Reprise du travail

REflo
Messages : 19
Inscription : 07 mars 2019, 11:48

Re: Reprise du travail

Message par REflo » 22 juillet 2019, 22:01

Bonsoir, je voulais vous vous remercier pour vos réponses. Je voulais vous venir informer, j'ai bien eu le contrôle du médecin à domicile et vu mon état il a indiqué que mon arrêt était justifiée necessitant une prolongation, donc demain je retourne voir une autre médecin ( la mienne étant en vacances) et je vais devoir difficilement "expliquer". Enfin je suis rassurée dans le sens où déjà le médecin contrôleur va bien prouver à la société pour laquelle je travaille que je ne suis pas en arrêt pour "RIEN", n est ce pas. Puis moi qui est l'impression que ce n'est pas juste de faire traîner l arrêt par rapport à mes collègues, sentir que c'est tout à fait justifié me soulage un peu.
Aujourd'hui est ma date présumée d'accouchement, j'ai été faire un lâché de ballons avec mon chéri pour que mon petit Léo sache qu'on pense fort à lui. La journée à été très douloureuse je l'avoue, j'ai un sentiment d'inachevée, je me sens vide évidemment. J'attendais mon plus beau cadeau pour la veille de mes 34 ans demain et je n'ai plus mon bébé.
Heureusement que il y a de l'aide grâce à petiteemilie et d'autres, je me sens comprise, et je vois que je ne suis pas seule à vivre tant de douleur.
Tendres pensées et bisous volants à nos anges.
Je t'aime plus que tout mon Léo.

melimeloo
Messages : 28
Inscription : 26 mars 2019, 13:14
Localisation : Maine et Loire

Re: Reprise du travail

Message par melimeloo » 23 juillet 2019, 17:33

Bonjour Reflo,

Tout d'abord, je te souhaite une belle journée d'anniversaire, aussi douce puisse-t-elle être.
J'espère que le cap de ta DPA hier t'aidera à avancer.

J'ai été intéressée par l'intitulé de ton post, tes réflexions se rapprochent des miennes. Comme toi, mon IMG a eu lieu début mars et je devais reprendre le travail le 4 Juillet.
Je suis employée de banque, et l'essentiel de mon travail est l'accueil téléphonique et physique des clients avec traitement des réclamations. Comme toi, je me sentais incapable d'affronter des gens plus ou moins respectueux toute la journée, et enchainer le traitement de réclamations qui me semblaient tellement obsolètes vis à vis de ce que je venais de vivre. De plus, ayant des objectifs commerciaux quotidiens, je ne me sentais pas de revenir à cette réalité bassement matérielle.... Je dois aussi préciser que je n'appréciais pas mon boulot depuis déjà plusieurs mois avant la naissance de ma petite Daphné.

Mon arrêt de travail va pour le moment jusque fin aout et sera certainement prolongé de mois en mois. Mon employeur refuse un aménagement de poste, ou un mi-temps thérapeutique proposé par le médecin du travail, et n'est pas du tout ouvert à la négociation. Pire, par téléphone, les RH m'ont dit :" Du coup, comme ce n'est pas possible, vous voulez continuer en arrêt de travail ou démissionner ?? " :shock: J'ai le soutient du médecin du travail et de ma psy, mais comme vous je culpabilise d'être en arrêt de travail. Je ne supporte plus d'être à la maison toute la journée, et je me sens en marge de la société active. Comme vous également, mon entourage me demande chaque semaine "Des nouvelles de ton travail ? Qu'est ce que tu vas faire ? Et ta perte de salaire ? " Même si les gens se veulent bienveillants, ça me renvoie à chaque fois à cette impasse professionnelle, à un sentiment d'échec. J'ai l'idée d'une reconversion professionnelle mais je ne sais pas dans quoi. Je suis incapable de dire ce dont j'ai envie pour un futur travail. En parallèle, nous avons recommencé les essais bébés, et donc la perspective d'une grossesse dans les prochains mois "m'oblige " à ne pas démissionner de mon CDI ni me lancer dans un projet professionnel imminent.

Voilà, je voulais vous faire part de ma situation. Lire vos témoignages m'aide à prendre du recul par rapport à un entourage qui n'a pas vécu la même chose que nous. Je souhaite aussi t'encourager Reflo en cette periode chargée en émotion pour toi ; pour moi le mois de juin a été très dur à vivre. Alors que j'étais dans une étrange dynamiques "positive" les 2 premiers mois après mon IMG, le quatrième mois a été très triste, car d'après la psy je commence à me confronter vraiment à la perte, à la réalité de la perte.

Je nous souhaite d'aller de l'avant comme nous le pouvons et de continuer à cheminer sur le chemin de l'acceptation et de notre vie d'après.
Douces pensées à tous nos petits anges, peut-être nous feront-ils un petit coucou pendant la nuit des Étoiles début aout !!
Maman de Félix, né en mai 2016, en bonne santé.
Mamange de Daphné, née sans vie le 04.03.2019 suite IMG, à 30 SA pour cause d'hypoplasie ponto-cerebelleuse.

REflo
Messages : 19
Inscription : 07 mars 2019, 11:48

Re: Reprise du travail

Message par REflo » 11 février 2020, 17:40

melimeloo a écrit :
23 juillet 2019, 17:33
Bonjour Reflo,

Tout d'abord, je te souhaite une belle journée d'anniversaire, aussi douce puisse-t-elle être.
J'espère que le cap de ta DPA hier t'aidera à avancer.

J'ai été intéressée par l'intitulé de ton post, tes réflexions se rapprochent des miennes. Comme toi, mon IMG a eu lieu début mars et je devais reprendre le travail le 4 Juillet.
Je suis employée de banque, et l'essentiel de mon travail est l'accueil téléphonique et physique des clients avec traitement des réclamations. Comme toi, je me sentais incapable d'affronter des gens plus ou moins respectueux toute la journée, et enchainer le traitement de réclamations qui me semblaient tellement obsolètes vis à vis de ce que je venais de vivre. De plus, ayant des objectifs commerciaux quotidiens, je ne me sentais pas de revenir à cette réalité bassement matérielle.... Je dois aussi préciser que je n'appréciais pas mon boulot depuis déjà plusieurs mois avant la naissance de ma petite Daphné.

Mon arrêt de travail va pour le moment jusque fin aout et sera certainement prolongé de mois en mois. Mon employeur refuse un aménagement de poste, ou un mi-temps thérapeutique proposé par le médecin du travail, et n'est pas du tout ouvert à la négociation. Pire, par téléphone, les RH m'ont dit :" Du coup, comme ce n'est pas possible, vous voulez continuer en arrêt de travail ou démissionner ?? " :shock: J'ai le soutient du médecin du travail et de ma psy, mais comme vous je culpabilise d'être en arrêt de travail. Je ne supporte plus d'être à la maison toute la journée, et je me sens en marge de la société active. Comme vous également, mon entourage me demande chaque semaine "Des nouvelles de ton travail ? Qu'est ce que tu vas faire ? Et ta perte de salaire ? " Même si les gens se veulent bienveillants, ça me renvoie à chaque fois à cette impasse professionnelle, à un sentiment d'échec. J'ai l'idée d'une reconversion professionnelle mais je ne sais pas dans quoi. Je suis incapable de dire ce dont j'ai envie pour un futur travail. En parallèle, nous avons recommencé les essais bébés, et donc la perspective d'une grossesse dans les prochains mois "m'oblige " à ne pas démissionner de mon CDI ni me lancer dans un projet professionnel imminent.

Voilà, je voulais vous faire part de ma situation. Lire vos témoignages m'aide à prendre du recul par rapport à un entourage qui n'a pas vécu la même chose que nous. Je souhaite aussi t'encourager Reflo en cette periode chargée en émotion pour toi ; pour moi le mois de juin a été très dur à vivre. Alors que j'étais dans une étrange dynamiques "positive" les 2 premiers mois après mon IMG, le quatrième mois a été très triste, car d'après la psy je commence à me confronter vraiment à la perte, à la réalité de la perte.

Je nous souhaite d'aller de l'avant comme nous le pouvons et de continuer à cheminer sur le chemin de l'acceptation et de notre vie d'après.
Douces pensées à tous nos petits anges, peut-être nous feront-ils un petit coucou pendant la nuit des Étoiles début aout !!
Bonjour, je suis désolée je n avais pas vu ce message avant, et puis je ne me suis pas connectée depuis surtout apparament. Je viens prendre de vos nouvelles, avez vous repris le travail de votre côté? avez vous trouvé un nouveau métier? de mon côté mon arret maladie a duré jusqu au 12 janvier dernier, puis j ai tout fais pour me dire aller c est 2020 bouge toi, essaye, retourne y et la médecine du travail à accepté en mi temps et mon employeur je pense n a pas eu le choix, j ai eu cette chance car sinon la medecine me mettait inapte. Il me semble qu il peuve refuser seulement si ça gêne l organisation de la société, je ne comprends pas pourquoi cela a pu être refusé de votre côté. Mais à nouveau mon employeur enfin le service compta a du mal à gérer mon arrêt, cela depuis le début, j ai eu un mois à 0 euros de revenus, un autre à 15 euros !...enfin niveau attestation de salaire, il y a eu de gros soucis...donc la à nouveau l attestation de salaire en mi temps n a pas été transmise à la CPAM, donc je ne suis toujours pas payé pour janvier...j avais l intention de ne pas prolonger mon mi temps me disant bon faut pas exagérer, et puis que vont ils penser ... mais puisque la situation ambigue sur mes revenus et puis tout controle a domicile, puis aussi Cpam je me dis que j y ai droit je vais continuer comme ça. Puis ça me fera du bien car je pars au travail avec un faux grand sourire, quand on me dis ça va, je dis toujours oui ça va mais quand je rentre chez moi, je reviens à la réalité et je suis pas bien, je me cache toute la journée et ça fait mal. J ai envie d être libre d être triste si j en ai envie, si quelqu un veut prendre ma place et ma douleur, je lui la laisse! J ai contacté la CPAM aussi savoir au niveau des paiements en mi tzmps comment ça se passe , et je n aurais pas de perte de salaire, enfin à part certaine prime...J espère que vous avez trouvé pour changer de métier ou alors que votre employeur a accepté ce fameux mi temps. Tendres pensées à nos anges

Répondre