Grossesse sous stérilet

Camoni
Messages : 2
Inscription : 06 juillet 2019, 17:30

Grossesse sous stérilet

Message par Camoni » 06 juillet 2019, 21:07

Bonjour à tous,

Bon voilà, je viens d'arriver sur ce forum et je ne sais pas si cela sera nécessaire pour moi de vous parler de mon expérience, surtout que là je suis encore en plein deuil (je suis encore à la recherche de l'acceptation et je recherche des réponses, au point où je dois m'exprimer sur des forums). Alors j'espère vraiment que je pourrais trouver des personnes qui auront vécu cette même expérience ou vécu une situation similaire afin que je puisse me sentir moins seule après avoir vécu un tel drame et avoir une vision différente de mon entourage. Parce que, certe, j'ai une famille qui me soutient, un mari formidable qui est toujours là, mais rien y fait, je suis toujours en colère, triste, déprimé, j'ai l'impression d'être folle et égoïste. Je ne sais plus quoi faire, ni comment prendre les choses. Alors je veux (enfin) passer une nouvelle étape du deuil et m'exprimer sur ce vécu afin de pouvoir avoir la chance que tout change et qu'on m'apporte de vrais réponses pour que je puisse enfin remonter la pente.

Tout à commencé en Mi décembre 2018, je suis parti voir mon gynécologue pour renouveler ma pose de stérilet, au rdv, au moment où il l'a voulu le retirer, il m'a dit qu'il était déjà tombé depuis un bon moment et il m'a alors posé la question de si du coup j'étais enceinte. Je lui ai alors dis que non, parce que j'avais eu mes règles deux à trois semaines avant cette consultation et je n'avait aucuns symptômes. Donc du coup il m'a mis mon nouveau stérilet et de là, pour confirmer mes dire, il m'a fait faire une échographie, RIEN ! Après ça je suis rentré chez moi, j'ai trouvé un nouveau poste en tant que préparateur de commande dans une grande entreprise (avec le port de charge lourde, 15kg, avec le CACES 1). Tout allait bien !

Mi janvier, j'ai eu mes règles, enfin soi disant mes règles, plutôt des pertes marrons, j'ai donc supposé que c'était mes règles parce que depuis que je les ai, j'ai toujours été irrégulière avec des règles très bizarre.

Mi février mon mari et moi constatons ma "petite" prise de poids et de mon ventre quand même arrondi. On a commencé à paniquer alors j'ai fais un test de grossesse, POSITIF au bout de 5 secondes.

Rdv chez le gynéco, enceinte de 3 mois déjà, depuis le 2 décembre 2018, le bébé est déjà trop gros pour pouvoir retirer le stérilet. Mon gynécologue n'a pas pu le voir à l'écho lors de mon renouvellement de stérilet parce qu'il était encore trop petit. Du coup on a décidé de le garder, j'en ai pleuré, j'avais peur.

Par la suite de ses événements, on a eu recourt à un déménagement, quitter le sud pour aller au nord. Tout allait bien, l'installation, l'accueil de la famille, les rires, les sourires, la joie de la grossesse, mon premier enfant de 5 ans content qu'il a un bébé dans le ventre de sa maman. Je ne restais plus qu'à la maison, j'emmenais mon enfant à l'école à 5 min de la maison et me reposais quand j'en avais envie.

2 semaines après je sens des grosses fuites d'eau couler en bas, toutes les 5 min, une gros fuite, j'ai du me changer trois fois avant de vraiment avoir peur et de réagir.

J'ai donc pris la décision de vite partir aux urgences avec mon mari. Après une échographie et des prises de sang, le monde qui s'écroule ! Une fissure sur la poche des eaux, le bébé n'évoluera pas bien sans la poche pleine, une malformation pourra se créer, des jambes ou des bras, ou pire encore, une mal formation aux poumons, donc une souffrance à vie. Il a fallut prendre une décision, soit le garder mais au risque d'accoucher prématurément soit s'un bébé mort né soit d'un bébé handicapé, ou alors d'accoucher d'un bébé en bonne santé mais qui peut mourir à tout moment juste après l'accouchement, ou encore avoir des complications sur la maman comme une opération ou des contaminations.

On a donc pris le pire choix de toute notre vie, on a pris la décision de le laisser en paix, qu'il parte dans un meilleur monde, après l'accouchement, j'ai pu le voir, le toucher, lui parler même si je savais qu'il était déjà parti, encore dans mon ventre avec les contractions de l'enclenchement de la grossesse.

Il s'appelle James.

Je suis reparti le voir à la chambre mortuaire, lui offrir des vêtements, un doudou, une paire de chaussette pour qu'il n'est pas froid là où il ira, une lettre et de lui souhaiter bon voyage.

Cela va faire 3 mois que mon garçon est parti, la première semaine n'a été que des pleurs, de la tristesse, du chagrin, ensuite est arrivé, la jalousie (le fait de voir les autres mamans enceinte au même stade que toi et que tout va bien) et ensuite est venu la colère, l’anxiété, la solitude, le repli sur soi et l'égoïsme.

Au début mon mari était triste et déprimé, il ne savait pas quoi faire, avec le temps il a été là pour moi, tout les jours, il me soutenait, m'aidait, me parlait, me soulageait, mais quand est arrivé la colère, je m'en prenais à lui tout le temps, et aujourd'hui c'est encore pire, j'ai réussi à ce qu'il n'en puisse plus de cette situation, il est maintenant fâché contre moi, et j'ai peur de le perdre, j'ai peur de tout perdre, de périr, de m'engouffrer toute seule à cause de cette histoire.

Par la colère, parce que je fuis la situation, je garde ma fierté, je reste dans mon coin sans lui parlé, je l'ignore, il commence à s'énerver sur moi, il en peut plus de cette situation. Et moi de mon côté je n'arrive pas à revenir sur le droit chemin, de changer tout ça et de reprendre mes esprits.

Alors si une personne, pouvait m'aider, de faire m'ouvrir les yeux sur la réalité, m'aider à comprendre pourquoi tout s'est passé comme ça et qu'enfin je l'accepte et que j'avance, je pourrait sauver mon couple, mon fils, ma famille.

Bisounours
Messages : 203
Inscription : 11 mars 2019, 00:15

Re: Grossesse sous stérilet

Message par Bisounours » 06 juillet 2019, 22:00

Bonjour Camoni,
Je te partage juste mon expérience, au cas où elle pourrait t'aider. Je ne détiens pas la vérité. Juste mon expérience. Je vais voir une psychologue 2 parfois 3 fois par semaine. Et c'est elle qui se prend ma colère dans la figure. Il en reste pas ou beaucoup moins pour mon conjoint. Et ça m'aide et nous aide bcp. Car cette colère n'est pas réellement tournée contre lui, mais contre le destin.
Courage.

Urbanie
Messages : 57
Inscription : 10 janvier 2018, 19:46

Re: Grossesse sous stérilet

Message par Urbanie » 06 juillet 2019, 22:29

Bonjour Camomi,

Je te souhaite la bienvenue sur le forum.

Accepter la perte de son bébé reste une étape compliquée du deuil. Je ne sais pas s'il existe une "normalité" dans le processus, je crois que chacune ressent les choses différemment, mais tu trouveras des pistes sur le site de l'association: http://petiteemilie.org/img-et-deuil-pe ... quotidien/
La colère, la jalousie, la tristesse... sont des sentiments que beaucoup partagent ici, ou ont ressenti.

J'avais choisi de voir un psychiatre pendant quelques temps, pour "décharger" ma tristesse et mes inquiétudes auprès de lui. Est-ce que tu as déjà eu l'occasion d'aller parler de tout ce qui vous est arrivé à un professionnel? Ou, à minima, à un médecin à l'écoute et bienveillant?

Quoi qu'il en soit n'hésite pas à venir nous parler, tu trouveras toujours une oreille attentive sur ce forum.

Bien à toi,

Urbanie
Urbanie
Equipe de modération de Petite Emilie

Camoni
Messages : 2
Inscription : 06 juillet 2019, 17:30

Re: Grossesse sous stérilet

Message par Camoni » 06 juillet 2019, 23:30

Bonsoir, merci pour vos messages, il est vrai que je n'ai toujours pas partagé mon expérience auprès d'un professionnel, je me disait donc qu'il fallait que je passe par cette étape parce que mon pauvre mari ne sait plus quoi me dire et comment m'aider. Et même moi de mon côté je reste trop sur la réserve. En tout cas, je vois la différence entre parler de ça avec des personnes qui ont déjà vécu cette expérience et mon entourage. J'ai vraiment besoin d'en parler, d'avoir des conseils et de comprendre.

MariEve
Messages : 157
Inscription : 09 novembre 2018, 05:24

Re: Grossesse sous stérilet

Message par MariEve » 07 juillet 2019, 14:57

Bonjour Camoni,

Je rejoins les filles pour te dire a quel point d'echanger avec un.e psy fait du bien.
Pour ma part l'etape de la colère a été devastatrice également, pas sur notre couple, mais envers moi-meme, elle est montée en puissance dans la période la plus longue sans voir ma psy : 3 semaines (lié a ses vacances). De base c'est une emotion que je n'ai jamais appris a gerer, elle m'a débordée.
Quand j'ai pu dire a ma psy a quel point j'allais mal, elle m'a conseillé de me débrouiller pour etre dehors un temps suffisant quotidiennement, le but etant de me reconnecter a la terre (elle m'a conseillé de marcher, courir, jardiner...) et ce fut un des meilleurs conseils jamais reçus, je me suis attaquee a des travaux de force dans le jardin (arracher des bambous, c'est costaud !) et je me suis rendue compte que j'ai pu y décharger toutes mes emotions qui me devastaient.. ça m'a fait un bien fou ! Et les crises a la maison ont diminué en proportion, jusqu'à disparaitre (bonus agréable, le potager que j'ai créé renforce aussi mon estime et ma confiance en moi qui en avaient pris un sacré coup... et va nous permettre de nous regaler cet été)

Voyant que pour vous, le couple souffre, pourquoi pas envisager quelques seances avec un therapeute de couple pour vous aider à mettre des mots sur vos ressentis à tous les deux, cela pourrait peut etre de faire redescendre la pression. Je croise le doigts pour que vous puissiez retrouver un equilibre en famille bientot en tout cas !
Maman de 3 petits garçons :
Jules né le 19/01/16
Nolan né sans vie le 15/09/17 (IMG à 13SA)
Paul né sans vie le 25/10/18 (IMG à 36SA)

Hannah_Haley
Messages : 188
Inscription : 18 juin 2019, 12:37

Re: Grossesse sous stérilet

Message par Hannah_Haley » 08 juillet 2019, 08:59

Bonjour,
Bienvenu sur ce forum.
Je suis vraiment désolée de ce qui t"est arrivé.

Le psy nous fait du bien à mo conjoint et à moi, pour l'instant nous avons fait 2 séances, ensemble, avec la psy de l'hôpital (équipe de psy prénatal) j'en ressors complètement vidée, et je dors!
Par contre je ne trouve pas qe nous "avançons" pour l instant, en même temps j attend quoi la solution miracle? Arrêter d un coup ma douleur pour être heureuse? Je ne pense pas que cela arrive.
Mais cela fait du bien d en parler à une professionnelle, et de ne pas lâcher toutes mes emotions sur mon conjoint! (Il a dû me mettre sous une douche froide il n y à pas longtemps à cause d'une grosse crise d angoisse...)et lui aussi peut s exprimer, également sur son ressenti
Maman d'Hannah et Haley, nées le 29 mai 2019 à 23+6, décédées à 23+6 et 24+2. maman vous aime pour l'éternité mes étoiles

Répondre