Je suis devenu Papa d'une étoile...

VincentLou84210
Messages : 4
Inscription : 17 juillet 2021, 12:22

Re: Je suis devenu Papa d'une étoile...

Message par VincentLou84210 »

Merci beaucoup, vos pensées me touchent.
Pap'ange de Lou, née le 14/06/2021.
Artémis
Messages : 30
Inscription : 09 juin 2021, 18:07

Re: Je suis devenu Papa d'une étoile...

Message par Artémis »

VincentLou84210 a écrit : 18 juillet 2021, 19:54 Bonjour à tous,

Je m'appelle Vincent, 31 ans et comme la plupart sinon la totalité d'entre vous ici je suis devenu...pap'ange ? J'aurais aimé n'être qu'un Papa comme tant d'autres, il y avait des années que j'en rêvais... la vie en a décidé autrement. Je ne vais pas vous retracer l'histoire qui m'a mené ici, ma conjointe Mélanie s'en est déjà chargée (ici et ), et c'est un peu à cause/grâce à elle que je m'exprime ici aujourd'hui.

Nous en avons encore parlé hier... ou ce matin, je ne sais plus. J'ai un peu de mal à avoir la notion exacte du temps en ce moment. Toujours étant, depuis le diagnostic d'un Cat Eye Syndrome (et de l'annonce que nous attendions une petite fille, comme nous l'espérions comme des fous) et surtout depuis l'IMG et le départ de ma Lou le 14 juin, je n'exprime plus vraiment grand chose d'autre que mon inquiétude pour ma compagne.

Mélanie a toujours été, depuis que je la connais, du genre à tenir un journal où consigner ses pensées et c'est naturellement qu'elle s'est mise à écrire à notre fille. Un journal dans lequel je me suis greffé à mon tour et qui nous a permis d'échanger sur nos états d'esprits... Néanmoins en dehors de ça, je n'ai plus eu... d'opportunité, de moment, d'occasion de me laisser aller. Trois jours après l'IMG, j'ai repris le travail et ai du reporter le masque (au sens propre comme figuré), répondre aux inquiétudes de mon patron, de mes collègues, de ma famille et mes amis mais très vite, j'ai senti que la plupart des gens préféraient ne plus aborder le sujet. Peut-être ai-je été trop bon comédien, à singer ce qui était autrefois ma bonne humeur, à reprendre mon travail et à m'y plonger avec efficacité. Rentré à la maison, je me dévoue à m'occuper de ma conjointe avec l'idée qu'elle souffre mille fois plus que moi, qu'il me faut être fort pour elle et que si nous étions deux à craquer, nous ne pourrions jamais nous en sortir.

Je la vois pleurer et me demande "Pourquoi est-ce que je n'arrive pas, pourquoi est-ce que je ne suis même pas capable de pleurer ma fille depuis la salle de travail ?" et d'un côté, je culpabilise un peu... Lou me manque horriblement, chaque jour qui passe. Pourtant, au delà du chagrin, c'est l'absence et le vide qui m'oppressent.

J'ai parcouru ce forum plusieurs jours avant de m'inscrire, et quelques jours après avant d'envisager d'écrire, d'imaginer quoi écrire, et j'ai retrouvé dans les témoignages de plusieurs personnes ce sentiment de vide... de désintérêt général. Plus rien ne me semble important, plus rien ne me fait véritablement de bien, plaisir ou envie. Plus rien n'a véritablement de sens en dehors de veiller sur ma compagne, de l'aider au mieux sans un instant penser à m'aider moi. Non pas que je fasse ça par un sentiment chevaleresque de m'occuper d'elle à mon détriment, mais parce que je ne vois tout simplement pas quoi faire pour aller mieux... parce qu'au final, je n'ai pas l'impression d'aller mal, sans pour autant aller bien.

Pour autant j'en ai conscience, pour avoir lu le retour de certain(e)s ici, le retour de bâton viendra. Et c'est parce que je sais qu'il viendra que je préfère anticiper sa course que je viens parler un peu...à quelqu'un, parce je ne l'ai pas vraiment fait jusqu'à maintenant.
Bonsoir Vincent,

J'ai tout de suite compris qui tu étais dès le début de ton message. Je converse un peu avec Mélanie depuis quelques semaines. Axelle est née le 17 juin 2021, et je lui avait dit la première fois que j'aimais penser qu'Axelle avait été accueillie par votre petite Lou, son raton laveur à la main, et Lou, son petit éléphant dans les bras.

Je ne suis pas sûre de pouvoir t'aider beaucoup, je ne suis pas bien plus avancée que toi dans ce long chemin vers le deuil, l'acceptation. Je voulais juste t'écrire, en espérant pouvoir te réconforter du mieux possible, pour te dire aussi que tu n'es pas seul, et qu'homme ou femme, tous ici te comprenons.

Je crois que les hommes sont de nature bien plus pudique de leur sentiment que nous les femmes. Pour la majorité, nous avons davantage besoin de verbaliser, alors que les hommes préfèrent souffrir en silence. Je me demande si ce n'est pas la société qui nous conditionne ainsi. Qu'importe, je crois que tu fais bien d'écrire ici. Je suis aussi persuadée qu'énormément d'hommes parcourent ce forum, sans y écrire et que même s'ils sont dans l'ombre, ils sont là. Je me permets d'avancer cela, parce que Pierre, mon conjoint, s'y est pris de cette façon. Moi aussi je lui avais conseillé de parcourir ce forum, lui promettant que ça l'aiderait. Il a lu, beaucoup lu, il y a passé des nuits entières mais n'a pas franchi le pas de raconter notre histoire, ou de partager ses maux, ses ressentis. Et pourtant, la première rubrique vers laquelle il a été ce fut "pour les papas", et je crois que comme toi il espérait y retrouver davantage de pap'ange.

Alors merci Vincent, merci d'avoir osé écrire ici, merci pour tous les autres pap'anges que tu aides en partageant tes maux. Tu n'es pas seul, et je suis convaincue que le temps pansera tout cela du mieux possible, bien que ton coeur ne sera évidemment plus jamais entier. Mais ca fait parti de l'acceptation je crois, accepter que la mort fut préférable à la vie. C'est tellement dur, et je suis tellement triste d'avoir à écrire cela. Je suis tellement triste pour vous deux, pour votre petite Lou.

Je pense fort fort fort à Lou, et à mon Axelle.

Artémis
Mamange d’Axelle, née sans vie le 17/06/2021 (34 SA +4)💫♥️🦝

Petit arc en ciel s’est installé 🌈

« Je renoncerais a tout l’or et l’argent, pour une seconde près de toi, mon enfant »
Répondre