Bébé me manque

Lucie_deshayes
Messages : 57
Inscription : 30 juin 2020, 04:41

Re: Bébé me manque

Message par Lucie_deshayes » 02 août 2020, 17:16

Je te remercie en tout cas claiwe sa me fait beaucoup de bien d'en parler et d'avoir un avis et toi t'en es où avec mon homme vous avez réussi à communiquer ?
si tu tombes je te relève si je tombes tu me relève. Mon Charly, je ne t'aimerais tant que les étoiles brilleront… <3

Claiwe
Messages : 87
Inscription : 29 mars 2020, 16:25

Re: Bébé me manque

Message par Claiwe » 02 août 2020, 19:49

Lucie_deshayes a écrit :
02 août 2020, 16:46
Bonjour je vais essayer de raconter un peu mon histoire pour être le plus honnête possible car je suis complètement perdu. Et j'ai vraiment besoin d'avis

D'abord il faut que tu sache que j'ai un passer violent dans le sens où a 15ans j'ai subit des attouchements sexuels et plus par mon 1 er copain.
Je n'ai pas pu en parler a mes parents ... Car je me sentais extrêmement seul et je n'avais personne a qui parler mes parents n'étant pas a l'écoute.
A 16 ans mon voisin qui lui m'écouter et me draguer ( il avait 35 ans a l'époque) j'ai fini par m'attacher à lui jetai très amoureuse de lui est lui en a profité aussi il y a eu des attouchements ... Il me respecter mais c'était une relation très particulière... Bref a l'âge de 18 ans cette amour est partie il a déménager sans un mot du jour au lendemain il disparaissait. Je me suis sentie complètement abandonné. Ce traumatisme est celui des 16 ans ma dévasté mon cerveau a fait une sorte de burn out et j'ai effacé la plupart de c'est souvenirs.

A lage de 20 ans mon voisin de l'époque est rêvenue dans ma vie. J'étais alors avec mon homme je n'ai pas pu faire face est j'ai alors consulter un psy a l'âge de 23 ans qui m'a beaucoup aidée. J'ai découvert aussi que j'étais hypersensible ( très émotive et les 5 sens très développée)
J'ai eu 3 ans de thérapies avant de décider avec mon homme d'essayer de faire un bébé avec lui.

Avant de perdre mon Charly j'ai du parler de mes agression a mon sage femme de manière très succincte. J'ai ensuite eu durant ma grossesse des flaschs mon passer revenait.
Mais au final avec le confinement je ne pouvais plus voir ma psy j'ai fini par faire des crises d'angoisse des crises de colère seule a la maison est je n'ai jamais pu le dire a mon homme. Car pour moi au fond je me sens coupable.

Je culpabilise beaucoup en fait et j'ai pu en parler un peu a mon sage femme car il a une association de deuil parental du coup c'est pour sa que je lui en ai un peu parler.
Mais sa me fait très peur car je me suis attachée a lui oui c'est un homme. je m'accroche facilement et m'attache facilement est c'est vrai que mon homme vie dans le futur il avance il aimerait reprendre une vie sexuelle moi j'y arrive pas jaime qu'il me câline mais des qu'il me touche des parties intimes je me sens pas bien.

Je vie plus dans le passer je ressasse énormément mon accouchement lorsque mon sage femme m'a donner mon bébé et lorsqu'il ma reprit mon bebe. C'est la dernière personne a avoir pris mon bebe. Voilà
Ton histoire n'est vraiment pas simple !
Oui j'ai pu un peu parler avc mon copain. Les premiers jours il était présent des que je n'etais pas bien. ms au bout d'une semaine, il considerait que le deuil était fait et avait du mal à comprendre que je pleurais encore qq fois. Maintenant ca va mieux. Il trouve que j'en parle encore souvent. Ms il n'est pas tres expressif.

Quel age as tu aujourd'hui ?
Je ne suis pas medecin, ms ce n'est pas exclu que tu fasses un transfert envers ton sage femme. Il t'a présenté ton fils, te l'a donné ds tes bras (ton copain t'a "offert" ce fils ms ca a été plus progessif). Tu as surement associé ton sage femme au bonheur (meme si c'etait de courte durée) d'avoir ton enfant.

Ton sage femme répond rapidement ? Il répond de maniere pro ou plutot amical ?
Il parait qu'il ne faut pas prendre de décision durant les premiers mois.
C'est parfois plus facile de se confier à un inconnu qu'à ses proches, d'ou le fait que tu parles bcp.

Concernant ton copain, vu ton passé, ce n'est pas choquant que tu aies du mal à etre proche de lui. Tu arrivais à faire des calins facilement avc lui ou pas ? Le sexe peut te rappeler la douleur d'avoir perdu ton enfant, les attouchements que tu as eu. Ca peut faire bcp !
Et parfois ds un couple, en cas de deuil, on en veut à l'autre. Peut etre parce que votre fils comportait vos genes à ts les 2 et qu'il faut un responsable : soit on prend toute la responsabilité sur nos épaules, soit on considere que c'est l'autre.

As tu qd meme envie d'etre proche (etre ds ses bras, passer du tps ensemble...) de ton copain ?
Effectivement parler avc un psy peut aider. La soprohlogie m'a fait bcp de bien ms tu m'as dit que tu vivais à la campagne.
Pourquoi n'as tu pas parlé avec ton copain de tes crises d'angoisse ? Il réagirait mal car tu n'as pas fait ton deuil ?
Si tu n'expliques pas à ton copain, tu vas etre compliqué ds le futur...
Ce que vs vivez est tres dur. Il peut (doit ?) etre un soutien pr toi.
N'hésite pas à m'écrire si tu as besoin.
J'espere t'avoir aidé...

Lucie_deshayes
Messages : 57
Inscription : 30 juin 2020, 04:41

Re: Bébé me manque

Message par Lucie_deshayes » 02 août 2020, 21:11

Claiwe a écrit :
02 août 2020, 19:49
Lucie_deshayes a écrit :
02 août 2020, 16:46
Bonjour je vais essayer de raconter un peu mon histoire pour être le plus honnête possible car je suis complètement perdu. Et j'ai vraiment besoin d'avis

D'abord il faut que tu sache que j'ai un passer violent dans le sens où a 15ans j'ai subit des attouchements sexuels et plus par mon 1 er copain.
Je n'ai pas pu en parler a mes parents ... Car je me sentais extrêmement seul et je n'avais personne a qui parler mes parents n'étant pas a l'écoute.
A 16 ans mon voisin qui lui m'écouter et me draguer ( il avait 35 ans a l'époque) j'ai fini par m'attacher à lui jetai très amoureuse de lui est lui en a profité aussi il y a eu des attouchements ... Il me respecter mais c'était une relation très particulière... Bref a l'âge de 18 ans cette amour est partie il a déménager sans un mot du jour au lendemain il disparaissait. Je me suis sentie complètement abandonné. Ce traumatisme est celui des 16 ans ma dévasté mon cerveau a fait une sorte de burn out et j'ai effacé la plupart de c'est souvenirs.

A lage de 20 ans mon voisin de l'époque est rêvenue dans ma vie. J'étais alors avec mon homme je n'ai pas pu faire face est j'ai alors consulter un psy a l'âge de 23 ans qui m'a beaucoup aidée. J'ai découvert aussi que j'étais hypersensible ( très émotive et les 5 sens très développée)
J'ai eu 3 ans de thérapies avant de décider avec mon homme d'essayer de faire un bébé avec lui.

Avant de perdre mon Charly j'ai du parler de mes agression a mon sage femme de manière très succincte. J'ai ensuite eu durant ma grossesse des flaschs mon passer revenait.
Mais au final avec le confinement je ne pouvais plus voir ma psy j'ai fini par faire des crises d'angoisse des crises de colère seule a la maison est je n'ai jamais pu le dire a mon homme. Car pour moi au fond je me sens coupable.

Je culpabilise beaucoup en fait et j'ai pu en parler un peu a mon sage femme car il a une association de deuil parental du coup c'est pour sa que je lui en ai un peu parler.
Mais sa me fait très peur car je me suis attachée a lui oui c'est un homme. je m'accroche facilement et m'attache facilement est c'est vrai que mon homme vie dans le futur il avance il aimerait reprendre une vie sexuelle moi j'y arrive pas jaime qu'il me câline mais des qu'il me touche des parties intimes je me sens pas bien.

Je vie plus dans le passer je ressasse énormément mon accouchement lorsque mon sage femme m'a donner mon bébé et lorsqu'il ma reprit mon bebe. C'est la dernière personne a avoir pris mon bebe. Voilà
Ton histoire n'est vraiment pas simple !
Oui j'ai pu un peu parler avc mon copain. Les premiers jours il était présent des que je n'etais pas bien. ms au bout d'une semaine, il considerait que le deuil était fait et avait du mal à comprendre que je pleurais encore qq fois. Maintenant ca va mieux. Il trouve que j'en parle encore souvent. Ms il n'est pas tres expressif.

Quel age as tu aujourd'hui ?
Je ne suis pas medecin, ms ce n'est pas exclu que tu fasses un transfert envers ton sage femme. Il t'a présenté ton fils, te l'a donné ds tes bras (ton copain t'a "offert" ce fils ms ca a été plus progessif). Tu as surement associé ton sage femme au bonheur (meme si c'etait de courte durée) d'avoir ton enfant.

Ton sage femme répond rapidement ? Il répond de maniere pro ou plutot amical ?
Il parait qu'il ne faut pas prendre de décision durant les premiers mois.
C'est parfois plus facile de se confier à un inconnu qu'à ses proches, d'ou le fait que tu parles bcp.

Concernant ton copain, vu ton passé, ce n'est pas choquant que tu aies du mal à etre proche de lui. Tu arrivais à faire des calins facilement avc lui ou pas ? Le sexe peut te rappeler la douleur d'avoir perdu ton enfant, les attouchements que tu as eu. Ca peut faire bcp !
Et parfois ds un couple, en cas de deuil, on en veut à l'autre. Peut etre parce que votre fils comportait vos genes à ts les 2 et qu'il faut un responsable : soit on prend toute la responsabilité sur nos épaules, soit on considere que c'est l'autre.

As tu qd meme envie d'etre proche (etre ds ses bras, passer du tps ensemble...) de ton copain ?
Effectivement parler avc un psy peut aider. La soprohlogie m'a fait bcp de bien ms tu m'as dit que tu vivais à la campagne.
Pourquoi n'as tu pas parlé avec ton copain de tes crises d'angoisse ? Il réagirait mal car tu n'as pas fait ton deuil ?
Si tu n'expliques pas à ton copain, tu vas etre compliqué ds le futur...
Ce que vs vivez est tres dur. Il peut (doit ?) etre un soutien pr toi.
N'hésite pas à m'écrire si tu as besoin.
J'espere t'avoir aidé...
Est ce que c'est possible que l'on se contacte par sms car j'ai plus bcp de forfait ? Et je ne suis pas chez moi.
Si non je comprendrai si c'est pas possible.

Avec mon homme on a une grande complicité on se raconte tout.
Mais seulement voilà je culpabilise beaucoup pour moi c'est ma faute si j'ai perdu mon bébé a cause des crises d'angoisse et de mes crises de colère je ne me suis pas rendu compte que bébé bouger moins le soir il a bouger une dernière fois le lendemain jetai a l'hôpital et on apprenait qu'il c'était étrangler.

Voilà j'ai peur de perdre mon homme car pour moi c'est de ma faute et j'ai peur qu'il m'en veuille.

J'aime beaucoup nos câlins mais je n'ai pas envie d'aller plus loin sa mes déjà arriver avant mais c'était moins intense et je finissais par le faire pour lui.

Je culpabilise beaucoup et si je lui dit pas aussi c'est parce qu'il me protège beaucoup et il souffre des qu'il me voit aller mal et je sens qu'il es très affliger par la mort de notre fils je veux pas qu'il s'inquiète davantage car il s'inquiète vite et il souffre des qu'il me voit aller mal.

Je veux pas en rajouter surtout qu'il a beaucoup de problème de famille en plus de tout sa.

Mon sage femme me répond comme un psy mais avec des mots touchant il met environ 1 a 2 jours a répondre car il est très occupé.

J'allai oublié j'ai 26 ans mon homme a 32 ans et mon sage femme 26 ans également.
si tu tombes je te relève si je tombes tu me relève. Mon Charly, je ne t'aimerais tant que les étoiles brilleront… <3

Lucie_deshayes
Messages : 57
Inscription : 30 juin 2020, 04:41

Re: Bébé me manque

Message par Lucie_deshayes » 07 août 2020, 00:28

Cette nuit impossible de dormir je me sens si seule je n'avance pas...
Mon homme lui commence à accepter ... Moi je me sens terriblement abbatue plus aucune envie ...

Bébé Charly me manque j'ai encore tellement envie de le prendre encore dans mes bras ...

La chanson de Céline Dion me revient en tête....

j'aimerais que l'on me donne du temps pour pouvoir le prendre encore dans mes bras ....
Bref je n'avance pas je le vois bien je suis toujours abbatue toujours envie de rien et lorsque je sors de force c'est uniquement de force et je ressent rien ni plaisir ni dégoût je n'ai plus aucune sensation plus aucune envie...
si tu tombes je te relève si je tombes tu me relève. Mon Charly, je ne t'aimerais tant que les étoiles brilleront… <3

Répondre