tout instant ?

Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire. Au plaisir de vos retours :)

J'espère que la reconstruction est en bonne voie pour vous et que les perspectives sont heureuses !

Sophie

Ann312
Messages : 533
Inscription : 22 février 2018, 16:27

Re: Après une IMG, l'impact silencieux sur soi et son entourage

Message par Ann312 » 21 mars 2018, 11:03

Bonjour Sophie,

Je me permets de répondre même si je ne pense pas pouvoir beaucoup t'aider, parce que mon fils était mon premier enfant et que je suis toujours en congé maternité.
Mais dès la 2ème ligne de ton message, les larmes sont montées. J'ai perdu mon petit Tom, comme je l'appelle aussi.. 💕
J'ai été terrorisée dès notre retour de la maternité qu'il arrive quelque chose à mon homme. J'étais même presque à lui interdire d'aller travailler en scooter. C'est très différent de ce que tu vis, je le sais bien, mais je pense que perdre notre enfant nous rappelle combien la vie est fragile et nous avons peur que tout s'écroule autour de nous. Cette peur de se retrouver seule.. Je pense que cette réaction est humaine même si je tente de me raisonner. Je sais que je finirai par y arriver. J'en ai beaucoup parlé surtout pour extérioriser ses peurs. Si tu n'oses pas trop en parler avec ton homme, je pense que tu as raison et que le rdv chez la psy te fera du bien. C'est déjà positif que tu aies réussi à exprimer tes peurs sur ce forum.

Je te souhaite beaucoup de courage, en espérant que d'autres témoignages t'aideront plus que le mien. Ce prénom et cette façon d'appeler ton fils... je ne pouvais pas rester silencieuse.. je souhaitais juste t'envoyer un message de soutien.

Plein de bisous à nos petit Tom.. 💕
Anne,
Maman de Tom, notre petit coeur né sans vie le 1er mars 2018.. 💕
Et de Maxence, notre arc en ciel né le 7 mars 2019 💙

Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis - Victor Hugo

Sophie**
Messages : 4
Inscription : 21 mars 2018, 09:36

Re: Après une IMG, l'impact silencieux sur soi et son entourage

Message par Sophie** » 21 mars 2018, 12:07

Merci pour ce précieux retour Anne.
Oui, nous avons choisi là un bien joli prénom je suis d'accord avec toi! Et nous penserons à nos petits Tom sans cesse :)

Jujupepette
Messages : 26
Inscription : 16 janvier 2018, 22:36

Re: Après une IMG, l'impact silencieux sur soi et son entourage

Message par Jujupepette » 21 mars 2018, 22:17

Bonjour Sophie,

J'ai moi aussi un grand garçon qui a bientôt 4 ans et j'ai perdu ma fille à 30 semaines de grossesse il y a 2 mois maintenant suite à une Img pour graves malformations renales...Et je vis exactement les mêmes sentiments que toi. Je suis totalement flipee pour mon fils et mon conjoint. J'avais déjà vécu des deces de proches mais ça ne m avait jamais plongé dans ce genre de pensées. Jai limpression que ca va un peu mieux mais juste zpres etre rentree de l hopital j allais tres souvent dans la chambre de mon fils voir s il respirait bien la nuit...
Malheureusement je ne peux pas t'aider car j'en ai pas encore parlé à la psy, je l'ai vu 2 fois depuis l IMG mais je n'ai pas abordé ça. Dans 15 jours elle m a proposé de participer à un groupe de paroles de parents endeuillés je pense que je vais y aller et justement essayer de parler de ça.

J imagine que t'as nouvelle grossesse doit aussi te chamboulé pas mal et peut être pas t aider à t apaiser..

Je te souhaite de trouver un peu de tranquillité

Mimai
Messages : 40
Inscription : 09 mars 2018, 13:24

Re: Après une IMG, l'impact silencieux sur soi et son entourage

Message par Mimai » 21 mars 2018, 22:58

Bonjour Sophie
Comme je te comprends... En 2008 j ai perdu mon mari d un cancer foudroyant en 4 mois de temps et ce juste après notre mariage et 8 ans d amour...
De la j ai commencé à avoir cette peur de perdre les êtres chers...très proche de ma grand mère je l appelais ss cesse si elle le répondait pas c était le drame j harcelais ect je me suis mm vu quitter le boulot pour la voir physiquement .
Tout ça c est apaisé une fois que j ai eu ma fille mon aîné (4 ans )
Mais le 24 décembre j ai perdu mon oncle d un arrêt cardiaque en voiture il venait chez moi pour fêter Noël...et la rebelotte re peur pour mes proches ma grand mère et mon nouvel homme en mode harcèlement téléphonique Sms ect...ça répond pas je débarque j ai mal au ventre ect...affreux... Je dors pas quand il part qu boulot le matin ect...
Et là le 07 Mars 2018 j accouche de la petite fille a 23SA morte in utero... Et tout comme toi j ai peur... Ma fille ... Mon homme... Ma grand mère...
Moi aussi je souhaite voir une psy mais pas de place...

loulou1
Messages : 73
Inscription : 25 mai 2016, 14:20

Re: Après une IMG, l'impact silencieux sur soi et son entourage

Message par loulou1 » 22 mars 2018, 16:15

Bonjour Sophie,
L img a effectivement un impact tres important sur mos angoisses et nos rapports avec nos proches.
Depuis mon img en juin 2016 plus rien à été pareil avec mon fils 4 ans...j etais une mere super cool tres confiante.. ..
J ai l impression que tout peut basculer alors je suis toujours en alerte....
Le temps va t aider à t apaiser et à prendre do recul par rapport aux angoisses
Le psy peut t aider dans ce chemin
Tendres pensees
Loulou1

MathisMonPetitCoeur
Messages : 280
Inscription : 12 août 2017, 09:26

Re: Après une IMG, l'impact silencieux sur soi et son entourage

Message par MathisMonPetitCoeur » 26 mars 2018, 09:02

Bonjour Sophie, ton post me parle particulièrement... J'ai une petite fille de 4 ans, et l'anxiété post-IMG que j'ai transférée sur elle est terrible ... j'ai vécu tout ce que vous racontez : vérifier la nuit si elle respire, angoisser pour un rien, et en avoir du mal à dormir tellement les angoisses nocturnes sont opressantes...
Et du coup la culpabilité se fait encore bien ressentir, car elle n'y est pour rien là pauvre ! Alors vive le cercle vicieux !
Ma petite puce a beaucoup d'eczema depuis l'envol de son petit frère, ça me fait mal de voir son corps réagir comme ça à tout ce chamboulement. .. et ça me fait mal de voir comme elle est zen avec son père quand je ne suis pas là, alors qu'elle est si nerveuse avec moi !
J'essaie de prendre sur moi, et de paraître le plus détendue possible, mais les enfants ne s'y trompent pas, ils ont des antennes pour détecter nos émotions cachées !
Alors depuis que j'ai repris le travail en janvier, je suis moins présente, moins pesante sûrement, et le quotidien a repris le dessus... Mais les angoisses sont toujours là, et mes nuits très entrecoupées, ce qui me rend très fatiguée, et du coup doublement anxieuse !
Bref, encore un long chemin à parcourir... j'hésite à aller consulter, ou peut-être faire un peu de sophrologie... et je pense que si une nouvelle grossesse se présente, ce sera inévitable !
Et pourtant, parallèlement, je relativise sur plein de choses du quotidien, de la vie en général, en me disant que la vie est belle, qu'il faut profiter de chaque instant et des petits bonheurs simples... nos anges nous ont donné une force, dont plusieurs mamanges parlent, qui nous font voir le bon côté des choses et aller de l'avant... Mais les angoisses qui ressurgissent malgré tout ne sont pas rationnelles, pas contrôlables, et c'est ça qui est dur à gérer...
Surtout quand d'autres malheurs viennent se greffer... pour ma part, j'ai vécu le décès accidentel d'un collègue de travail, 1 semaine avant l'annonce des malformations de mon petit garçon, le décès de mon grand père 2 jours avant mon IMG, et j'ai mes 2 beaux parents qui sont tous 2 très malades... c'est un calvaire pour moi d'aller les voir, d'affronter la maladie, le déclin, la mort, et l'idée que tout peut s'arrêter d'un seul coup.... Et je sais que ces situations ne sont faciles pour personne, c'est tellement angoissant...

Alors plein de courage à toutes pour gérer ce double effet kiss cool ! Et douces pensées à nos anges qui veulent nous voir heureuses....💗
Sophie, Maman d'une Magnifique Princesse d'amour en 2013 👸💖, Mamange d'un petit Prince d'amour le 10 août 2017 😇💚🌟 à 31 SA pour syndrome polymalformatif, et Mamange d'une petite Princesse d'amour le 16 août 2018 😇💜🌟 à 22 SA pour RPM

Répondre