Isolement par l'entourage

Répondre
Mamanrose
Messages : 5
Inscription : 20 mars 2019, 18:01

Isolement par l'entourage

Message par Mamanrose »

Bonjour à tous,
Je suis la maman de Louise, 3 ans et demi. Depuis deux ans j'ai enchaîné 4 fausses couches et j'ai perdu ma petite Rose en septembre dernier suite à une interruption de grossesse.
Je suis cruellement déçue par le manque de soutien de mon entourage. Pourtant j'ai clairement émis le souhait de que mes amis viennent me voir. Leur réponse a été : c'est trop dur. Ce qui bien évidemment m'a fait mal.
J'ai pensé que j'arriverai à remonter la pente avec l'aide de mon mari et le suivi de ma psychologue. J'ai eu un intense besoin de parler à mes parents, mes amis proches. Mes parents m'ont dit que j'ai la chance d'avoir déjà une petite fille en pleine forme, mes amis n'ont jamais trouvé le temps de m'écouter ou dès que j'ai commencé à parler, m'ont vite répondu que je devrais aller voir un psychologue.
Aujourd'hui ma petite Rose aurait dû naître. Je suis retombée au fond de mon gouffre. Je suis arrêtée car je suis incapable de travailler. J'ai à nouveau tenté d'obtenir un peu d'attention cet on m'a répondu que si je ne veux pas m'en sortir personne ne peut le faire à ma place. Que depuis deux ans je me complaît dans mon malheur.
Je n'ai pas le sentiment de me laisser aller. J'ai repris le travail entre chaque fausse couche, j'ai accepté de prendre des anti dépresseurs et je vois régulièrement ma psychologue. Je ne comprends pas, y a t-il quelque chose de plus que je puisse faire ? Est-ce qu'il n'est pas normal que j'aie encore besoin de pleurer et de parler ?
Si je peux faire quelque chose de plus pour redevenir celle que j'étais je suis prête à le faire mais je ne sais pas quoi.
Quelqu'un a t'il des conseils à me donner ?
Merci beaucoup pour votre attention
Dernière modification par Mamanrose le 21 mars 2019, 10:13, modifié 1 fois.
Mamanrose
Maman de Louise 3 ans et demi.
Maman de Rose née sans vie le 29 septembre 2018
Bébé espoir prévu pour septembre 2019
Mamanrose
Messages : 5
Inscription : 20 mars 2019, 18:01

Re: Isolement par l'entourage

Message par Mamanrose »

Mince je n'ai pas publié au bon endroit et je ne sais pas comment déplacer mon message.
Mamanrose
Maman de Louise 3 ans et demi.
Maman de Rose née sans vie le 29 septembre 2018
Bébé espoir prévu pour septembre 2019
Mapetiteplume2017
Messages : 1191
Inscription : 31 janvier 2018, 19:14

Re: Isolement par l'entourage

Message par Mapetiteplume2017 »

Bonjour Mamanrose, j’allais te dire de poster ton message dans la partie reconstruction en effet 🙂 Je pense qu’on ne sait pas vraiment le déplacer... P-e copier coller ce sera plus simple...
Je te répondrai quand tu seras sur l’autre post du coup 🙂
Sophie... Mamange d’Emma (25 S.A), envolée le 28/12/17 et d’Arthur (18 S.A.), envolé le 25/01/21 pour la même maladie que sa grande sœur.
Maman de Marius, petit arc en ciel, né le 2 août 2019 en super forme ❤️🌈
AlineR
Messages : 94
Inscription : 27 avril 2017, 14:42

Re: Isolement par l'entourage

Message par AlineR »

Je me suis permise de changer la place du sujet dans le forum.

Aline, pour l'équipe de modération
Aline
Equipe de modération de Petite Emilie
Mamanrose
Messages : 5
Inscription : 20 mars 2019, 18:01

Re: Isolement par l'entourage

Message par Mamanrose »

Oui merci beaucoup.
Mamanrose
Maman de Louise 3 ans et demi.
Maman de Rose née sans vie le 29 septembre 2018
Bébé espoir prévu pour septembre 2019
Isa&co
Messages : 633
Inscription : 20 septembre 2018, 09:31
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Isolement par l'entourage

Message par Isa&co »

Bonjour MamanRose

Je trouve absolument normal que tu aies besoin de temps suite à la perte de ta fille. Et certaines dates sont plus difficiles que d'autres, la dpa n'avait pas été évidente pour moi non plus.
Tu vois une psy et c'est déjà un grand pas d'accepter une aide extérieure. De ce que tu dis tu as l'air de tout faire pour avancer. Mais ce n'est pas facile, et encore une fois c'est humain.
Personnellement je ne suis pas capable de retourner travailler pour l'instant (7 mois après). J'écris beaucoup et je partage avec ma famille et mes amis ce que je ressens, ainsi ils sont (plus ou moins) réceptifs ou du moins informés. Et ceux qui ne le sont pas, tant pis. Je ne m'en encombre plus. Tu traverses une période difficile, c'est toi, ton couple, ta famille le plus important. En tous cas c'est ce que je me dis.
Quand à "redevenir celle que j'étais", je ne crois pas cela possible. Ce sont des épreuves qui nous changent à jamais. À nous de faire de ce changement quelque chose de positif. À toi de trouver quoi, à ton rythme (je cherche encore).

Dans tous les cas, courage à toi, n'hésite pas à venir parler ici, il y aura toujours une oreille attentive et bienveillante.
Douces pensées à ta petite Rose (très joli prénom) <3
Maman en 2014 💗
mes Tout Petits Amours : 21-24 Aout 2018 💖💖
Petit Oisillon 02-2020 💗

Pour mettre des mots sur nos maux :
https://notrefamilleetoilee.wordpress.com
Pour vos Étoiles :
https://notrefamilleetoilee.wordpress.c ... s-etoiles/
Mapetiteplume2017
Messages : 1191
Inscription : 31 janvier 2018, 19:14

Re: Isolement par l'entourage

Message par Mapetiteplume2017 »

Re bonjour Mamanrose et bienvenue sur ce forum...

Le soutien de l’entourage n’est pas évident à garder en effet, j’estime être bien entourée et pourtant je ressens que mon entourage se « lasse » de mon malheur si j’en parle de trop... J’ai très vite eu ce besoin de venir sur ce forum pour cette raison, donc je pense que c’est une belle démarche que tu as fait et j’espère que ça pourra t’aider comme ça m’a aidé (sauvé même je dirais...). On ressent vite que notre entourage se sent impuissant face à notre malheur, on ne se sent pas tjs comprise ou on a l’impression de répéter tout le temps la même chose, et d’avoir pourtant encore besoin de le répéter encore et encore...

Bien sûr que c’est normal que tu aies encore besoin de pleurer et de parler de ton bébé; plus d’un an après j’en ressens encore le besoin, mais moins intensément je te rassure...
J’ai moins parlé de mon malheur à mes proches, j’assouvissais ce besoin sur le forum, et petit à petit j’ai à nouveau eu de l’écoute quand j’en reparlais un peu... J’ai en effet l’impression que notre entourage se sent impuissant face à notre désarroi et qu’ils ont alors tendance à prendre de la distance, pour se protéger eux-même aussi d’ailleurs parfois...
Pour le boulot ça peut prendre aussi du temps avant de se sentir prête à nouveau, j’ai repris après 4 mois et c’était le bon timing pour moi mais chacune doit suivre son rythme...

Je rejoins Isa dans le fait qu’on ne sera probablement plus jamais comme avant, qu’on a une nouvelle personnalité, un nouveau caractère, une nouvelle sensibilité à apprivoiser et c’est pas toujours évident... Tu sembles mettre des choses en place pour t’en sortir, continues à voir ta psy si ça te fait du bien, et n’hésites pas à venir chercher du soutien sur ce forum quand tu ne sens pas ton entourage réceptif à ton désarrois...

Je te souhaite bcp de courage en tout cas, et de douces pensées à ta petite Rose et tes petites étoiles ⭐️
Sophie... Mamange d’Emma (25 S.A), envolée le 28/12/17 et d’Arthur (18 S.A.), envolé le 25/01/21 pour la même maladie que sa grande sœur.
Maman de Marius, petit arc en ciel, né le 2 août 2019 en super forme ❤️🌈
Laurasacha
Messages : 14
Inscription : 29 février 2016, 23:55

Re: Isolement par l'entourage

Message par Laurasacha »

Cc mamanrose je te trouve très courageuse de vouloir en parler , la famille , les amis ne sont souvent pas les bonnes personnes à qui se confier ... il existe peut être des associations près de chez toi ou ici tout simplement on peut échanger en privé même si tu as un coup de mou , n’écoute que toi vraiment chaque personne est différente 😘
Mamanange de sacha parti le 21 juillet 2015 à 30 sa pour t21🌷
Maman de lou née le 11/01/2017 🌹
Mamanange d’une petite fille parti le 18 octobre 2018 à 16sa pour t21🌸
Mamanrose
Messages : 5
Inscription : 20 mars 2019, 18:01

Re: Isolement par l'entourage

Message par Mamanrose »

Merci beaucoup pour vos messages. ça fait du bien de se savoir écoutée. Hier j'ai vu ma psychologue qui m'a dit que je ne me complais pas dans ma couleur mais simplement ça fait deux ans et demi que j'encaisse FC et IMG tous les six mois.que c'est normal que je retombe mais que je me relève à chaque fois.
J'ai repris le travail 15 jours après l'IMG. On m'a dit que c'était le délai normal et je n'ai pas osé dire que je ne me sentais pas assez bien. C'était une erreur de ma part car depuis je travaille un mois, puis je suis arrêtée deux semaines, et je travaille à nouveau 3 semaines et encore une semaine d'arrêt. C'est complètement chaotique et ça ne m'aide pas.
Le souci c'est que lorsque j'en parle au médecin, il ne comprend pas. Dans la mesure où j'attends un nouveau bébé (j'entame le quatrième mois) et que tout se passe bien, il me dit qu'il faut rebondir et continuer à vivre. Il ne comprend pas mes angoisses concernant ma nouvelle grossesse.
Là par exemple j'attends les résultats de ma prise de sang sur la trisomie et je n'arrive pas à faire quoi que ce soit. Donc je suis arrêtée jusqu'à la prochaine écho (le 1er avril) et ensuite je reprends à nouveau.
C'est catastrophique au niveau du travail parce que je n'ai pas le temps de rattraper chaque absence et même si mes collègues sont bienveillants c'est compliqué pour eux aussi de devoir parer à mes absences.
J'ai peur de demander une prolongation d'arrêt et qu'on me réponde :"mais non vous allez très bien, allez allez il faut se donner un petit coup de pied aux fesses et avancer".
Je n'ai même pas le temps de me projeter dans cette nouvelle grossesse et de penser à mon bébé.
Je ne sais pas quoi faire, j'ai l'impression d'être paresseuse et de chipoter. Comme si ce que je traverse n'était qu'un caprice.
Mamanrose
Maman de Louise 3 ans et demi.
Maman de Rose née sans vie le 29 septembre 2018
Bébé espoir prévu pour septembre 2019
Chris77
Messages : 59
Inscription : 03 février 2019, 20:40

Re: Isolement par l'entourage

Message par Chris77 »

Mamanrose a écrit : 20 mars 2019, 18:24 Bonjour à tous,
Je suis la maman de Louise, 3 ans et demi. Depuis deux ans j'ai enchaîné 4 fausses couches et j'ai perdu ma petite Rose en septembre dernier suite à une interruption de grossesse.
Je suis cruellement déçue par le manque de soutien de mon entourage. Pourtant j'ai clairement émis le souhait de que mes amis viennent me voir. Leur réponse a été : c'est trop dur. Ce qui bien évidemment m'a fait mal.
J'ai pensé que j'arriverai à remonter la pente avec l'aide de mon mari et le suivi de ma psychologue. J'ai eu un intense besoin de parler à mes parents, mes amis proches. Mes parents m'ont dit que j'ai la chance d'avoir déjà une petite fille en pleine forme, mes amis n'ont jamais trouvé le temps de m'écouter ou dès que j'ai commencé à parler, m'ont vite répondu que je devrais aller voir un psychologue.
Aujourd'hui ma petite Rose aurait dû naître. Je suis retombée au fond de mon gouffre. Je suis arrêtée car je suis incapable de travailler. J'ai à nouveau tenté d'obtenir un peu d'attention cet on m'a répondu que si je ne veux pas m'en sortir personne ne peut le faire à ma place. Que depuis deux ans je me complaît dans mon malheur.
Je n'ai pas le sentiment de me laisser aller. J'ai repris le travail entre chaque fausse couche, j'ai accepté de prendre des anti dépresseurs et je vois régulièrement ma psychologue. Je ne comprends pas, y a t-il quelque chose de plus que je puisse faire ? Est-ce qu'il n'est pas normal que j'aie encore besoin de pleurer et de parler ?
Si je peux faire quelque chose de plus pour redevenir celle que j'étais je suis prête à le faire mais je ne sais pas quoi.
Quelqu'un a t'il des conseils à me donner ?
Merci beaucoup pour votre attention
Ce forum est parfait pour nous maman’anges car il n’y a que celles qui ont traversé ça qui peuvent comprendre. Ton souci en plus de ce deuil périnatal lié à l’img c’est que tu as cumulé les fausses couches : c’est encore plus dur à vivre. Je sais exactement ce que tu ressens : 8 ans d’infertilité avec 2 fausses couches. Quand enfin ça marche et que ça tient je dois subir une img car le bébé a une trisomie 18. On réalise que la vie est bien cruelle parfois et c’est encore plus dur à vivre quand on comprend que l’entourage ne sera pas là pour nous aider à nous en sortir !! Je crois avoir tout entendu !! Vous êtes encore jeune vous allez en avoir d’autres : ben non j’ai 41 ans à présent donc je ne sais pas si je vais tomber enceinte à nouveau !! Il vaut mieux maintenant que plus tard, là au moins vous ne l’avez pas connu donc pas de tristesse : dommage hein mais j’ai été assez bête pour l’aimer de suite cet enfant surtout depuis que je le sentais bouger dans mon ventre !! Tu sais c’est rien ce qu’il t’arrive j’ai une vague connaissance qui elle a dû subir telle ou telle chose : ben écoute désolé mais j’ai le droit de pleurer sur mon sort car c’est dur ce qu’il m’arrive quand même !! J’ai même eu une copine très proche qui m’a reprochée de ne pas avoir donné de nouvelles pendant un mois : elle a été super virulente à mon égard d’avoir été égoïste de ne pas avoir donné de mes nouvelles. Elle n’a pas voulu comprendre que pendant ce mois je n’avais pas la force de sortir de mon lit et qu’elle aurait pu en prendre aussi !! Comme toi j’hallucine de voir que finalement je ne dois compter que sur moi-même et sur mon conjoint pour m’en sortir car les autres ne comprennent pas du tout. J’ai une très bonne copine à qui c’était arrivé il y a 3 ans : je restais parfois jusqu’à 2 heures du matin au téléphone avec elle car elle avait besoin de parler et même si je baillais toute la journée au boulot le lendemain je ne le regrettais pas. Et bien cette copine n’a pas été présente un seul instant pour moi : elle m’a laissé un petit texto pour m’encourager la veille et j’ai eu des nouvelles seulement un mois après pour me demander comment ça va !!
J’ai une vague amie par contre qui m’a envoyé des tas de textos et qui a osé m’inviter à manger une semaine seulement après mon img pour nous changer les idées. Elle était surprise de me voir en bon état physique et capable de tenir une conversation : elle pensait être là pour moi pour me consoler. Et là j’ai réalisé pourquoi les autres ne voulaient pas me voir : ils avaient peur d’avoir à consoler une maman qui a perdu son enfant !! Ca m’a fait bizarre de réaliser ça mais j’ai compris qu’en fait je faisais peur, ma peine leur faisait peur et surtout ils ne savaient pas quoi faire ni dire pour me remonter le moral. Un deuil périnatal ça met les gens mal à l’aise car ce n’est pas dans l’ordre des choses. Et comme ils ont peur de mal faire ils préfèrent botter en touche !! Ils espèrent qu’au bout d’un certain temps tu passes à autre chose sauf qu’évidemment ce n’est pas le cas. Ils ne peuvent pas comprendre à quel point ça nous fait du bien de parler de notre enfant car pour eux il n’a pas existé car ils ne l’ont jamais vu. Mon problème c’est que je ressens une immense colère depuis ce qu’il m’est arrivé du coup je leur en ai énormément voulu et depuis peu je suis plus sereine donc ça va mieux. Depuis j’ai accepté que l’on ne puisse pas se comprendre : c’est triste mais c’est ainsi. Donc quand j’ai un gros coup de cafard je viens sur le forum : je sais que là je vais trouver du réconfort.
Après vu ton parcours il est logique que ce soit encore très dur à vivre : entre l’img et les fausses couches la vie t’a vraiment mise à l’épreuve. Ne cherche pas à aller plus vite que la musique : tu as traversé des choses très dures, il est logique qu’il faut du temps pour s’en remettre. Prends du temps pour toi c'est important. Malheureusement tu ne seras jamais plus comme avant mais tu seras plus forte, il faudra te servir de cette force pour avancer. Moi je me dis que grâce à mon fils je suis une version améliorée de moi-même !!
Répondre