Un peu d'espoir pour se relever

Lisa24
Messages : 2
Inscription : 03 juillet 2019, 17:32

Un peu d'espoir pour se relever

Message par Lisa24 » 03 juillet 2019, 18:12

Bonjour à toutes et à tous

J'ai longuement hésité avant d'envoyer ce message. J'ai pourtant lu bcp de vos témoignages sans pour autant trouver la force de le faire à mon tour. Peut-être qu'aussi je me suis dis que les sujets existants étaient suffisant, que j'arrivais à m'identifier dans quasi tous les sujets. Sauf qu'aujourd'hui j'ai eu besoin d'écrire, en esperant secretement que quelqu'un me donnera la recette miracle même si j'ai bien compris qu'il n'y en avait pas, a part peut etre le temps...

J'ai subi une IMG à 29 semaines de grossesse il y a maintenant 10 semaines et je suis donc dans ma semaine théorique d'accouchement.
Une premiere grossesse qui se passait tellement bien, j'ai tellement aimé être enceinte. Je vis à Londres avec mon mari et jusqu'a la 26eme semaines de grossesse nous etions suivi la bas, jusqu'a ce que je décide de faire une echographie en France pour montrer notre petit bout à ma mère. C'est la que ma vie a vriller, sans vraiment comprendre ce qu'il se passe j'entends que mon bébé a peut etre une anomalie.. cette echo "fun" se transforme en cauchemar et qui plus est, la veille de notre mariage. Ca me parait tellement dure de raconter tt ca en quelques lignes...

Tellement d'émotions et de sentiments ces derniers jours, je serai incapable de tous les lister. Mais surtout tellement de questions. Car j'ai choisi de me tourner vers l'avenir, de croire en la vie meme si elle nous a foutu une sacrée claque et que je suis terrorisée, effondrée et profondement vide.

Mon message est certainement très décousu, je prefere ne pas le relire par peur de finalement ne pas l'envoyer. Peur d'aller encore plus mal en m'ouvrant aux autres. Je ne sais pas vraiment ce que j'attends, j'aimerai tellement lire des choses positives, que d'autres personnes avant moi vont mieux, ont réussi a s'accrocher, ont réussi à avoir des enfants, ont retrouvé un sens à leur vie ou peu importe quelles petites étapes leur ont permis d'avancer. Car moi je me sens bloquée, j'etouffe, je ne sais pas ce que je vais et veux devenir, tout ce que j'attendais c'est de rencontrer notre petit bout et de démarrer notre vie à trois. Jamais je n'aurai pu imaginer un autre denouement. Et pourtant c'est le cas alors maintenant il faut que je me reconstruise, pour le bien de mon mari avant tout. Il le mérite et pour lui (et je l'espere pour moi) je veux aller mieux.
Maman d'un petit bout, Nolan, né sans vie le 24/04/2019 (IMG à 29 semaines de grossesse)

Fanou
Messages : 47
Inscription : 12 décembre 2018, 19:39

Re: Un peu d'espoir pour se relever

Message par Fanou » 03 juillet 2019, 21:11

Bonsoir Lisa,

Je suis désolée de t’accueillir sur Petite Emilie.
Comme tu le dis, il n'y a pas de recette miracle, cependant c'est vrai qu'avec le temps on apprend a vivre avec cette douleur et les moments deviennent beaucoup plus doux.
J'ai vécu également cette épreuve de l'IMG il y a 3 ans et il y a des petites victoires qui remonte le moral, il faut essayer d'y prêter attention.
Et oui bien sur une grossesse est tout à fait possible après ça si le gynécologue te donne le feu vert.
Es tu suivi par un psychologue ? Pour ma part, cela m'a beaucoup aidé aussi à remonter la pente.

N'hésites pas à venir sur le forum parler, tu y trouveras que des mamanges bienveillantes.

Douces pensées à toi
Stéphanie
Equipe de modération de Petite Emilie

dabaubin
Messages : 51
Inscription : 02 juin 2019, 08:14

Re: Un peu d'espoir pour se relever

Message par dabaubin » 04 juillet 2019, 00:47

Bonjour Lisa,
J'aimerai beaucoup avoir une baguette magique pour que plus personne ici ne souffre... Mais ça n'existe pas.
C'est encore très tôt pour moi la perte de notre puce, je ne pourrais donc pas répondre aux questions que tu te poses sur l'avenir puisque je me pose les mêmes...
Néanmoins, je ne sais pas si c'est la même chose pour toi, mais pour ma part, j'ai l'impression que les choses ont évoluées en 2 mois... D'une douleur très aiguë qui empêche tout autre chose d'exister (gérer le quotidien ect...), je suis passée à une douleur plus chronique, laissant place à la gestion du quotidien mais avec 'une ombre qui plane'...
Aujourd'hui, j'ai décidé de écouter, de prendre soin de moi, ne rien m'imposer et accepter de vivre mes émotions telles qu'elles arrivaient... Pour l'avenir, même si je sais qu'il n'y a que très peu d'espoir pour une 3eme grossesse menée à terme, j'ai décidé de ne rien décider pour l'instant...
Tu dis qu'il faut que tu te reconstruise pour me bien de ton mari, c'est une très belle preuve amour, mais je crois que tu pourrais le faire aussi pour toi !
Courage pour cette semaine spéciale... J'appréhende ce moment, je partage ton sentiment effondrement et de vide...
maman d'une princesse née à 27+7 en 2013
maman d'une étoile envolée le 17 avril 2019

MariEve
Messages : 342
Inscription : 09 novembre 2018, 05:24

Re: Un peu d'espoir pour se relever

Message par MariEve » 04 juillet 2019, 02:00

Bonsoir Lisa,

Comme je te comprends.. ce 1er paragraphe, j'aurais pu l'ecrire mot pour mot il y a quelques mois.

Et actuellement j'ose enfin dire que je vais mieux, mes journees se font la plupart du temps sans difficulté, mes emotions se sont bien apaisées, j'arrive a parler de mes bébés plus tranquillement. Je ne dis pas que tout est gagné, je n'ai pas suffisamment de recul et je ne sais pas si je le dirais un jour, mais je vis bien plus tranquillement actuellement.

Alors oui, pas de recette miracle si ce n'est accepter ce qui vient et laisser passer, cette chose que je trouvais si difficile a mettre en application depuis des annees, j'ai l'impression de reussir a l'appliquer maintenant.

Chaque histoire est differente, on a tous un passé qui nous a modèlé differemment, on a tous des ressorts differents qui feront qu'un levier marchera super chez quelqu'un et pas sur un autre. Alors, j'oserais seulement te suggerer d'ecouter ta petite voix interieure pour sentir ce qui te fera du bien, pour oser essayer une ou des propositions qui te sera suggérée, peut etre pas aussitot, mais au moment qui te semblera bon.

Et en vrac, voici des outils sympas : psy, amis, shiatsu, EMDR, hypnose, auto-hypnose, osteopathie, massages englobants, phytothérapie, pierres semi-precieuses, jardinage, meditation ou au moins la pleine conscience, rencontres inspirantes (la il faut la contribution du hasard qui sait quand meme encore faire bien les choses), sport, homeopathie, acupuncture, réflexologie, sophrologie, kinesiologie, micro-kine, magnetiseur, bricolage, loisirs creatifs, couture, cuisine, peinture, ecriture, rencontre avec d'autres parents endeuillés (assos..), film ("Et je choisis de vivre"), livres (il y en a des tonnes, soit sur des temoignages 'similaires', soit de philosophie, de psychologie, de romans, de bd..), croyances au sens large (spiritualité, mysticité, religion..)... et tant d'autres...

En tout cas, je voulais te dire "bravo" d'avoir sauté le pas d'ecrire ici, c'est une sorte de main tendue et il y aura toujours quelqu'un pour y repondre ici.
Maman de 3 petits garçons :
Jules né le 19/01/16
Nolan né sans vie le 14/09/17 (IMG à 13SA)
Paul né sans vie le 25/10/18 (IMG à 36SA)

Lisa24
Messages : 2
Inscription : 03 juillet 2019, 17:32

Re: Un peu d'espoir pour se relever

Message par Lisa24 » 04 juillet 2019, 19:31

Merci a toutes les trois pour ces réponses. Cette lecture m'a apaisé, moi qui redoutait enormement d'écrire. Je réalise que nous traversons toutes la même epreuve, pas forcement au meme rythme ni de la meme facon mais j'ai pu voir que tous les etats par lesquels je suis passée depuis 2 mois, l'une d'entre vous l'a vécu et que cela me fait enfin réaliser que non je ne suis pas folle, ni dépressive mais simplement en train de faire un deuil, ou en tt cas d'entamer cette longue reconstruction.

J'ai eu le feu vert de mon gyneco à mon RDV des 4 semaines (j'ai voulu le faire le plus vite possible) avec retour de couches a 6 semaines. Je pense être prête pour envisager une nouvelle grossesse mais au fond je ne sais pas, cela me parait si proche mais en même temps je désire un enfant plus que tt au monde. Je passe mon temps a avoir des avis contradictoires. Se pose également la question du RDV autopsie qui aura lieu le 26 juillet - notre petit bout, Nolan, avait une rare anomalie du cerveau, la hemi megalencephalie... la neuropédiatre nous a rassuré des le début en nous disant que c'était génétique mais non héréditaire, la faute a pas de chance en gros.. sauf que j'angoisse tellement a l'idee de ce RDV et qu'ils nous annoncent quelque chose de completement différent.

Je suis d'accord avec toi @ dabaubin je pense que ma souffrance a evolué en 2 mois, que je la gere mieux au quotidien, meme si j'ai le sentiment de ne plus avoir de quotidien et que je fais au mieux pour occuper mes journees qui me paraissent si longue. Tu as raison de t'écouter et de ne rien décider pour le moment. Je réalise quon passe notre temps a nous mettre la pression pour prendre des décisions, pour prendre LA bonne décision, alors qu'elle n'existe pas et que l'essentiel dans tt ca c'est de prendre soin de soi. Malheureusement je trouve ca plus facile a dire qu'a faire et je continue a me mettre la pression pour aller mieux, sans vraiment m'écouter.

Merci @MariEve pour tt ces outils, j'en ai déja essayé quelque uns et effectivement c'est les seuls moments ou j'arrive a me vider l'esprit. Je suis sincerement heureuse de lire que tu vas mieux, je réalise a quel point la bienveillance est importante dans de telles situations, dans toutes les situations même
Maman d'un petit bout, Nolan, né sans vie le 24/04/2019 (IMG à 29 semaines de grossesse)

dabaubin
Messages : 51
Inscription : 02 juin 2019, 08:14

Re: Un peu d'espoir pour se relever

Message par dabaubin » 04 juillet 2019, 19:49

Tu as raison Lisa, la bienveillance est importante, pour moi c'est même le maître mot ! Je réalise à quel point nos amis nous aiment, ils font tellement pour nous... Alors je prends tout ce qu'ils me donnent, sans compter. Par contre, les autres, ceux qui manquent de délicatesse, ou qui pensent qu'on est passer à autre chose, même si c'est la famille, je prends mes distances. Tu as largement le droit de penser à toi, sans te soucier de l'autre. Mais je sais que lâcher prise et ne pas se mettre la pression c'est très difficile... (c'est le moment où tu as le droit de me balancer un "plus facile à dire qu'à faire !)
maman d'une princesse née à 27+7 en 2013
maman d'une étoile envolée le 17 avril 2019

Répondre