Les Amis dans la reconstruction

Répondre
Petitprince
Messages : 157
Inscription : 18 décembre 2017, 17:53
Localisation : Gironde

Les Amis dans la reconstruction

Message par Petitprince »

Bonjour à toutes,
Je voulais avoir des avis sur l'amitié après un deuil périnatal.
J'ai deux amies d'enfance qui ont des enfants depuis longtemps, (j'ai 38ans) moi entre temps j'ai eu une img en 2017 puis un bébé espoir en 2019.
Mes amies m'ont soutenues comme elles pouvaient pendant et après cette épreuve, je ne suis pas très locale et encore moins quand je souffre, je prends beaucoup mes distances sachant que je suis déjà très indépendante de nature.
Quelques semaines après l'arrivée de mon bébé espoir, elles m'ont reprochées de n'avoir pas ete assez présente les 2 années précédentes, de ne pas partager ma grossesse, de ne pas partager "plus" l'arrivée de mon bébé hope. Pour ce qui est de partager ma grossesse je ne pouvais et ne voulais pas. Quand à l'arrivée de bébé je ne comprends pas; je trouve que c'est propre à chacun.
Je me suis excusée platement en pleurant et j'ai pris sur moi car c'etait vrai, j'ai été centrée sur moi pendant tout ce temps ; comme si j'avais été bien en dessous du niveau ; je me suis sentie jugée, incomprise, et qu'elles voulaient decider à ma place de comment je devais vivre les choses, et qu'elles me gachaient un peu ce bonheur tant attendu d'être mère.
Aujourd'hui je ne suis plus à l'aise avec elles, j'ai toujours ces reproches en tête; notamment "la terre ne s'est pas arrêtée de tourner" , du coup je n'arrive plus à me livrer, et elles continuent sur les reproches de ne pas m'ouvrir d'avantage; cela me fait de la peine, mais j'ai aussi envie d'arrêter cette relation d'amitié et de prendre mes distances pour de bon car je n'arrive plus à leur parler.
Je voulais savoir si d'autres personnes ont ces sentiments, problématique d'amitié?
Beya
Messages : 1
Inscription : 24 décembre 2018, 11:06

Re: Les Amis dans la reconstruction

Message par Beya »

Bonjour,

C'est la première fois que je poste un message, ton sujet m'a parlé 😊
J'ai 35 ans nous avons décidé avec mon mari de faire une IMG en décembre 2018 et nous avons eu notre baby hope ce 29 mars.
Je pense que nous sommes toutes différentes et que nous réagissons différemment face à ce deuil.
Pour moi le deuil périnatal a agit comme un ouragan sur mes relations amicales, professionnelles mais également familiales.
Ma famille ainsi que mes amies de longue date n'ont pas été à "la hauteur" : trop absents, trop blessants... je ne leur ai plus adressé la parole pendant de longs mois. Je les ai prévenu le plus tard possible de ma grossesse (en janvier pour ma famille) et de mon accouchement (en avril pour mes amies).
D'autres relations se sont tissées avec deux collègues et
une amie de fac qui ont su être présentes dans cette terrible épreuve et parfois trouver les mots...
Je n'en veux pas à ces "anciennes amies" et je ne leur parle plus tellement. Mes priorités sont ailleurs : mon bien être, mon mari, mon arc-en-ciel et mon étoile 🌟. Les autres passent très haut au dessus de ma tête !
Je trouve ça très dur ce que tes amies t'ont dit la terre ne s'est pas arrêtée de tourner, pour moi si la terre c'est bien arrêtée de tourner en novembre 2018 à l'annonce des malformations de mon aînée ! A part les paranges personne ne peux le comprendre car ils n'ont vu qu'un ventre (de 28sa) et pas mon bébé.
Je te comprends pour ton envie de t'éloigner. Je ne les connais pas mais vous n'avez peut être plus cette "légèreté" qui vous liait autrefois, tu n'as plus cette insouciance...
Je suis suivie par une psy depuis cette douloureuse épreuve et ça m'a aidé à faire face à ce chamboulement. Et toi es tu suivie ?
Ça peut vraiment aider à comprendre la nouvelle personne que nous sommes devenue.
Bon courage et bel été.
H.
Laure77
Messages : 94
Inscription : 02 juin 2020, 16:11

Re: Les Amis dans la reconstruction

Message par Laure77 »

Bonsoir,

Comme vous, je suis très déçue et même en colère, après des amies de très longue date qui se contentent d'envoyer un ou deux SMS. J'aurai apprécié qu'elles m'appellent. Je trouve ce mode de communication tellement peu courageux en ces circonstances. Quand j'y pense, j'ignore comment j'aurai réagi à leurs place. Je préférerai l'avoir leurs place.... Mais ça, elles n'y pensent sans doute pas.

Je ne sais pas si un jour je leurs en parlerai ou bien si la distance va se creuser. Une chose est sûre, est que ce silence, je ne pourrais jamais l'oublier.

Les réactions sont vraiment surprenantes, j'ai une copine qui a suivi toute ma grossesse en prenant des nouvelles après chaque examen. Je l'ai revu après l'accouchement, elle a fait comme si de rien !
Sans doute, elles ont peurs... Peut-être de me faire de la peine...pffff

Pour le moment, comme vous, mes priorités sont ailleurs : tenter de me reconstruire en me concentrant sur mon mari et ma fille.

Effectivement, cette épreuve change mon regard sur l'entourage. Une chose est sûre est que la terre continuera de tourner sans elles. Pour reprendre la très mauvaise réflexion évoquée par Petit prince. Même si, pour nous rien n'est plus très rond...

Mais à l'inverse, je suis très surprise par des personnes moins proches (voisins ou simples connaissances) qui sont pourtant plus présentes. J'ai même l'impression que se sont les moins proches qui sont les plus présents de façon générale. Vous aussi ?

Fort heureusement, j'ai une amie qui est très présente. Elle n'a pas peurs des mots, ni des larmes !
Je pense que l'important est de se consacrer sur l'essentiel, les personnes qui nous aident et nous font du bien !
Laure, maman de Flavie Février 2016.
Mam'ange de Angelo MFIU, 25 sa. Mai 2020
Taux AFP élevé, RSCIU, placenta pathogène, échanges vasculaires irréguliers, pré eclampsie, amniocentèse, MFIU.
AnaetMinhTri
Messages : 31
Inscription : 08 janvier 2020, 20:40

Re: Les Amis dans la reconstruction

Message par AnaetMinhTri »

J'ai une amie psychologue qui m'a dit qu'après un deuil périnatal les relations avec la famille et les amis peuvent être très transformées, pour le meilleur comme pour le pire.
Pour ma part, j'ai du me séparer d'une amie que je connaissais depuis que j'avais 16 ans. On s'était perdues de vue pendant nos études et retrouvées autour de nos 25 ans.

C'est une personne qui a vécu des événements extrêmement difficiles et qui ont changé sa vie, son rapport aux personnes. Elle a travaillé dessus mais on sent souvent la négativité dans ses propos. Elle interprète beaucoup les paroles des uns ou des autres et ça peut être fatiguant de devoir se surveiller lorsqu'on discute. Bref, depuis quelques mois, même avant ma grossesse, c'était difficile comme relation d'amitié.

Lorsque j'ai perdu Camille, comme tout le monde, elle m'a envoyé des messages sympathiques, organisé une collecte pour nous, elle a fait comme elle a pu. Et je l'ai remerciée pour tout cela. Mais connaissant son côté négatif, je n'ai pas souhaité la voir avant longtemps. Je lui donnais des nouvelles de temps en temps. Un jour elle a insisté et nous nous sommes vues chez moi. Malheureusement, elle a eu des propos blessants et je me suis retrouvée à devoir m'excuser d'avoir la photo de mon bébé dans le bureau. Elle pensait que ça ne m'aiderait pas à avancer dans mon deuil. Cette remarque m'a fait du mal et ça a été la goutte d'eau... je me suis remémorée beaucoup de choses de sa part et je lui ai écrit une lettre car je n'ai pas de répartie à l'oral. C'est peut-être lâche mais ce n'était pas de gaité de coeur. Elle ne souhaite plus me voir désormais et je ne peux pas lui en vouloir. Je suis triste tout de même et tant mieux si elle a dit ce qu'elle pensait (c'est important d'être honnête) mais je pense que j'ai bien fait.

Je suis sans doute trop sensible quand on critique quoi que ce soit par rapport à Camille. J'essaie de me reconstruire et me protéger.
Heureusement, tous mes autres amis ont été respectueux et ma famille au top. Je trouve dommage de devoir mettre des personnes de côté mais c'est peut-être mieux de le faire...
Maman de petit Camille, né sans vie le 2 janvier 2020.
Petitprince
Messages : 157
Inscription : 18 décembre 2017, 17:53
Localisation : Gironde

Re: Les Amis dans la reconstruction

Message par Petitprince »

Bonjour à toutes,
Merci beaucoup pour vos messages qui sont d'un réconfort inouï 😊
Je n'avais pas écrit depuis longtemps mais je suis dans une impasse avec ces deux amies et vos messages font beaucoup de bien à lire 😁
Cette phrase "la terre ne s'est pas pas arrêtée de tourner" reste dans ma tête, et ça me rassure de voir que vous ressentez la même chose que moi: si la terre s'est arrêtée de tourner pour moi et elle ne tournera plus jamais rond. Qu'on le veuille ou non c'est ainsi pour moi.
Pour nous qui avons ce vide à accepter chaque jour.
Effectivement je pense que cette épreuve ma changée comme nous toutes,et à surtout changé ma façon de voir certaines situations et ces amies en particulier.
J'ai toujours été très très souple, à m'adapter tout le temps à elles, à leurs attentes, exigences, contraintes...et maintenant ça coince, elles ont toujours les mêmes exigences et leurs attentes,sauf que moi je n'ai plus envie d'être souple et de m'adapter tout le temps, faire ce que je n'ai pas vraiment envie, me sentir critiquee parce que je vais agir différemment de leurs attentes.
Et leur attentes liée à cette épreuve puis cette grossesse et ce bébé bonheur ça ne passe pas ; j'ai le sentiment profond que pour une fois dans ma vie j'ai le droit d'être mal de prendre mon temps pour faire mon deuil, de vivre la grossesse comme je veux et commence je peux, et de vivre l'arrivée de bébé avec en ciel comme je le souhaite.
Mais pour tout ça elles placent leurs attentes avant mes propres choix.et là ça va trop loin pour moi...
Petitprince
Messages : 157
Inscription : 18 décembre 2017, 17:53
Localisation : Gironde

Re: Les Amis dans la reconstruction

Message par Petitprince »

Je me retrouve dans tout ce que vous dites:
mes priorités ont changé, et je ne veux plus m' entourrer de personnes négatives ou qui sont dans la critique et les reproches; leur fonctionnement ne passe plus probablement parce que cette épreuve m'a profondément changée.
Merci à toutes pour vos retours d'expérience!
Laure77
Messages : 94
Inscription : 02 juin 2020, 16:11

Re: Les Amis dans la reconstruction

Message par Laure77 »

Je suis complètement d'accord avec toi, pour une fois écoutons nous. Et si ça ne plaît pas tampis. Je me dis toujours "si ça ne vous plaît pas, prenez ma place, je vous la donne volontiers..."

Bon courage à toutes, et concentrons nous sur le positif même si ce n'est pas toujours facile.

Douces pensées à nos petits anges.
Laure, maman de Flavie Février 2016.
Mam'ange de Angelo MFIU, 25 sa. Mai 2020
Taux AFP élevé, RSCIU, placenta pathogène, échanges vasculaires irréguliers, pré eclampsie, amniocentèse, MFIU.
caroline2212
Messages : 66
Inscription : 24 juin 2020, 14:18

Re: Les Amis dans la reconstruction

Message par caroline2212 »

Bonsoir.

Les gens ne peuvent pas comprendre ce que nous vivons. Donc écoute toi.
Pour moi, c'est très clair, pour ma prochaine grossesse je garderai beaucoup chose pour moi. J'ai dit a mon conjoint que si nous avions un nouvel enfant je ne voulais pas dire le sexe, le prenom... Je veux profiter "égoïstement" de ma grossesse. On a le droit d'être égoïste. On a tellement eu mal, cette douleur on a rendu plus forte malgré nous.
Donc si tes amis ne le comprennent pas tu as raison d'avoir pris de la distance.
Aujourd'hui je profite de chaque moment avec ma fille et mon conjoint. J'ai eu le droit a la réflexion "ba ça va tu t'en es bien remise" j'ai envi de répondre "pauvre c**" mais non. Je ne me rabaisserai pas a ça je leur dit juste que malgré le malheur mon fils m'a fait ouvrir les yeux sur la VRAI vie et je ne m'attarde pas pour des personnes qui n'en valent pas la peine.

Bon courage a toutes.
Maëlys 22/12/2017
Gabin 06/07/2020 IMG 36 SA
Jess_363
Messages : 70
Inscription : 07 juillet 2020, 19:28

Re: Les Amis dans la reconstruction

Message par Jess_363 »

Bonsoir,
Quand je vous ce genre de réflexion de la part des gens «bah ça va tu t’en es remise » c’est là que je me dis que vraiment ils ne peuvent pas nous comprendre.
Je pense qu’on ne s’en « remet » jamais, on apprend à vivre avec, à évoquer notre bébé de manière douce, on essaye d’avancer, de lutter, pour nous, notre couple, notre famille, nos enfants pour celles qui ont des aînés.
A croire que les gens voudraient nous voir effondrées en permanence....
Nos bébés sont ancrés en nous pour toujours mais justement pour les rendre fiers nous essayons de reprendre le goût à la vie ( même si les gens ne savent pas que parfois seules on craque ), de vivre le moment présent. Comme tu le dis tout cela nous a ou nous rendra plus fortes et même si l’avenir est dans un coin de nos têtes je pense qu’on apprendra à vivre plus dans l’instant qu’avant. Car malheureusement il y a un AVANT et un après APRÈS l’IMG.

Ma meilleure amie m’a dit « Tout ce qui te fait du bien : tu prends ! Dès que quelque chose te nuis : tu changes ! » et je pense qu’elle a raison. Après ce qu’on a vécu entourons nous de positif le plus possible !

Bonne soirée à toutes
Laure77
Messages : 94
Inscription : 02 juin 2020, 16:11

Re: Les Amis dans la reconstruction

Message par Laure77 »

Jess_363 a écrit : 09 août 2020, 23:19 Bonsoir,
Quand je vous ce genre de réflexion de la part des gens «bah ça va tu t’en es remise » c’est là que je me dis que vraiment ils ne peuvent pas nous comprendre.
Je pense qu’on ne s’en « remet » jamais, on apprend à vivre avec, à évoquer notre bébé de manière douce, on essaye d’avancer, de lutter, pour nous, notre couple, notre famille, nos enfants pour celles qui ont des aînés.
A croire que les gens voudraient nous voir effondrées en permanence....
Nos bébés sont ancrés en nous pour toujours mais justement pour les rendre fiers nous essayons de reprendre le goût à la vie ( même si les gens ne savent pas que parfois seules on craque ), de vivre le moment présent. Comme tu le dis tout cela nous a ou nous rendra plus fortes et même si l’avenir est dans un coin de nos têtes je pense qu’on apprendra à vivre plus dans l’instant qu’avant. Car malheureusement il y a un AVANT et un après APRÈS l’IMG.

Ma meilleure amie m’a dit « Tout ce qui te fait du bien : tu prends ! Dès que quelque chose te nuis : tu changes ! » et je pense qu’elle a raison. Après ce qu’on a vécu entourons nous de positif le plus possible !

Bonne soirée à toutes
Je suis complètement d'accord avec toi !
Très bon conseil de ta meilleure amie.
Laure, maman de Flavie Février 2016.
Mam'ange de Angelo MFIU, 25 sa. Mai 2020
Taux AFP élevé, RSCIU, placenta pathogène, échanges vasculaires irréguliers, pré eclampsie, amniocentèse, MFIU.
Répondre