Suis-je dans le déni?

Titou2018
Messages : 93
Inscription : 10 décembre 2018, 17:58

Suis-je dans le déni?

Message par Titou2018 » 23 décembre 2018, 11:54

Suis-je dans le déni, ou suis-je sans coeur, inhumaine?...

Bonjour, j'avoue que la question me taraude depuis qq jours...

J'ai perdu mon petit Ethan le 22 novembre dernier des suites d'une RPM inexpliquée...bien évidemment, il est mon fils, mon fils tant attendu, sa chambre est là, prête..son parrain était désigné (le papa de ma fille) ... mais il est déjà intégré dans ma tête que jamais il ne m'appelera maman, que jamais je ne fêterai son anniversaire, que toutes les décos faites pour lui dans sa chambre ne "servent plus à rien" comme dit sa grande soeur, mais je ne m'évertue pas à l'imaginer plus grand, plus tard...je ne sais pas si je m'y refuse, si je n'en vois pas l'intéret...

voilà, j'ai l'impression de réagir "beaucoup mieux" que les témoignages que je lis partout ou je le peux...quand j'ai l'impression de redevenir "lucide" d'un coup et que je me dis que mon fils, mon petit garçon est décédé...que je l'ai tenu dans mes bras pour ses derniers instants...quand je réalise, de façon concrète est factuelle que j'étais enceinte il y a encore 1 mois et 2 jours, que mon petit homme bougeait parfaitement bien, qu'il était en vie...j'ai l'impression que ce n'est pas réel tellement l'événement est dramatique...et que face à un tel drame je devrai plus bas que terre...j'ai l'impression d'être horrible, d'être nulle pour ne pas utiliser de mots plus vulgaires...

je sais qu'ici je peux parler en toute ouverture, et qu'on ne me jugera pas, mais j'ai l'impression d'être indigne...en vous parlant en toute honnêteté, je sais que j'ai eu un fou rire avec mon mari 7 jours après...que nous avons refait l'amour 10 jours après...nous parlons énormément lui et moi, et il suffit que je vois une scène d'accouchement à la télé, ou le bruit d'une machine d'écho pour m'effondrer...ou de recevoir le bracelet fait en l'honneur de mon fils pour craquer...je sais que c'est là pas loin, que les larmes montent plus vite que d'habitude lors d'une scène d'émotion, d'une scène touchante...

j'essaye de comprendre...suis je dénuée de sentiments, de coeur? n'aimais-je pas assez ce petit miracle? pourquoi est-ce que j'ai l'impression parfois d'être plus (et je ne sais pas quels mots choisir) "apaisée? dans le recul?" je ne prends ni antidépresseurs ni anxiolytique qui expliqueraient ce "comportement"...on a l'impression que rien n'est arrivé quand on me voit, quelques jours après j'avais déjà un ventre plat, la poitrine a nouveau plate..je suis retournée dans les magasins pour m'acheter des vêtements, faire des cadeaux à mon mari, ma fille...je me suis offert des bijoux "souvenirs", ou des pierres naturelles encourageant la fertilité, la grossesse...

de nature, je ne suis pas du tout optimiste, mais aurai-je un certain espoir en moi? est-ce que je sens que je l'aurai cet enfant?...pourtant à l'heure actuelle, mon corps est mal physiquement : infection urinaire puis du rein, utérus retroversé qui me fait mal, kyste sur les ovaires, aucun RDC pour l'heure...et une colopathie qui s'aggrave...ou alors est-ce que j'ai intégré que jamais je ne serai maman?

je suis perdue, quand je m'interroge en vous écrivant je me dis que je ne sais même pas ce que je ressens pour l'avenir : conviction ou résignation...mon mari n'a pas d'enfants et c'est le rôle que j'aimerai lui permettre...

pour l'heure nous avons adopté un petit chiot qui nous occupe beaucoup, nous avons bcp d'amour à donner...

en me lisant, pensez vous que je sois insensible? plus atteinte que je ne le pense? suis je une mauvaise personne?

j'entendrai/lirai tous vos avis, j'aimerai juste (me) comprendre
Mamange d Ethan (22 SA +5)...je t aime mon ange..

Avec beaucoup d emoi
Et un peu de lui
Ton papa a fait de moi
Une enceinte de vie

Lydia
Messages : 11
Inscription : 20 août 2018, 14:41

Re: Suis-je dans le déni?

Message par Lydia » 23 décembre 2018, 14:25

Bonjour ,

Cela fais maintenant 4 mois que mon ange Mia nous a quittée . En te lisant je me suis retrouvée un peu dans ce que tu peux ressentir . Le premier mois j’ai pleurée oui c’est vrai mais pas assez à mon goût . J’avais également ce sentiment de ne pas être assez triste par rapport aux filles du forum ..
Je n’ai jamais rien laissée paraître devant mon entourage ( encore aujourd’hui je l’avoue) ..
Mais à l’heure d’aujourd’hui, tout me revient en pleine tête, je suis triste , je pleure , je suis si vide , elle devrait être avec moi en cette période mais non .. Je ne l’aurais jamais et je pense que je réalise que maintenant.. Par moment j’ai même l’impression d’être bipolaire .. un rien pourrait me faire pleurer alors que 5 minutes avant je riais ..

Ne te pose pas de questions , laisse venir tes sentiments comme ils viennent , tu n’es pas nulle , chaque personne réagit différemment et avance à son rythme ..
Ne sois pas trop dure envers toi même , l’épreuve que nous vivons et sans doute l’une des pires choses au monde ..

Douce pensée à ton ange Ethan
Maman de Lizéa #07/02/14 💕

Mamange de mon étoile Mia 👼❤️ #31SA+4. #16/08/18
Je ne t’oublierais jamais, je t’aime plus que tout ❤️

Maman de Léo, mon bébé arc en ciel 🌈💙. #31/08/19

Titou2018
Messages : 93
Inscription : 10 décembre 2018, 17:58

Re: Suis-je dans le déni?

Message par Titou2018 » 23 décembre 2018, 15:40

Merci Lydia,

c'est vrai, je pense qu'à la date supposée de l'accouchement, le 30 mars, ça va être horrible, je suis en plus sensée reprendre le travail à ce moment, là, mais je me ferai arrêter, je ne pourrai pas...

quel drame tout ça...ce n'est tellement pas dans l'ordre des choses...
Mamange d Ethan (22 SA +5)...je t aime mon ange..

Avec beaucoup d emoi
Et un peu de lui
Ton papa a fait de moi
Une enceinte de vie

funkizzy
Messages : 181
Inscription : 02 novembre 2018, 16:31

Re: Suis-je dans le déni?

Message par funkizzy » 24 décembre 2018, 00:46

Bonjour Titou !

Je me permets de repondre car le titre m a interpelée... et le message j'aurais presque pu l'écrire mot pour mot !

Ma fille est décédée il y a 18 jours, même pas un mois ! C'était une img, nous l'avions choisi, murement réfléchi, nous l'avons accompagnée toute sa vie in utero, jusqu'à la dernière seconde. Et aujourd'hui. ... je vais bien.
J hallucine littéralement de dire ca, mais j'ai vraiment l'impression que ca va, et du coup je me dis tellement que ca ne devrait pas aller que j'en viens à me poser comme toi la question d'un déni....
Et en même temps quand j élabore le déni je me dis que ce n'est pas ca : ma fille je ne nie pas qu'elle soit morte et qu'elle ne sera plus jamais là, je ne nie pas qu'elle ait existé (même si comme toi j'ai l'impression que tout ca n'était pas réel, et surtout tellement loin !), je ne nie pas non plus que j'ai été triste, très triste. Mais je n'ai plus le sentiment de tristesse comme j'ai pu le ressentir aux débuts.
Aujourd'hui j'arrive à écouter sa musique sans pleurer, même avec le sourire du souvenir, j'arrive à parler d'elle, du fait qu'elle soit morte, à raconter l'accouchement, même si j'ai les larmes qui montent (mais je les avais aussi en racontant celui de mon ainee).... bref je me sens pleine de sérénité en pensant à Rozen. Il me manque de savoir que ses cendres ont été dispersées, que ses faire parts ont été reçus. .. et j'ai la sensation que son histoire aura son point final.
Maintenant je ris , fais des blagues, je me sens souvent légère, on a repris les câlins dès la fin de mes saignements (hier quoi 😅) mais ce n'était pas l'envie qui manquait avant, bref je me sens vivante...
J'ai parfois mar contre une drole d'impression, quand quelque chose me fait très très fort penser à elle, je sens des fourmillements dans mon ventre, pas pour désigner "le vide", mais pour me rappeler "la place qu'elle occupait ". Ca fait tout le tour de tous les endroits où je la sentais, c'est très bizarre!

De même je n'ai pas l'envie sans cesse de l'imaginer, noel ne me fait pas "mal" par son absence , les autres femmes enceintes non plus .. tres basiquement parce que je sais que SON histoire à elle s'est terminée là où elle le devait, que c'est ma fille, ca le restera toujours , elle a une place extremement importante pour moi, mais ce ne sera plus une place physique.

Bref, je me sidère d'écrire tout ca, et en même temps je sais qu'il fait suite à un travail que je fais depuis l'annonce de ses 1eres malformations visibles. J'ai très très peur d'être dans le déni également, j'aipeur que tout me retombe dessus par hasard dans quelques mois, années. ... et en même temps même si c'est ca : que pouvons nous y faire ? Si notre cerveau estime qu'aujourd'hui il est plus sain pr nous de mettre tout ca à l'écart et d'y revenir plus tard, c'est que c'est ce qu'il y a de mieux ... gardons juste en tête nos anges si jamais un jour on se sent tristes ou en colère sans raison sur une longue période. ... et peut être que le lien se fera à ce moment là ? ?

En tous cas je suis SURE que tu n'es ni insensible ni que tu ne l'as pas assez aimé ou autre : tu effectues juste ton travail différemment, ta réflexion avance à sa façon.
C'est peut être justement parce qu'avant ca tu l'as suffisamment aimé ? Que tu as su suffisamment t'écouter aux bons moments ?

Je ne l'ai pas fini, je suis partie en vacances chez mes bp là et pas du tout envie de le continuer dans ce contexte, mais je suis en train de lire un livre qui peut peut être t'intéresser : "la mort le deuil la vie".
L'auteur axe son livre sur le fait que justement après "tout ca" il reste avant tout la vie, pour nous, et qu'on a toujours autant le droit de la vivre pleinement. Elle arrive aussi assez bien je trouve à donner "un sens" (enfin à mes yeux en tous cas) , aux morts de nos touts petits .... bref il est surement un peu décalé pour plein de parents, moi je me retrouve dedans pour l'instant (mais je suis loin de l'avoir terminé ).

Voilà. .. je ne sais pas si tout ca te fera écho, moi aussi je suis en quête de compréhension, j'ai d'ailleurs été revoir la psy 1semaine après l'accouchement exactement pr cettz raison, je suis arrivée en expliquant que j'avais besoin de me comprendre .... parce que je ne me reconnais ni dans la plupart des temoignages , ni dans le regard de ce que les autres attendent de moi.
T'écrire ce message m'a fait du bien en tous cas, il me permet de continuer à mettre des mots sur certaines choses, c'est une première étape pour comprendre. ..

Bonne soirée !
Maman du ciel d'une première étoile, le 28.08.14
Maman d'une petite poulette les deux pieds sur terre le 12.02.16
Maman d'une seconde étoile super filante , 03.18
Et maman de Rozen, ma petite étoile toute brillante, le 05.12.18

Titou2018
Messages : 93
Inscription : 10 décembre 2018, 17:58

Re: Suis-je dans le déni?

Message par Titou2018 » 24 décembre 2018, 13:16

merci pour ton témoignage et pour t'être livrée..
je pense que c'est le propre des forums, le virtuel encourage comme un confessionnal...
pour ma part (et je ne dis surtout pas que c'est pire ou mieux, ou qu'une situation génère plus ou moins de douleurs) je n'ai pas eu de délai pour savoir ce qui allait m'arriver, ça n'est pas une IMG pour mon cas, mais une interruption soudaine de cette grossesse, générée par on ne sait quoi...puisque notre fils allait bien, et n'avait aucun souci...je n'ai pas eu à prendre de décision, à anticiper ce qui allait m'arriver...et en ça, je me dis que je devrai être bien plus abattue..
je ne sais pas si je pourrai un jour être la maman de l'enfant que désire tant mon compagnon...je sais que j'avais ce petit être en route qui nous annonçait la réalisation de nos rêves...A ce Noel, je devais diffuser ma liste de naissance...
j'ai 37 ans...l'âge avance, les risques avérés aussi...en plus de ceux qu'on ne décèle pas ou qu'on ne sait pas expliquer

pour le livre, j'en ai trouvé un qui aborde TOUS les sujets du deuil périnatal, un livre du Québec, de 2005 mais complet "les rêves envolés"...
merci pour cet échange, si il nous aide, toi et moi, ou d'autres je trouve que c'est une avancée de plus...
Mamange d Ethan (22 SA +5)...je t aime mon ange..

Avec beaucoup d emoi
Et un peu de lui
Ton papa a fait de moi
Une enceinte de vie

Titou2018
Messages : 93
Inscription : 10 décembre 2018, 17:58

Re: Suis-je dans le déni?

Message par Titou2018 » 25 décembre 2018, 18:08

Retour de couche ce 25 décembre...est-ce un cadeau...un présage?
beaucoup de femmes le vivent très mal, d'autres y voient la machine qui se remet en route, je ne sais pas...trop ce que je ressens, ni abattue, ni heureuse....j'ai l'impression d'être limite sereine/confiante...
Mamange d Ethan (22 SA +5)...je t aime mon ange..

Avec beaucoup d emoi
Et un peu de lui
Ton papa a fait de moi
Une enceinte de vie

Baab
Messages : 300
Inscription : 29 mai 2018, 06:57
Localisation : Orleans

Re: Suis-je dans le déni?

Message par Baab » 25 décembre 2018, 21:07

Bonsoir, les sentiments qui nous traversent sont completement variés et au antipode.
Jai perdu ma fille le 8 mai 2018.
3 semaines apres j etais a un anniversaire et jai reussi a rire... cetait tellement culpabilisant... et on se dit elle devrait etre la... il faut le temps de realiser ce qui nous arrive.
J ai réellement sombrée 2 mois 1/2 apres ou jai du prendre antidepresseur et anxiolytiques. Jai ete mal 1 mois 1/2
Il faut malheureusement etre mal pour remonter... jai toujours la vision de couler au fond de la piscine pour remonter.
Je suis suivi psychologiquement et ca ma aide a comprendre que chacun vit le deuil a son rythme , suivant son vecu, son temperament , si l on a deja des enfants et quil faut faire bonne figure... Si vous etes de nature a ne pas vous laisser aller , le deuil sera aussi ds ce sens. Ce qui n enleve rien aux sentiments pour nos bebes.
On a peur d etre jugé mais les autres ne savent pas et ou il est ecrit ce que doit etre un deuil....
Mamange de louna dcd a 38 sem le 8.05. 2018 suite a une rupture uterine non diagnostiquée.
Fc le 25.03.19 a 7 sem
Fc le 18.09.19 a 10 sem et 2e rupture uterine.
Syndrome AntiPhosphoLipide obstetrical ( auto anticorps responsables de pb de coagulation)

Titou2018
Messages : 93
Inscription : 10 décembre 2018, 17:58

Re: Suis-je dans le déni?

Message par Titou2018 » 25 décembre 2018, 21:39

merci à toutes pour vos apports, en fait ma question vient du fait, que je n'ai pas du tout confiance en moi, je ne m'aime pas et par dessus tout je suis tjs négative, pessimiste, peu tourné vers l'avenir...ou du moins sans être dans le "et si jamais..."

je me dis quand même que je viens de vivre la pire des épreuves...mon bébé, mon fils, mon enfant, mon Ethan est mort...
je suis une maman qui a perdu son enfant, qui a perdu celui qu'elle n'espérait jamais avoir, l'être tant désiré, et en parfaite santé, dans le cadre d'une grossesse "spontanée" (inespéré dans mon cas : 7 ans pour avoir ma fille), qui plus est j'ai 37 ans...et je me trouve relativement "posée"...est-ce que ça me met dans une situation ou je peux me faire plaindre, ou il y a de la compassion et ai-je besoin de ça? pourtant, je n'en parle pas à part avec mon mari et sur ce forum...pourtant, certaines images ou cauchemars me font même saigner du nez...mon corps a réagi fortement, puisque j'ai fait un œdème traumatique, un ulcère et diverses complications...
je n'aurai peut etre plus jamais le bonheur d'avoir un enfant, de permettre à mon mari d'etre papa, je n'aurai jamais d'explications au décès de mon enfant, et pourtant je suis là, debout et j'avance...1 mois et 3 jours après...
je suis aussi sociable et solitaire, et je vois bien que quand je vais marcher, quand j'écoute de la musique, que je cuisine, mon cerveau part vite dans des pensées...mais je me surprends à etre positive, à être optimiste...serait ce ce que j'en aurai tiré de ce drame? pourtant je ne voulais pas le vivre...je ne voulais pas apprendre de ça...ni en tirer de leçon...
je voulais juste être maman...
Mamange d Ethan (22 SA +5)...je t aime mon ange..

Avec beaucoup d emoi
Et un peu de lui
Ton papa a fait de moi
Une enceinte de vie

funkizzy
Messages : 181
Inscription : 02 novembre 2018, 16:31

Re: Suis-je dans le déni?

Message par funkizzy » 26 décembre 2018, 01:23

Au vu de ce que tu racontes Titou tu n'as pas l'air d'être dans le déni. ... ton corps réagit, ta réflexion aussi. ..
Mais on ne réagit pas toutes pareil .... et plus deroutant encore : parfois la vie met sur notre chemin des épreuves qui demandent tellement de ressources pour être dépassées, que ces ressources que nous trouvons en nous peuvent nous changer ....

Ces drames ne sont pas là "pour" nous apprendre des choses/ que l'on en tire une leçon ... mais on peut qd même constater que de tout ca on en ressort avec "quelque chose de différent ", des choses en plus ou en moins, des choses qui resteront pour toujours et d'autres juste pour quelques jours/mois/années....
Maman du ciel d'une première étoile, le 28.08.14
Maman d'une petite poulette les deux pieds sur terre le 12.02.16
Maman d'une seconde étoile super filante , 03.18
Et maman de Rozen, ma petite étoile toute brillante, le 05.12.18

Titou2018
Messages : 93
Inscription : 10 décembre 2018, 17:58

Re: Suis-je dans le déni?

Message par Titou2018 » 26 décembre 2018, 18:55

oui tu as raison
je pense quand même qu'il y a une part de déni, dans le sens ou j'ai l'impression que ça n'est jamais arrivé, tant c'est tragique...
Mamange d Ethan (22 SA +5)...je t aime mon ange..

Avec beaucoup d emoi
Et un peu de lui
Ton papa a fait de moi
Une enceinte de vie

Répondre