2 ans après : la culpabilité de laisser mon aînée sans fratrie

CS71
Messages : 176
Inscription : 20 janvier 2019, 14:47

2 ans après : la culpabilité de laisser mon aînée sans fratrie

Message par CS71 »

Bonsoir,

J'ai 36 ans, il y a bientôt 2 ans j'ai perdu mon fils Marin à 4 mois de grossesse d'une mort foetale in utéro. Je suis maman d'une petite fille de 5ans.
Après la perte de notre bébé nous avons voulu croire en la vie et je suis retombée quelques mois plus tard j'ai fait une fausse couche qui m'a particulièrement traumatisée obligée de passer par une aspiration car l'expulsion de l'embryon ne se faisait pas.
Cela fait un peu plus d'un an que j'ai fait cette fausse couche. Depuis je suis "dégoûtée" de la maternité (1ère grossesse pour ma fille annonce de malformation à la 2ème écho : 2 ans de traitement pour ma fille et une grossesse très stressante, 2ème grossesse fausse couche très rapide, 3ème grossesse perte de Marin et cette 4ème grossesse nouvelle fausse couche). Je ne veux plus entendre parler de grossesse et maintenant je ne peux plus supporter les pleurs des bébés. Je cherche à me débarrasser de toutes mes affaires de bébé de grossesse des jouets 1er âge de ma fille.
Pourtant quand je vois ma fille qui rêve d'un petit frère ou d'une petite sœur, mon coeur se serre car je lui refuse une chance que j'ai eue. Je culpabilise beaucoup mais la vie de jeune maman ne me fait plus rêver.
Est ce arrivé à une d'entre vous ? J'ai consulté une psy spécialisée en périnatalité mais toutes les séances sont suspendues depuis le covid car elle est enceinte de son 3ème enfant. Elle est très bien et je ne m'imagine pas recommencer des séances avec qq1 d'autre. Que faire pour avancer ?

Merci pour vos pistes et bonne soirée
Maman d'A 24/10/2015
Espoir envolé en juin 2018
Mamange de Marin 13/01/19 MFIU inexpliquée à 20 sa +5
Espoir envolé en septembre 2019
Athies
Messages : 97
Inscription : 06 décembre 2019, 03:18

Re: 2 ans après : la culpabilité de laisser mon aînée sans fratrie

Message par Athies »

Bonjour
J'ai ressenti comme toi ce sentiment de ne plus pouvoir, de ne plus être capable de porter un autre enfant, de ne pas supporter une nouvelle grossesse avec potentiellement son lot de douleur après la perte de ma petite Mathilde, et même de m'occuper d'un nouvel enfant, tellement cette img m'a usée.
Pourtant je tenais à offrir à ma première fille une sœur ou un frère.
Mais aujourd'hui je pense qu'elle restera fille unique sauf si le destin en décide autrement.
C'est ainsi. Cela me fait de la peine pour elle dans le fond, car j'aurais aimé qu'elle puisse partager avec une sœur ce que j'ai pu partager avec la mienne mais c'est ainsi.
Ce serait peut être utilie que tu discutes avec ta fille autour de ce thème, maman n'aura pas, ne pourra pas avoir un autre enfant parce que...
Je me souviens, étant jeune, avoir espéré aussi pendant des années avoir un frère ou une nouvelle sœur, peut être que si on avait discuté avec ma mère des raisons du "non ce n'est pas possible", cette idée aurait été moins persistante.
Je te souhaite beaucoup de courage.
Maman d'Agnès née en 2017.
Maman de Mathilde, porteuse de T21, née sans vie le 09/12/19 suite à une Img.
CS71
Messages : 176
Inscription : 20 janvier 2019, 14:47

Re: 2 ans après : la culpabilité de laisser mon aînée sans fratrie

Message par CS71 »

Bonjour

Merci beaucoup pour ton message Athies, j'avais l'impression qu'abandonner un projet de maternité était quelque part un peu tabou.
Pensées à ton ange
Maman d'A 24/10/2015
Espoir envolé en juin 2018
Mamange de Marin 13/01/19 MFIU inexpliquée à 20 sa +5
Espoir envolé en septembre 2019
Athies
Messages : 97
Inscription : 06 décembre 2019, 03:18

Re: 2 ans après : la culpabilité de laisser mon aînée sans fratrie

Message par Athies »

Bonjour CS71
Effectivement, j'ai aussi parfois cette impression, car dans beaucoup de temoignages sur ce forum, de nombreuses femmes, et pour diverses raisons, ont besoin d'envisager une nouvelle grossesse, et cela participe pleinement en leur processus de reconstruction.
Nous sommes toutes différentes, nos parcours le sont aussi. Tu as vécu de nombreuses fausses couches, moi je suis en ménopause précoce alors que je n'ai pas 40 ans, et je n'ai ni l'envie ni la force de subir à nouveau des protocoles lourds en pma, pour ensuite avoir à me séparer de mon enfant.
Tu n'es pas égoïste. Ton corps t'appartient. Ta force aussi, et tu sais ce que tu es capable d'affronter à nouveau ou non.
Après tout ce que tu as vécu, tu sais combien il est facile de basculer dans la dépression. Tu avances à ton rythme, et selon tes ressentis. C'est cela l'essentiel.
Nous avons toutes des rêves, malheureusement quand on passe par ici, on voit bien que la vie ne prend pas toujours le chemin qu'on attendait.
C'est aussi une grande force que tu as, de rediriger ta vie dans une autre direction. C'est aussi peut être une manière d'être solide, présente et ancrée dans le présent pour ta fille.
Pensées à nos petits anges d'amour.
Maman d'Agnès née en 2017.
Maman de Mathilde, porteuse de T21, née sans vie le 09/12/19 suite à une Img.
andrea79
Messages : 21
Inscription : 18 mai 2016, 16:54

Re: 2 ans après : la culpabilité de laisser mon aînée sans fratrie

Message par andrea79 »

Bonjour Athies, bonjour CS71,

il y a un post ancien qui regroupe quelques mamans qui - pour differentes raisons - n'ont pas d'enfant "après" ou qui ont mis leur projet maternité entre parenthèses.

Je vous met le lien: viewtopic.php?f=8&t=122

Je me suis retrouvé dans ces mots concernant mes doutes et questionnements sur ma maternité, même si la vie m'a reservé la surprise 3 ans après ma dernière img avec un petit bébé dans mes bras et à la maison.

Prenez soin de vous
Andrea, avec Marie (2003), Severian (2006) et Benjamin (2012) à la maison. Joachim, Benedict, Noah-Till et Saskia sont à jamais dans mon coeur.

Je n'ai besoin de rien pour le nouveau temps. J'ai vous dans mon coeur, je suis riche (H. Grönemeyer)
Répondre