jamais 2 sans 3, jamais 3 sans 4, je n’ai plus d’espoir

Melwanie
Messages : 2
Inscription : 17 janvier 2019, 16:47

jamais 2 sans 3, jamais 3 sans 4, je n’ai plus d’espoir

Message par Melwanie » 17 janvier 2019, 17:44

Bonjour à toutes et tous,
Nouvelle sur ce forum, j’ai besoin d’échanger, de parler, de me confier sur toutes ces émotions et sentiments qui me traversent actuellement.

Je me présente, Mélanie, 31 ans, en couple avec Mr 30 ans depuis Juin 2012.
Un couple uni et fort mais nous menons un combat depuis début 2017... celui de fonder notre famille, notre histoire :

Novembre 2016, nous décidons de nous lancer dans l’aventure bébé sans trop se presser, laisser la nature faire.
Février 2017, un retard de règle et un joli + ! Quelle surprise!
1ère echo à 8sa, une poche... mais vide, le choc et l’incomprehension, prise de ***** (je vous passe les détails, nous nous sommes battus 10jours avec l’hopital Qui voulait etre sur pour œuf clair) 1h30 de contractions, malaises, sueur, vomissements et rien... nouvelle prise... rien non plus je finis avec un courtage en urgence le 28/03/2017.

Été 2017, août, nous sommes en vacances, un pressentiment, qui s’avere Être juste... arrivés à la maison, test pipi positif! Super !
Mais 10 jours après, saignements marrons douleurs dans le dos... direction les urgences : GEU : injection de méthotrexate... le doute, une nouvelle déception et notre entourage qui commence à avoir des enfants sans difficultés.
Remise en question, besoin de stopper tout ce que je fais endurer à mon corps. Le sport devient mon échappatoire !

Juin 2018: après une séance de sport, je chute dans les escaliers de la maison, mais tout va bien qq bleus rien de grave.
Le lendemain matin je pars au travail, arrivée au bureau, du sang... trop de sang (on le sait en tant que femme quand qq chose cloche) je file aux urgences, explique mon cas, on me passe un écho : « je suis désolée, vous êtes entrain de faire une fausse couche, vous êtes enceinte de 6-7 semaines »
Le choc, l’incomprehension Totale. Je regarde mon application qui m’affiche un retard de règles, j’appelle de suite Mr et nous restons sans voix mais je l’accepte plutôt bien ...

Nous partons en vacances et profitons de notre mois d’aout Sous le soleil loin de notre train de vie quotidien je me prépare à une rentrée très chargée et mouvementée au boulot...
Arrive début octobre, insomnies, beaucoup de stress, je fais un test sans trop d’attente et là, quelle surprise! Un joli + pour l’anniversaire de Mr, une vague de bonheur nous envahit, je me trouve avec un suivi vu mes antécédents
Écho à 6sa, le cœur bat <3
Écho à 8sa, il a grandit le cœur bat à vive allure! Je suis amoureuse! Sérologie toxo a faire, PDS le 6/11, le 9/11, ma SF m’appelle et me dit que ce n’est pas bon, elle pense que je l’ai attrapé en début de grossesse et qu’il y a des risques de perdre le bébé ou lourd traitement, on doit attendre le 1er compte-rendu du labo et refaire une PDS dans 3 semaines.
Résultats : contamination en juin.... raison probable de’ ma dernière Fc.
Écho à 12sa, Mr vient et nous rencontrons notre bébé pour la 1ère fois, il a grandit, son cœur bat bien, toutes les mesures’ sont bonnes, déclaration de grossesse faite, on attaque le tri-test,
Les résultats arrive : T21 : 1/800 mais sérologie très basse, on fait alors le DPNI le 26/12, sans crainte, je ne ressens pas d’angoisse tout va bien.
Nous passons les fêtes de fin d’annee Dans la joie et la bonne humeur, nos familles sont plus qu’heureuses, nos amis nous souhaitent une très belle année 2019 avec un beau bébé. Nous sommes heureux, amoureux sur notre petit nuage.

Mais le 3 janvier, je reçois un appel de l’hopital.... le DPNI est mauvais, suspicion de T18... je m’effondre au téléphone, je préviens mon patron que je rentre chez moi, je préviens Mr, amniocentese le lundi 7/01... une echo avant l’intervention, bébé gigote beaucoup mais trop petit, pb cardiaque, malformations des mains et des pieds, kystes au cerveau...
Je passe l’amnio, lorsque l’aiguille est dans mon ventre je regarde l’écran et voit bébé gigotait comme s’il donnait des coups de poing, les larmes coulent sur mon visage...
le médecin nous dit que l’amnio Va confirmer leurs doutes, ils nous proposent l’IMG... nous acceptons car il est inconcevable que notre bébé souffre, même s’il n’est pas viable, poursuivre cette grossesse risque d’etre Encore plus douloureux.

La fish de l’amnio arrive le 9 au soir, T18 confirmée, IMG programmée le 15/01...

Ce 15 janvier dernier a 12h40, 3h30 après la prise des cachets, notre petit THÉO a montrer sa frimousse.... à 18sa +2j
Nous l’avons vu... si petit, si fragile... nous avons vu ses malformations qui nous ont permis de relativiser.
Une équipe médicale au top mais le meilleur soutien fut celui de mon homme, il a été merveilleux et très fort.
Il a craqué lorsqu’il a eu son fils dans les bras, et juste avant de quitter l’hopital

Nous sommes de retour à la maison:

Le temps s’est figé, les gens me demandent comment je vais!
Je ne réponds pas... on m’a arraché les tripes, on nous a enlevé notre petit garçon, je me sens vide, les larmes ne cessent de couler, je ne veux voir personne, je ne veux pas que mon homme me touche le ventre, je n’ai plus d’appetit Et plus envie de rien.
J’ai énormément peur de l’avenir, de remettre une grossesse en route, il était notre bébé espoir, ma 4ème grossesse (je disais toujours, jamais 2 sans 3, 3 échecs la prochaine sera la bonne)

Nous avons fait notre caryotype chacun, nous avons rdv le 15/02 avec une généticienne qui nous dira si nous avons en effet un problème ou alors si ces 4 grossesses sont « la faute à pas de chance » (quelle expression de m****)
J’ai peur, peur de l’avenir, peur d’un nouvel échec, j’ai décidé de me faire suivre par la psychologue de l’hopital, qui nous proposent un groupe d’entraide, rencontrer des coup’es qui traversent cette même situation et apparemment dans notre secteur c’est le cas actuellement.

Je voulais conter mon histoire et surtout échanger avec des personnes qui ont traversé ces épreuves que la vie nous inflige. Retrouver de l’espoir et pourquoi pas un peu de confiance en moi.

Je vous remercie de m’avoir lu et vous dit à très bientôt.

Melwanie
Melwanie
Mars 2017 - œuf clair / curetage
Septembre 2017 - GEU / injection de méthotrexate
Juin 2018 - FC séroconversion toxo
Mam’ange de Théo, né sans vie le 15/01/2019

Isa&co
Messages : 451
Inscription : 20 septembre 2018, 09:31
Localisation : Nantes
Contact :

Re: jamais 2 sans 3, jamais 3 sans 4, je n’ai plus d’espoir

Message par Isa&co » 17 janvier 2019, 19:04

Bonjour Mélwanie,

Je suis désolée de t'accueillir ici...
Je n'ai pas vécu la même histoire que toi mais une de mes amies si : 2 fausses couches précoces et à la troisième IMG pour graves malformations.
Ils ont vu un généticien qui leur a expliqué qu'ils étaient chromosomiquement incompatible. Ce qui provoquait les fausses couches puis les malformations.
Un parcours fiv-dpi peut être, a priori, proposé...
Ou bien réessayer naturellement en faisant des analyses lors du premier trimestre...
À voir pour vous mais ne perd pas espoir, il y a forcément une solution à tout ceci ...

Je te souhaite beaucoup de courage et de douces pensées à ton petit Théo des étoiles...💕
Maman une première fois en 2014 ♥,
mes Tout Petits Amours : 21-24 Aout 2018 (24sa3jrs) ♥♥

Pour mettre des mots sur nos maux :
https://notrefamilleetoilee.wordpress.com

Mia122017
Messages : 1185
Inscription : 20 décembre 2017, 10:28

Re: jamais 2 sans 3, jamais 3 sans 4, je n’ai plus d’espoir

Message par Mia122017 » 17 janvier 2019, 21:43

Bonjour Melwanie,
Bienvenue sur ce forum et une tendre pensée pour ton bébé.
Je vais pas m etaler mais je voulais t' envoyer un message d'espoir.
J' ai eu 3fc au debut de mon parcours. 3fc sir 3 grossesse dont 3 sont arrivées après 1 an d' attente chaque une. La 3em après un parcours pma et 3 inseminations sans resultat.
On a jamais trouvé la cause (tous les examens faits, caryotipe compris, aucune incompatibilité, rien explique les fc, rien n'explique l inferilité)
En juin 2017 je tombe enceinte et mon bébé s accroche. Sauf que à l' echo t2 on decouvre un spina bifida bien avancé avec des graves sequeles neurologiques. On decide d interrompre la grossesse.
Je retombe enceinte 6 mois après. Aujourd hui 7,5 mois de grossesse et mon fils va très bien. Je peux pas crier victoire. Il me restent 1.5 mois et je ne te cache pas que j' angoisse fort, mais cette fois ci ça sent bon!
Ton fils sera toujours dans ton coeur, mais son souvenir moin deuleureux avec le temps. Quand tu seras prête tu pouras recommencer. Je te souhaite plein de bonheur dans l' avenir
Maman de Mia, née sans vie le 8/12/17 à 23SA+5.
Et si je connais, moi, une fleur unique au monde,
qui n'existe nulle part sauf dans ma planete

Anne2017
Messages : 2287
Inscription : 05 mars 2017, 11:36

Re: jamais 2 sans 3, jamais 3 sans 4, je n’ai plus d’espoir

Message par Anne2017 » 18 janvier 2019, 07:28

Bonjour Melwanie,

Ton parcours est poignant, et je suis deoslee de te lire. Je n'ai pas vécu la même chose que toi, mais je peux te dire que la plupart du temps, discuter de cette épreuve et rencontrer la psychologie du service des grossesses pathologiques (qui généralement est bien formée sur le deuil périnatal) t'apportera probablement du soulagement à long terme. Au début cela ne sera peut être pas évident, je sais que je sortais des séances individuelles à ramasser à la petite cuillère, et le lendemain j'avais l'impression d'aller plus mal, mais souvent je constatait quelques jours plus tard que mettre des mots sur les émotions que je ressentais et en parler à un tiers bienveillant m'aidait à pouvoir par la suite en parler à d'autres.

Perdre un enfant à naître (et a fortiori vivre des pertes à répétition comme les tiennes) est autant une épreuve pour l'individu que pour le couple. C'est dans ses moment là que la valeur et la solidité d'un relation se constate au grand jour. Restez unis même si vous souffrez tous les deux et vous vous apporterez réconfort et affection, ce qui sera le meilleur des baumes au coeur.

La faute à pas de chance, moi aussi au début je trouvais cette expression détestable. Mais au fil des rendez-vous qui nous confirmaient l'incompréhension des médecins sur les malformations de notre fils, et la poursuite de recherche (à ce jour, toujours pas de reponse) nous laissant pour l'avenir dans l'incertitude et avec un potentiel risque de récidive de 25%, j'ai compris que s'ils avaient trouvé la cause, une mutation spontanée non reproductible, et donc un pur hasard génétique, cela n'aurait pas été plus mal. Mais je comprend que dans ton cas cela te semble bien cruel.

Plein de pensées pour ton compagnon et toi, ainsi que pour ton petit Théo. Je vous souhaite des réponses qui vous permettent d'avancer, de prendre le temps de faire votre deuil et quand le moment sera venu, un enfant en pleine santé à l'issue d'une grossesse qui sera peut être éprouvante, mais que je te souhaite sans alertes médicales.
Anne,
Maman d'un petit garçon né sans vie le 23/02/17
Maman d'une petite fille née le 07/09/18, pour notre plus grand bonheur

Melwanie
Messages : 2
Inscription : 17 janvier 2019, 16:47

Re: jamais 2 sans 3, jamais 3 sans 4, je n’ai plus d’espoir

Message par Melwanie » 18 janvier 2019, 10:18

Bonjour à toutes,

Merci pour vos retours, vos témoignages poignants, c’est un sujet qui paraît tellement tabou mais touche tellement de couples.

Le retour à la maison est une étape très difficile. Sortir de la maternité, voir ces couples devenus parents alors que nous... nous ressortons à 2, avec ce vide immense.
Ma maison est à la fois ma bulle de protection mais aussi ma boîte à souvenirs... tout s’est écroulé.

Je n’arrive pas encore à voir les gens, la famille non et les amis encore moins. Je ne me sens pas prête à affronter le regard des gens, j’ai besoin de solitude.

Quant à mon homme, lui a été merveilleux dans cette épreuve, tant par son accompagnement que son soutien. Mais il lui arrive de craquer alors je le laisse pleurer (je ne suis pas une personne très câline au départ, pas que je ne sois pas compatissante mais c’est mon caractère).
J’ai vécu un deuil à l’age De 11 ans. J’ai perdu mon grand frère dans un accident de la route, ce drame a fait éclater notre famille, mais mes parents sont restés très soudés. Par contre j’ai toujours ces images en tête de mon papa qui s’ecroule, ma maman qui perd totalement pieds... aucun enfant ne devrait vivre ça, mon frère était mon 2eme pilier masculin à la maison. Je pense m’etre Formé une carapace suite à ca.

Et aujourd’hui, nous sommes parents et nous sommes touchés par ce drame... j’ai tellement peur de la suite, de devoir encore essuyer un échec... mais j’essaie de me rassurer en me disant qu’à chaque fois j’ai eu un cas différent... c’est d’ailleurs pour ça que nous n’avons fait des examens poussés qu’à la grossesse de Théo... à devenir parano : quelqu’un nous en veut? Joue avec sa poupée vaudou???

Tous les projets d’avenir sont remis en question, est-ce qu’un jour on arrivera à voir notre mini-nous?
J’attends avec impatience la semaine prochaine et la reprise du sport, c’est mon échappatoire pour me défouler et libérer mes émotions, je ne souhaite à personne de vivre une telle épreuve


Merci encore pour vos réponses ;)
Melwanie
Mars 2017 - œuf clair / curetage
Septembre 2017 - GEU / injection de méthotrexate
Juin 2018 - FC séroconversion toxo
Mam’ange de Théo, né sans vie le 15/01/2019

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité