Vivre après une img

Alice68
Messages : 7
Inscription : 21 mars 2018, 10:23

Vivre après une img

Message par Alice68 » 21 mars 2018, 10:58

Bonjour à tous,
Hier soir j’ai commencé à lire le forum ... j’ai réfléchi cette nuit et je me lance .. j’en ai besoin.
Je ne souhaite ce malheur à personne mais ça fait du bien de vous lire et de voir qu on est pas seul..
Alors voilà, j’ai accouché il y a exactement 3semaines de mon petit ange Raphaël. Accouchement provoqué après une IMG à quasi 36 SA
Il est notre premier bébé, ma première grossesse. Elle s’est merveilleusement bien passée. J’etais heureuse, tellement heureuse ...

échographie de contrôle le 13 février, 34 SA, une très belle journée ensoleillée. On a vu son visage pour la première fois j’en ai pleuré. La sage femme vérifie tout son corps et tout allait bien et une fois qu elle arrive à la tête, au cerveau tout s’est écroulé. Sans qu on s’en rende compte des médecins sont arrivés et nous ont expliqué qu’il y avait un problème mais ils ne savaient pas quoi ... état de choc., je vous passe les détails mais un cauchemar, une descente au enfer ..
Amniocentese, irm fœtale, rdv avec neuropediatre et le verdict : AVC in utero, très rare ..
On explique un panel d’handicap qui vont du blanc gris au gris noir .. à ce moment je comprends que c’est à nous de faire le choix ... le conseil de médecins valide l’img mais c’est à nous de choisir, de signer le papier ...
Le 26 février j’entre à l’hôpital, le 27 vers 10h Raphaël s’est éteint, le 28 au 1h du matin j’ai accouché ...et le lendemain retour à la maison ... nous avons passé 3heures avec lui et le lendemain nous avons fait une bénédiction avec notre famille et un prêtre ..
Et depuis ... depuis ... je survie ..
Est ce qu il existe des mots pour expliquer une telle souffrance ?
Je suis traumatisée par l’acte.
Enfaite je suis plus là, une partie de moi est partie avec mon fils. Je ne pensais pas que c’était possible de perdre son bébé à ce stade. J’avais toujours éloigné ces pensées ... jusqu’au jour où c’est à toi que ça arrive ..
Nous somme très entouré. Vraiment. Mais ça ne m’aide pas ! Mon conjoint est reparti travailler une semaine après et je me retrouve seule dans cette maison qui était prête à accueillir l’amour de ma vie ..
je suis entourée aussi de copines qui ont des bébés ou qui viennent d’accoucher, c’est insupportable pour moi .. je suis la seule a qui s’est arrivé mais pourquoi a moi ?

Alors s il vous plait dites moi qu il y a un après ? Dites moi comment revivre après ça ? Dites moi comment reprendre goût à la vie ? Comment refaire un bébé et revivre une grossesse après ça ?

Je vous remercie d’avance d’avoir pris le temps de me lire et peut être de me répondre ..
Mam’ange de Raphaël IMG a 36 SA le 28/02/2018

NesandMous
Messages : 53
Inscription : 03 octobre 2017, 13:27

Re: Vivre après une img

Message par NesandMous » 21 mars 2018, 11:10

Bonjour Alice,

Je suis sincèrement désolée de t'accueillir sur Petite Emilie. J'espère que tu trouveras soutien et réconfort.

Courage à toi, je sais à quel point la douleur peut être forte lors ce que l'on perd son bébé et que le retour à la réalité et à la maison est un passage très compliqué. La vision de mamans heureuses est aussi un moment très compliqué à vivre. Le sentiment d'injustice est là et il est très fort. On se demande souvent pourquoi nous et surtout pourquoi c'est arrivé à lui.
La douleur sera toujours là mais on apprend à vivre avec. Comme on dit, le temps fait son oeuvre.

Ne reste pas seule en tout cas. As-tu pu voir la psychologue de l'hôpital ? Est ce que l'on t'a parlé de groupes de paroles ? Pour le moment, je sais c'est trop tôt mais dans quelques temps, cela te fera du bien, sans doute d'échanger avec des parents qui ont vécus la même chose que toi.

Douces pensées à toi et à ton bébé.
Equipe de modération Petite Emilie

Alice68
Messages : 7
Inscription : 21 mars 2018, 10:23

Re: Vivre après une img

Message par Alice68 » 21 mars 2018, 12:36

Merci pour ta réponse.
J’essaye de voir ma famille mais je crois que je me sens mieux toute seule, couchée sur le canapé toute la journée ..
Je suis allée voir une fois la psychologue de l’hopital Mais bon j’ai passé mon temps à pleurer. Elle n’a pas trop parler ou du moins rien qui ne m’ait du bien ..
le 12 avril il y a un groupe de parole là où j’ai accouché, à Strasbourg. Je vais y aller et j’ai demandé à mon conjoint de venir avec moi...
au début je ne voulais pas m’interesser À ça, Parce que je pensais que c’etait Nourrir sans sa souffrance mais enfaite non, j’en ai trop besoin !!
Mam’ange de Raphaël IMG a 36 SA le 28/02/2018

Cookie
Messages : 33
Inscription : 05 mars 2018, 20:46

Re: Vivre après une img

Message par Cookie » 21 mars 2018, 12:40

Bonjour Alice,
Je ne comprends que trop bien ce que tu ressens ! Tout comme toi il y a un peu plus de 3 semaines à 36 semaines de grossesse le coeur de mon petit garçon a cessé de battre et je n ai pour l.instant aucune explication. J ai accouché le dimanche 25 et suis repartie seule de la maternité le 26 février ... quelle douleur !!
Tout comme toi ma maison me crie au visage que nous étions prêt à accueillir mon petit Oscar et tout comme toi je suis seule mon mari a également repris le boulot après une semaine d arrêt !
Pour ma part j essaie de ne pas rester seule je vais voir mes parents mes amies sans enfant et je me jette dans les projets :
Vente de ma maison pour me trouver un nouveau nid qui ne me rappelera pas ce drame , des voyages en avril et en août et je commence à essayer de penser à une reprise du boulot.
J en profite également pour me soigner : ostéo rééducation du périnée rééducation abdominale et 1er rdv avec le psy la semaine prochaine.
Je mets ttes les chances de mon côté pour me sentir mieux et pour avancer.
Et puis je marche beaucoup parfois 10km par jour ça me permet de rentrer chez moi plus apaisée.
Mon médecin m a bien aidée également , sur le coup j étais en colère contre lui trop écorchée vive pour comprendre et maintenant je me répète sa phrase : " pour vous guérir faites vous plaisir essayez de faire au moins une activité qui vous plait par jour , le plaisir est le meilleur remède" . J avoue qu' au départ je me suis dit il est fou je ne peux pas j ai trop mal pour envisager ne serait ce qu' une activité ne serait ce que pour envisager de profiter de qqch! Pourtant il a raison et quand je vais mal j essaie de me dire que je dois vivre 2 fois plus pour mon petit Oscar.
Je t envoie plein de courage

Alice68
Messages : 7
Inscription : 21 mars 2018, 10:23

Re: Vivre après une img

Message par Alice68 » 21 mars 2018, 14:58

Merci pour ta réponse cookie,
J’essaye de faire des projets aussi .. on va partir en vacances une semaine loin d’ici..près de la mer sur une île ..
J’entreprends aussi un bilan de compétences pour une reconversion pro, ça me paraît inconcevable de retourner dans ma vie d’avant.. et le boulot c’est la seule chose qui n’allait pas super avant que ça arrive. Je me dis que mon petit Raphaël va me donné la force dans ce projet et j’espère pouvoir dire d’ici quelques années dire que c’est grâce à lui !
Faire des choses qui nous font plaisir c’est difficile.. puisque rien ne m’attire pour le moment que ce soit alimentaire, activité physique..etc ..
Courage à toi aussi ❤️
Mam’ange de Raphaël IMG a 36 SA le 28/02/2018

zorra84
Messages : 1404
Inscription : 05 octobre 2017, 14:48

Re: Vivre après une img

Message par zorra84 » 21 mars 2018, 16:24

Bonjour Alice,je suis désolée de t'accueillir parmi nous ....
je suis tellement triste de ce qui vous est arrivé .....
tu demandes si un jour tu vas aller mieux ,la réponse est oui ,mais pas tout de suite ..... il va falloir beaucoup de temps pour que tu te sentes un peu mieux ,mais je te promet que ça viendra .... en attendant prends soin de toi,écoutes toi ,ne t'obliges pas à faire quoi que ce soit que tu n'es pas envie de faire ...
c'est une trés bonne chose que vous puissiez partir avec ton amoureux quelques jours ,vous allez vous retrouver ....nous on a pu faire ça aussi ,partir loin de tout ,ça nous a fait un bien fou ,même si le retour a été violent .
tendres pensées à vous .

Mimai
Messages : 40
Inscription : 09 mars 2018, 13:24

Re: Vivre après une img

Message par Mimai » 21 mars 2018, 19:46

Bonjour Alice

Comme je le retrouve dans ton récit...comme on se retrouve toute d ailleurs du rêve au cauchemar de la vie à la mort du bonheur à la tristesse de cette vie qui reprend alors que pour nous tout s est figé...
De ce besoin de parler... De ce côté "rassurant" de se dire que ce n' est pas qu'à nous que cela arrive...
À ces questions qui trottent dans la tête toute la journée pourquoi moi? Pourquoi comme ça ?
À ces femmes enceinte qu'on croise radieuse et épanouie à ses cosy qu'on voit au loin et qu'on aura pas... À ces petits cris de nouveau né qui résonne en fond.
À notre entourage qui est la oui à nos amis oui mais notre peine ne peut être comprise à sa juste valeur...
Comme toi j étais loin de ses pensées de problème de grossesse de si de ça comme si je me pensé "immunisé" quelle connerie..
Pour notre part tout a basculé à l écho du 2eme trimestre... Tout allait bien jusqu'à la partie abdominale pleine d ascite sévère abondante... Et 1semaine après son cœur s est arrêté... J ai accouché il y a 15 jours tout pile.. un accouchement complexe car grand risque hémorragique du coup embolisation utérine en prévention... Pique 2 fois pour la péridurale perdu plus d un litre de sang un enchaînement de chose.
À ma petite étoile Léna qui nous a quitte à 23SA....
Moi je me fixe des objectifs tout les jours... De simple objectif mais qui m occupe...
Marcher seule ou avec ma fille aînée ( 4 ans)
Voir des amies ( avec ou sans enfants)
On veut acheter une maison
Préparer de futur vacances
Tester des recettes
Vider les placards bref de l occupation...
Pour le moment on retente pas l aventure j attend l autopsie ect...et puis que le temps passe.. qu'on se retrouve un peu tous

Keana
Messages : 198
Inscription : 06 août 2016, 20:28

Re: Vivre après une img

Message par Keana » 22 mars 2018, 11:24

Bonjour, je suis triste de t'accueillir ici. Je t'avais répondu, mais mon message n'est pas passé...

La période dans laquelle tu es, est la plus dur et la plus violente je trouve.
Je me reconnaît très bien dans ce que tu dit. Au début cela paraît parfaitement insurmontable. On se sent seule, mais si on est très bien entouré. Pour ma part, j'avais cette impression d'être bloqué a ce 12/08/16 et que tout autour de moi allait à une vitesse folle, la vie autour de moi continuait.

Au début je sortait pas mal, je voyait ma famille, des amies, je suis même parti à un festival voir un groupe que j'adore, j'ai fait beaucoup de chose, mais le coeur n'y était pas. Je faisait semblant....

Et puis nous avons déménagé, on avait trouvé cette maison pendant ma grossesse. Ce nouveau point de départ m'a fait du bien, aucun souvenir dans cet endroit, ni bon, ni mauvais, tout était à créer, même si bien sûr j'avais déjà imaginé les 1er pas de mon ange dans le jardin... Et a partir de ce moment là (1mois et demi après l'envol de Loris), je suis resté chez moi, dans mon canapé à regarder des émissions, séries et téléfilms stupide. Je discutait beaucoup avec des mamanges, cela me faisait beaucoup de bien.
J'ai aussi beaucoup écrit, je parlait à mon ange, je lui ai raconté son histoire. J'ai aussi confectionné une boite à souvenir.
Puis nous avons adopté 2 petits chats, ces petites boules de poils m'ont tellement aidé :)

Lors de cette période je ne voulais plus sortir, je ne voulais plus voir le monde, plus voir toutes ces femmes enceinte heureuse radieuse et insouciante, ces femmes toute jeune mamans. Je ne les supportait plus, je les détestait même, alors qu'elles n'y était pour rien. Et plusieurs amies étaient enceinte.

J'ai été plusieurs fois chez un psy, le premier rdv je n'ai fait que pleurer. Sur le coup je me suis dit "ça sert à rien, je peux faire ça chez moi" et au final je me suis rendu compte que cela m'avait fait du bien.


5mois après je suus tombé enceinte de nouveau, nous avons tenté malgré le risque de récidive (1sur4).
Cette grossesse à été très angoissante et puis j'étais encore en plein deuil.
J'ai commencé à vraiment me sentir mieux vers avril, soit 8mois après l'envol de mon ange. Bon je te rassure, sur cette longue periode j'ai eu des mieux et de beaux moments. Ça avance par vague, des mieux et des rechute, puis les mieux qui dure de plus en plus longtemps.

Aujourd'hui, 1an et 7mois après je peux te dire que oui, il y a un après, oui il est possible d'être heureuse après. Aujourd'hui mon petit rayon de soleil à 6mois. Il nous apporte énormément.

Bien sur mon ange me manque terriblement, je pleure toujours, je compte encore les mois depuis son envol. Mais la douleur est bien moins vive, elle est toujours présente évidement, mais elle ne m'empêche plus de respirer, je l'ai apprivoisé et j'ai appris à vivre avec.


Le chemin sera encore long et sinueux, mais tu va y arriver, même si aujourd'hui cela te paraît juste impossible. Un pas après l'autre.

Je te souhaite plein de courage pour la suite. N'hésite surtout pas à vouloir parler, cela fait tellement de bien.

Douce pensées pour ton ange
Mam'ange de Loris😇 petit prince des étoiles, envolé le 12/08/2016 à 24sa suite à une IMG pour syndrome de Meckel.

Maman de Hugo né le 12/09/17 petit arc-en-ciel venu ensoleiller nos vies ❤

Sophie07
Messages : 30
Inscription : 18 décembre 2017, 09:15

Re: Vivre après une img

Message par Sophie07 » 22 mars 2018, 13:57

Chère Alice,

Je suis vraiment désolée pour toi, désolée que tu doives toi aussi vivre cette épreuve... Cela fait un peu plus de trois mois que mon bébé est parti et, comme dit Keana, on avance toujours par vagues. Trois semaines après mon IMG, nous fêtions les fêtes de fin d'année, j'ai été très occupée. Je me sentais extrêmement triste, dévastée, mais cette période m'a un peu aidée. C'est plutôt après que ça a été très compliqué : gérer le congé maternité, devoir m'occuper, trouver des activités mais aussi des moments pendant lesquels je pouvais pleurer, réfléchir, etc.

Pour la première fois, je ne me suis pas sentie horriblement mal le jour des 3 mois de cet accouchement et je me suis dit au fond de moi "je commence peut-être à aller mieux". Tu vas voir, progressivement, il y aura des moments où tu te sentiras bien. Cela ne veut pas dire que tu ne seras pas triste, que tu ne penseras pas à ton bébé, bien au contraire. Mais tu te seras sans doute plus sereine : profites-en. Parfois, ces moments sont de courte durée au début, mais ils offrent un répit important, pendant lequel on sort la tête de l'eau et on commence enfin à respirer.

Trois mois après, j'ai toujours des accès de tristesse intense, des petites crises d'angoisse car je me sens parfois déconnectée de ce qui m'entoure, surtout lorsqu'il y a du monde. Il n'est pas facile d'admettre que les autres retrouvent rapidement leurs occupations, pendant qu'on a l'impression d'être sur pause et de ne pouvoir avancer. Le rapport au temps qui passe est très étrange pendant cette période. Mais globalement, je me sens mieux, même si ce n'est pas toujours ça. Donc sache-le, que tu iras déjà un peu mieux dans quelques semaines, dans quelques mois. Et pour cela, n'hésite pas à faire des choses qui te font plaisir à toi, dans lequel tu t'épanouis. Pour ma part, je ne me voyais pas retourner au travail trop rapidement, avoir la tête dans le guidon pour ne plus penser à mon deuil. J'ai préféré rester chez moi, m'occuper comme je le pouvais, en faisant des activités manuelles, en regardant des séries, des films, en lisant des livres. Cela m'a permis de penser à autre chose, sans trop me détourner de mon bébé, de mon accouchement. Je savais aussi que les jours où ça n'irait pas, je serai chez moi, tranquille, sans avoir à me soucier du regard de mes collègues. Surtout, il était clair pour moi que je ne voulais pas que les problèmes du travail viennent empiéter sur mes problèmes personnels. Après, chacune gère ce moment comme elle le peut, je te décris juste ce qui a fonctionné et ce qui fonctionne encore pour moi...

Bon courage Alice, tendres pensées à toi, à ton ange.

Sophie

Anne2017
Messages : 2386
Inscription : 05 mars 2017, 11:36

Re: Vivre après une img

Message par Anne2017 » 22 mars 2018, 20:27

Bonjour à toutes,

Je suis d'accord avec Sophie et Keana, le temps va passer, et la digestion de la peine va venir, étape par étape. Les montagnes russes émotionnelles sont d'autant plus dures à gérer qu'au début elles sont très rapprochées. Tout paraît insurmontable au début, et tout paraît changé. En ce qui me concerne, après l'abattement complet des premières semaines, il y a eu des moments pleins d'énergie, ou j'avais l'impression de retrouver un peu celle que j'étais avant la perte de mon fils. Et sans que je sache pourquoi, le lendemain ou le surlendemain, la peine était à nouveau envahissante et paralysante... Au fil des semaines et des mois, les phases de peine faisaient remonter des images que mon cerveau avait occulté, effacé, ou édulcoré...

Je crois que le deuil est un chemin que l'on arpente. On fait de son mieux pour en comprendre les étapes, pour réfléchir au sens de l'épreuve, mais parfois le cerveau chemine seul aussi, fait son travail de digestion en partie tout seul, et nous ne pouvons que suivre l'avancée de nos émotions sur ce chemin qui est si long.

Cela fait plus d'une année pour moi, et je continue à cheminer. J'espère avoir encore bien avancé quand naîtra mon enfant dans 6 mois.
Anne,
Maman d'un petit garçon né sans vie le 23/02/17
Maman de deux petites filles nées les 07/09/18 et 30/05/2020, pour notre plus grand bonheur

Répondre